20 000 ar : il est si gros que ça ce billet ?

Vous voulez comparer ? Comparons alors

Les taxibe n’en veulent pas, certains commerçants le refusent, on pousse même la réflexion jusqu’à le comparer au billet controversé de 500€ en Europe. Lui c’est bien entendu ce nouveau billet de 20 000 ar qui n’en finit pas de faire le buzz depuis une semaine.

Et pourtant

Et pourtant il est temps d’atterrir. Au cours du jour de l’euro de ce 26 juillet 2017, ce billet de 20 000 ar représente très exactement … 5,87€ ! Soit à peine un tout petit peu plus que le plus petit billet en euro disponible, tout à droite sur la photo, celui de 5€.

Et pour continuer dans cette comparaison, un billet de 500€, celui de couleur violette tout à gauche, est donc l’équivalent de 1 702 500 ar ! Quand nous aurons un billet de plus de 1,7 millions ar en poche là oui il y aura matière à s’exciter. Ça y est du coup on se sent très petit n’est-ce pas ? Et c’est bien ce que nous sommes pour le moment sur l’échiquier mondial : des petits.

Des petits dont le plus gros billet est donc de moins de 6€. Des petits avec un smic mensuel de 40€. Des petits dans le top 5 des pays les plus pauvres au monde.

Quand je relate au quotidien toutes ces petitesses sur ce site, dès fois j’en ai vraiment honte. On se dit : « ah non c’est pas possible« , « ah non, c’est un gag, ils l’ont vraiment fait ? » et la réalité est bien là, cruelle et têtue : oui c’est possible, non ce n’est pas un gag, oui ils l’ont vraiment fait.

Que faire alors ?

Rester dans le déni, faire l’autruche et passer sous silence toutes ces anomalies et faire comme si tout se passait merveilleusement bien dans le meilleur des mondes possible ?

Nos dirigeants se chargent déjà fort bien de le faire, #fotoambita, il est inutile que j’en fasse de même.

Non, si nous voulons avancer, il faut arrêter d’être dans le déni. Nous devons savoir exactement d’où nous partons (très bas) pour bien mesurer le chemin à parcourir afin d’aller là où nous voulons aller.

Ça s’appelle être réaliste, humble, savoir prendre sur soi : même si ça fait honte mais que c’est le passage obligé pour sortir la tête de l’eau, alors empruntons le sans hésiter.

L’identité collective et l’unité nationale commencent par la : que tout le monde soit au courant des difficultés, que tout le monde sache où est-ce que nous voulons aller et comment nous comptons y aller.

Il ne suffit pas de bredouiller que le pays a besoin de toutes ses forces vives pour avancer car personne ne répondra à l’appel, tout le monde a ses difficultés au quotidien. Et c’est là que nous avons besoin de dirigeants charismatiques, qui savent parler, expliquer et qui savent convaincre. Et qui donnent envie qu’on les suive.

Et surtout qui réalisent ce qu’ils promettent, en temps et en heure et non pas que ce n’est pas de ma faute mais celle des autres.

L’autre problème à Madagascar, hormis la parenthèse de l’ère Marc Ravalomanana, c’est que nous ne nous sommes jamais réellement fixés des objectifs bien déterminés, quantifiables et réalisables dans un délai imparti.

J’ai déjà parlé de cette gestion de projets dans une autre chronique, je ne reviendrai donc pas la-dessus pour ne pas passer pour un radoteur. LireLe vahoaka est impatient

Le Radeau de la Méduse

Au lieu de tout ça, nous naviguons à vue sur un radeau tout pourri composé de brics et de brocs, au gré des vagues et des cyclones, sans cap bien précis, sursautant quand les courants nous emmènent un peu trop près des rochers ou d’un tourbillon d’eau, et essayant frénétiquement de ramer à contre-courant quand cela arrive.

Le radeau de la Méduse

C’est compliqué de fabriquer une vraie barque ? Une solide pirogue ? De lui construire une voilure digne de ce nom ? Un gouvernail ? De se procurer une boussole ? D’y mettre des rameurs performants ?

Nos ancêtres bantous-austronésiens l’ont déjà fait il y a des centaines d’années et en 2017, avec toute les connaissances et les technologies qui sont à notre disposition nous ne sommes même pas fichus de faire le 1/10ème de ce qu’ils ont fait ?

C’est pour tout cela que j’ai honte. Quand dans d’autres pays ils sont passés du radeau à des paquebots de plusieurs centaines de mètres, nous, nous en sommes encore à essayer de comprendre comment les boutres de nos ancêtres fonctionnaient.

Tout ce que je raconte, et vous l’aurez compris, n’est que comparaisons et métaphores. Ne vous inquiétez pas, je n’ai pas consommé de quelconques substances illicites, seulement il faut de temps en temps un peu de poésie et avoir le goût pour les figures de style pour mener sa barque et bien se faire comprendre.

