13 et 25, vraiment les mêmes?

Bon, il ne faut pas se leurrer, on se dirige vers le duel tant attendu pour les présidentielles de novembre. J’ai discuté avec un ami hier autour d’un déjeuner. Un ami malgache qui n’a plus remis le pied à Mada depuis plus de 15 ans. Il suit de très loin l’actualité. Il est parti de Mada à l’époque de Ratsiraka (premier mandat) et de sa politique de nationalisation. A l’époque, il n’était pas bon d’être un businessman si on n’était pas pote avec le pouvoir (quand il a monté son business, l’état lui demandait 80% de ses bénéfices sinon  pas d’autorisation… ).

Nous avons donc comparé les 2 grands favoris de l’élection à venir: Ravalo et Rajoelina. Il y a beaucoup de similitudes, les 2 sont des entrepreneurs hors norme, grande réussite. Les 2 ont chacun à leur tour pris la mairie de Tana. Les 2 ont pris la tête de Mada. La ressemblance s’arrêtent là! Car ce qu’ils ont fait quand ils étaient à la tête du pays sont totalement opposés. L’un a mis Mada sur une dynamique de croissance jamais vu depuis l’indépendance, l’autre a mis le pays sur une pente de décroissance. Je ne vais pas revenir sur ces 2 mandats, Ravalo a eu des défauts aussi, notamment sur son deuxième mandat et sa monopolisation…  Les faits sont là, inutile de chercher d’autres preuves ailleurs.

Mais alors pourquoi l’un a réussi et l’autre non? En toute objectivité, une des raisons est leur domaine de réussite respective. Eh oui, c’est la grande différence. Il est plus facile de réussir à diriger un pays quand on a réussi à gérer un empire d’industrie agro-alimentaire plutôt qu’un empire de media-évènementiel. 
J’explique, dans l’industriel, vous avez des centaines, voire des milliers de personnes (employés mais pas que) à gérer. Vous avez toute une chaine de logistique à faire fonctionner. Les matières premières, les fournisseurs, les usines de transformations, les distributions, l’import-export, le service après-vente, les maintenances… C’est tout un mini-monde, un mini-pays. Quand vous avez cette vision globale d’une chaine de bout en bout, c’est quasiment transposable à un pays dans le sens où vous avez une vision large et que votre entreprise est composée de plusieurs maillons qui dépendent les uns des autres.
Dans l’évènementiel ou le média, vous avez un message à passer. Votre but est d’en mettre plein la vue, marquer les esprits. Dans certains cas, c’est un évènement qui arrive à un jour J, et que vous concentrez votre énergie et ressource pour que tout se passe bien le jour J. Vous n’avez pas de service après vente, pas de maintenance, vous êtes payé pour le message ou l’événement.
Ce sont deux conceptions différentes, je ne sais pas vous mais, j’ai plus confiance à une personne qui a su gérer et réussir dans l’industrie que dans l’évènementiel, pour diriger un pays.

Oui, encore un scud en direction de celui qui a plongé le pays, le responsable de notre recul. 

Subscribe
Me notifier des
guest
22 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
elman
Expert
2 années plus tôt

Maintenant imaginez le carton mondial si ces deux zozos avaient pu bosser ensemble ?

L’un qui produit des biens, l’autre qui les vend ..

elman
Expert
En réponse à  Ralek
2 années plus tôt

Ah la la les coqs malgaches ..

zo.zefa
zo.zefa
En réponse à  Ralek
2 années plus tôt

Mais ça paie bien de faire de la pub ou des média-événementiels? au point d’ériger un empire?

elman
Expert
En réponse à  zo.zefa
2 années plus tôt

Un petit panneau de 4X3 c’est 1 million ar par mois déjà à l’époque. Comptez il y en a combien dans tout Tana .. ou dans tout Mada même.

Jolie petite rente je pense.

zo.zefa
zo.zefa
En réponse à  elman
2 années plus tôt

Je cite Ralek: « En toute objectivité, une des raisons est leur domaine de réussite respective. Eh oui, c’est la grande différence. »
Et que jolie petite rente ou grosse pactole, ça n’explique pas ‘ses’ fonds de campagne. Bon je ne vais pas aussi faire le ‘ory (tsy) havan’ny manana’ mais ce mec est le vrai type des ‘mampahantra ny toe-tsaina’.

kof
kof
En réponse à  elman
2 années plus tôt

Maintenant imaginez le carton mondial si ces deux zozos avaient pu bosser ensemble ?

L’un qui produit des biens, l’autre qui les vend ..

