Aujourd’hui j’ai envie de dire merci aux FAI malgaches

Merci

En général on fait tout un ramdam voire un scandale quand le train arrive en retard mais on en parle jamais quand il arrive à l’heure. C’est pareil pour les fournisseurs d’accès internet à Madagascar.

D’accord, il y a des dysfonctionnements depuis une semaine, d’accord c’est plus cher qu’ailleurs, etc. etc.

Mais aujourd’hui j’ai envie de dire que le train est à l’heure. J’ai eu la chance de connaître les débuts de l’internet à Madagascar (et en France), vous vous rappelez  par exemple les bons vieux modems qui passaient par la ligne téléphonique en faisant un crissement insupportable ? 🙂

Aujourd’hui en 2017 à Madagascar, je me connecte à Internet effectivement à 10 Mbps en 4G avec Orange Madagascar

Oui d’accord, ailleurs c’est 3 fois moins cher, ailleurs on a des forfaits voix et sms illimités triple play machin bidule, ailleurs c’est ceci cela.

Mais ça c’est ailleurs, et ailleurs la masse critique de clients est différente, ailleurs le PIB est différent, ailleurs c’est ailleurs et il est très facile de faire des comparaisons à l’emporte pièce avec ailleurs alors que les contextes économiques  sont complètement différents.

Oui mes 10Mbps en 4G sont chers c’est un fait. Mais est-ce si cher que ça ? Il y a 10 ans, combien auraient coûté ces 10 Mbps ? 10 millions ar par mois ?

Et si les opérateurs internet à Madagascar semblent aujourd’hui appliquer peu ou prou les mêmes tarifs, cela ne doit pas être un hasard ? Je ne suis pas sûr qu’il y a entente, vu comment ils se tirent la bourre sur le plan de leurs offres commerciales.

C’est que quelque part ils en sont arrivés aux mêmes conclusions, en faisant leur ratio investissement/prix de revient/prix de vente : ils ne peuvent pas en l’état descendre en dessous d’un certain seuil.

Mais au final le train est bien là. Aujourd’hui je dis donc un grand merci à Telma, Orange, Airtel et Blueline de permettre à Madagascar et aux Malgaches de sortir de leur insularité numérique et de pouvoir rejoindre le village mondial connecté.

Et je n’ai pas non plus la mémoire courte : merci aux pionniers comme Ny Hasina Andriamanjato qui, il y a 20 ans, avait posé ses plaques numériques à Madagascar, c’etaient les précurseurs de la technologie que nous utilisons aujourd’hui.

On peut discuter longtemps sur l’homme politique mais en tant que Ministre des Postes et Communication, vous avez beaucoup fait pour le pays cher monsieur, merci aussi à vous.

Réveillé du pied droit le elman aujourd’hui ? Non, ce week-end j’ai juste relu ma chronique 0 d’il y a 3 mois et je me suis donc auto-recadré : pour contribuer à redresser ce pays, il faut être dans une démarche positiviste et volontariste donc il ne faut pas critiquer tout le temps mais faire une pause de temps en temps et prendre le temps d’apprécier ce que l’on a.

Car beaucoup passent leur vie à toujours courir après ailleurs ou ce qu’ils n’ont pas : je ne dis pas non plus qu’il faut se contenter de ce que l’on a mais c’est dommage de se frustrer et de rater sa vie car on est incapable d’apprécier ce que l’on a sous les yeux.

A propos de elman

Digital Native
Allez on y croit !

Copyright Actutana Inc. - Tous droits réservés.  © 2017