En attendant donc l’arrivée de cet hypothétique Capitaine du radeau malgache qui nous indiquera enfin le vrai cap à suivre, comment y arriver. Et quand.

elman

elman

Digital Native Allez on y croit !

Souscrire
Me notifier des
guest
Le formulaire de commentaire recueille votre nom, email et contenu pour nous permettre de garder une trace des commentaires placés sur le site. Veuillez lire et accepter les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de notre site Web pour publier un commentaire.
45 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
tana-sur-escaut

Pour faire plus simple, je ne vais pas parler en euro mais en Kilo de boeuf:
ce nouveau billet vaut 1,5 Kilo de boeuf, celui 10.000 en 2003 valait 3 kilo et quelques années auparavant celui de 5000ar valait encore 2 Kilo, donc non ce n’est pas une grosse coupure et mon avis n’est pas non plus un caprice d’européen. Je ne dirait pas que c’est un billet pour les riches mais plutôt pour les moins pauvres. La seul différence c’est qu’aujourd’hui le malgache s’est si appauvri que même un billet ne valant même pas 6€ c’est déjà une forte somme pour lui! Le niveau de vis n’as pas suivi l’inflation.

Angelikademada

, Ce n’est pas le niveau de vis mais le tour de vie qui n’a pas suivit l’inflation… ou l’inverse, on s’y perd même dans l’orthographe.

gérard

1 billet de 500 euros = à peu près 1/2 smig
1 billet de 20 000 ar = à peu près 1/8 de smig, 4 fois moins ?

mangableu

perdre 5 euros pour un malgache vivant à Madagascar c’est une fortune!

kalita

, 5 euros à Madagascar c’est bien 5 euros en Europe. Que peut faire un Malagasy avec cette somme, et que peut faire un Européen avec la même somme ?
Le comble c’est quand le prix du riz augmente, donc une aubaine pour les paysans, le Fanjakana s’active à enrichir les pakistanais en important leur riz au dépend de nos paysans. Ce crime là doit être non prescriptible et valoir une peine assez capitale. Alors que le paysannat représente pas moins de 80% de la population.




despote

Ghandi disait : « Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde (dans notre cas donc, Soyez le changement que vous voulez voir à Madagascar) ».

Vous voulez une ville plus propre, saine et agréable à vivre ? Baah, commencez par éviter de jeter vos ordures n’importe où, ce serait déjà un bon début.

Vous aspirez à un monde où l’équité du partage de la richesse n’est plus une simple vue de l’esprit ? C’est simple. Evitez de marchander à tout bout de champ. Cela permettra de valoriser le labeur des paysans qui travaillent dur pour que vous ayez des fruits et légumes frais dans vos assiettes.

Vous voulez un monde de paix et de bonheur, où la sécurité et le respect du bien commun ne sont pas de vains mots ? Commencez par être de bons parents, soucieux de l’éducation de leurs enfants. Rappelez-vous que l’éducation commence à la maison. Si vos enfants deviennent de petits délinquants, c’est parce que vous ne vous êtes pas suffisamment impliqués dans l’éducation de vos chérubins.

Bref, ne demandez pas ce que l’Etat peut faire pour vous, mais demandez plutôt ce que vous pouvez faire pour l’Etat, pour votre pays, pour votre quartier, pour vos concitoyens…

arivony

,

Vous avez tout dit…

Ianona

«  »que tout le monde sache où est-ce que nous voulons aller et comment nous comptons y aller. » »

Allez parler de ça aux personnes dans la brousse, aux mikeas, ils s’en foutent comme de leur premier salaka. Quand je vois à la TV comment en France les pompiers et les bombardiers font tout pour éteindre les feux de forêts alors qu’ici on y met le feu exprès, et les autorités qui ne font rien! Donc, c’est la mentalité qu’il faudra changer, mais c’est loin, à des années lumières d’être gagné.

maandri

Je conseille vivement aux malgaches de se résigner au développement. Notre pays ne connaîtra jamais ce développement. Pas dans les 100 ans à venir en tout cas. La crise économique a commencé en 2008, l’économie mondiale est instable. Les pays européens, grâce à la mondialisation (dématérialisation, délocalisation) ont trouvé une issue pour faire un peu d’économie chez eux en employant une main d’oeuvre moins chère (dont Madagascar). Ce qu’on peut faire c’est se former et valoriser nos compétences par rapport à cette délocalisation, c’est la seule façon selon moi de s’en sortir. Alors mes frères, je vous souhaite tous bon courage.