Vu comme ça c’est un vrai gâchis oui. Moi j’y mettrais aussi M. Ntsay, qui semble jusque là faire des miracles avec ces élections (je touche du bois pour que ça dure), pour gérer les biens entre la production et la vente. Avec un trio pareil dans le cockpit c’est décollage immédiat.

banksybeat
banksybeat
2 années plus tôt

Le parcours n’est pas le meme Elman meme s’il y a des similitudes notables. Les americains disent « family matters » et nous, nous disons « ny tany no vanon-ko lakana, ny tany naniriany no tsara ». Moi, j’ai des doutes que le DJ et ses acolytes puissent se relever s’ils ont subi 2009. Rajoelina a plus ou moins repris le business de ses beaux-parents, Ravalomanana a construit brique par brique et n’a pas saute les etapes jusqu’a ce financement SFI qu’il a eu avec Herizo.
Je reviens un peu sur le deuxieme mandat de Ravalomanana. Des la fin de son premier mandat, il savait que coup d’etat il y aura: le CSI (contre espionnage) a fait son travail. Malgre un tres bon discours d’investiture sur le Fokonolona, il s’etait resolu finalement a designer les chefs fokontany. Il a multiplie les signes pour une concorde mais on est Babakotoland « mpandrava fa tsy mpanorina ». La vraie difference qui explique les performances des deux candidats c’est que Ravalomanana a dirige le pays avec la benediction de la majorite (voahosotra), Rajoelina (coup d’etat) et Rajaonarimampianina (beatriche). C’est un peu la notion d’opinions favorables dans les democraties du nord.

elman
Expert
En réponse à  banksybeat
2 années plus tôt

# Rajoelina a plus ou moins repris le business de ses beaux-parents,

Bah non, je lis qu’il a créé lui même Injet et racheté Domapub.

rnaivos
Actif
En réponse à  elman
2 années plus tôt

DomaPub ? c’est Razakandisa non ?

dep
dep
En réponse à  rnaivos
2 années plus tôt

un héritage de sa femme?

zo.zefa
zo.zefa
2 années plus tôt

Il faut se rappeler aussi que Ra8 a commencé quand le pays allait très mal (fin de l’ère Ratsiraka), tandis que l’autre a profité du développement du pays pour foutre le bordel avec cette mentalité de ‘miseho milay dia aleo mandeha ny mandeha’.
Tout pays ‘normal’ doit déjà assurer sa survie alimentaire, alors que l’autre: ny pub angaha azo hohanina ».
A mon avis ceux qui ont une sympathie et qui voteront pour le candidat putschiste sont complice de l’appauvrissement endémiquement durable du pays.

elman
Expert
En réponse à  zo.zefa
2 années plus tôt

Comme je disais dans l’autre post, le pays allait-il si mal que ça dans les années 2000 ? Oui d’accord on me dit qu’il y a eu les 35 000 logements non réalisés, le scandale des ponts à péage …

Mais sur le fond, en matière économique, c’était si mauvais que ça ?

Bon après il y a eu 2002 et ses 6 mois de blocage, là oui forcément il y a eu des séquelles.

zo.zefa
zo.zefa
En réponse à  elman
2 années plus tôt

Allait si mal? Vu de l’extérieur oui et ce sentiment généralisé de pauvreté relayé par les médias étrangers ont fait de Madagasikara un pays pauvre et très en..detté.
Économiquement j’ai pas les chiffres mais en voyant les photos (de mes proches et voisins), c’étaient des gens qui n’allaient pas bien, c’était peut être à l’image du pays.

dep
dep
En réponse à  elman
2 années plus tôt

si les années 2000 étaient « bien », je dirai sans hésitation que les années 60 et 70 étaient le paradis.

mpijery
mpijery
En réponse à  dep
2 années plus tôt

Je croyais que les années 80 étaient les pires, et puis 2009 est passée

ramatoa
ramatoa
2 années plus tôt

je suis de votre avis Ralek que les 2 sont tout à fait différents
L’autre mpandrava sy mpanongana
et l’autre c’est mpanagana fa tsy mpandrava

mangableu
Gold
2 années plus tôt

Mais là le mpandrava est en train de faire son show partout à Mada et on sent vraiment qu’il est habille en communication. Et étant donné que ses partisans ne voient que le bout de leur nez ben la majorité le suit.
Au niveau du batisseur ben je sens qu’il est trop confiant alors qu’il a des lacunes en terme de communication. Si il a déjà dans sa poche les 40 ans et plus, il a vraiment du mal à convaincre et conquérir le coeur des 18 – 35 ans. Voyez juste la composition des partisans durant les meetings et vous verez.

ramatoa
ramatoa
En réponse à  mangableu
2 années plus tôt

pas faux, mais on ne sait pas encore ce que les urnes sortiront

ACTUTANA