Marcus

La réticence des gens par rapport à ce billet de 20 000 Ariary n’est pas lié à son apparent grande valeur.
C’est plutôt à cause de l’entrave à la Liberté qu’il représente.
– Pour retirer juste Un seul de ce billet à la banque, il faut se justifier. Pourquoi se forcer de trouver un motif, là ou il n’y a aucune raison de le faire?
– Le travailleur pauvre qui a un salaire qui ne dépasse pas le nombre de 5 feuilles de ce billet, ne souhaite pas aussi le recevoir. Arrivé à la maison avec ça, il ne peut pas le distribuer pour les dépenses de son ménage: manger, frais de de transport…S’il veut l’échanger à la banque, il risque d’être harcelé rien que de voir sa tête avec le billet en main + la personne qui dira: « taiza nahazoan’ialahy an’ity? tsy fantatr’ialahy angaha fa tsy azoazo foana itony? »

Vazaha be

@Marcus,
C’est le constat d’Elma http://www.actutana.com/depeche/cest-joli-la-photo-de-lusine-dambatovy-sur-le-billet-de-20-000-ar/ : faut-il une prise de sang ou une raison quelconque ?
Je suis sûr qu’un vazaha n’aura pas ce problème !!! Tout autant en France pour obtenir des billets de 200 et 500 € si vous n’êtes pas un émir arabe !!!
De toute façon en France, je ne suis même pas sûr que vous les trouviez dans n’importe quelle agence bancaire !
Rien que pour avoir du cash de + 1500 €, il faut commander à l’avance et si vous voulez par exemple 10000 € en cash, il faut se déplacer au siège social et devez préciser que vous voulez un maximum de gros billets, qui est plus pratique…
Moi une fois, il m’a fallu faire 100 km (aller/retour) pour obtenir 10000€ en cash qui était mon propre argent (un crédit) !!! Et pas beaucoup de gros billets de 200 et 500 €.
Du coup,nous aussi on pourrait se faire la même réflexion : a quoi servent-ils d’exister ?




mclient

be, euh bah, vous savez, les éminentes matières grises, ils leurs arrivent de se planter et très souvent 🙂

Little Kelly

Hasard du calendrier, cette somme de 5€ fait aussi couler beaucoup d’encre! C’est la somme dont seraient mensuellement toutes les aides au logement, y incluses celles des étudiants! Une députée de LFEM s’est faite traiter de tous les noms car elle a osé dire à l’endroit des étudiants « si à 18, 20, 22, 24 ans vous pleurez pour 5€, qu’est-ce que ce sera pour toute la vie? » Mme la députée n’est pas consciente que pour certaines catégories de français, le budget mensuel se calcule à 5€ près! Finalement donc, cette somme de 5€ n’est pas si ridicule que cela!

Little Kelly

Erratum… 5€, c’est la somme dont seraient mensuellement amputées toutes les aides au logement en France….

Andrew

La question n’est pas si « est-ce que c’est si gros que ca le billet de 20 000Ar » mais plutot pourquoi aurait-on besoin d’une si grosse coupure? C’est juste un signe d’une inflation galopante non-maitrisée car les coupure normales (petite coupure de 10 000Ar etc) n’ont plus aucune valeur. En fait il y a une correlation entre l’inflation et la plus grosse coupure d’un pays. Hint: Zimbabwe
C’est pas une bonne nouvelle que Madagascar ait un billet de 20 000Ar!

tana-sur-escaut

@Andrew, l’inflation n’est pas un problème si le niveau de vie suit, sauf que ce n’est pas le cas à Madagascar contrairement au pays d’Europe de l’Est. Donc pour ces pays les « grosses » coupures sont justifiées et peut-être pas pour Mada, sauf qu’on ne pouvait pas laisser Madagascar comme ça avec ces toutes petites « grosses » coupures. Ce billet fait autant de bruit que le 10.000Ar en 2003, à cette époque on imprimait deux fois moins de 10.000 que de 5.000 et quelques années ensuite, la tendance s’est inversée, preuve d’une inflation galopante. Mais que devons nous faire? faire la politique de l’autruche et arriver au bout d’un moment avec des valise de billets? ou accepter son sort et utiliser des coupures avouant une économie K.O. mais plus adaptées au contexte?




despote

, Que devons nous faire ? Ben, on pourrait commencer par engager des réformes radicales de notre politique monétaire, si politique il y en a bien sûr.
On devrait réfléchir sérieusement à la manière de juguler en un court laps de temps cette inflation qui va en empirant d’année en année et qui est devenue vraiment insoutenable pour la population.
La dévaluation de la monnaie a pour effet de limiter les importations et, pourtant, les produits importés inondent notre marché local alors que l’Ariary a perdu près de 50% de sa valeur depuis 2008. Cherchez l’erreur!

tana-sur-escaut

, oui mais plus on importe, plus la monnaie perd de la valeur. et pour limiter les importations il faudrait peut-être que Madagascar prenne son indépendance économique, c-à-d
– -fabriquer et produire les denrées et produits dont ces habitants ont le plus besoin et consomment le plus.
– -passer par une transition énergétique qui limiterait l’importation de pétrole
– -exporter des produits finis, améliorés ou manufacturés et non « brut » comme c’est le cas pour les pierres par exemple ou la vanille ou bien d’autres.
Bref un tas de choses à faire pour redresser le pays, des choses loin d’être impossibles pour le peu qu’il y ait de la volonté de la part de nos dirigeants (là pour le coup c’est peut-être mission impossible)

tana-sur-escaut

, ce petit laitier avait d’ailleurs crée pas mal d’emplois, emplois détruits par les malgaches eux-même! mais on ne peut pas parler de ce laitier sans parler des terres vendues à un géant (bien plus grand que les importateurs à mada), un immense coréen, ou encore le fait d’apposer sont logo sur les billets de banque. Après me diriez-vous c’est un moindre mal, peut-être, nous ne le seront jamais.

tana-sur-escaut

, j’y avait pensé un temps soit peu qu’il s’agissait d’un mensonge mais j’avoue avoir écouté ce que tout le monde disait j’avoue également ne pas avoir étudié la chose, ce dont je suis sûr c’est qu’au moins en 2008 (juste avant les événements) l’euro été passé sous la barre des 2500ar! j’avais une opinion très mitigée à son égard, mon opinion va peut-être basculer d’un côté.




despote

, Cessons cette malhonnêteté intellectuelle. Vous êtes pour le petit laitier, soit. Mais qu’on arrête cette tentative maladroite de travestir la réalité. Tout ce qu’il a fait, c’est pour son intérêt personnel. Et cela s’appelle, à mon sens, un conflit d’intérêts.
Pour ma part, je pourrais changer d’avis sur le personnage s’il fait son mea-culpa, mais cela ne risque pas d’arriver.

despote

, J’ai complètement zappé ça. Pourrais-t-on stp avoir le lien de la vidéo dans laquelle il présente ses « excuses » ?
Désolé, mais je ne lis pas ces médias; c’est peu pour moi. Et qu’on ne me reproche pas de ne pas faire confiance aux journalistes.
Mais si toute cette histoire se révèle bien vraie, je pourrais changer de fusil d’épaule quant à mon sentiment personnel sur le bonhomme.

PS: je crois avoir touché une corde sensible ahahaha calme fotsiny tonton elman

despote

, Merci pour le lien.

Je ne doute pas de sa sincérité, mais comprenez qu’il est difficile aujourd’hui de faire confiance aux hommes politiques.

Mais s’il est vraiment sincère et qu’il a bien appris de ses erreurs passées comme il le prétend, je suis forcé de reconnaitre que c’est le meilleur capitaine que Madagascar puisse espérer pour le mener vers la prospérité.

Et comme disait le proverbe malgache : « Tsy misy tsy diso fa izay to fo mpamosavy ». Accordons lui une deuxième chance et on verra.




despote

, Et je suis complètement d’accord avec lui sur le fait que la réconciliation nationale doit passer par l’implication de tous les citoyens malgaches, peu importe leur origine sociale, ethnique ou leur aspiration politique.

Il n’est donc pas si utopique d’imaginer qu’un jour, les sympathisants du DJ et du petit laitier, main dans la main, unis comme des frères, et en symbiose totale, bravent ensemble les tirs de lacrymogènes du général florens sur la place du 13 mai pour contester le résultat des urnes qui a donne sa Seignhery victorieux du second tour.

C’en est presque à pleurer… de rire.

despote

, En un mot, encourager l’industrialisation et ne plus être économico-
dépendant des matières premières.

Angelikademada

Ce billet de 20 000 Ar arrive à point pour payer qui de droit lors des prochaines élections… et pour graisser la patte aux forces de l’ordre pour se maintenir coûte que coûte au pouvoir.

tana-sur-escaut

, tu as peut-être raison car en vérité l’utilité d’un tel billet ce fait sentir depuis au moins 2 ou 3 ans (je vais me répéter 20.000ar vaut moins que 10.000ar il y a 13ans et encore moins que 5000 il y a 20ans). La polémique autour de l’utilité d’une telle coupure (soit disant trop élevée) est pour moi complétement biaisée, par contre tu as raison on peut se demander pourquoi est-elle arrivée à ce moment là! à un moment opportun!




tana-sur-escaut

, ben y’en a au moins qui essaye d’évoluer, c’est bien, mais la plus part des malgaches aimes le cash, surtout avec une économie parallèle qui fort heureusement existe.

tana-sur-escaut

, j’avoue n’avoir jamais utilisé ce moyen de paiement, quand je suis à mada je fais le plus souvent mes courses au marché et dans une moindre mesure au super marché. Est-ce que les gens l’utilise au marché de Talatamaty par exemple?

Andrew.Jameson

, l’utilite du billet de 20 000Ar ne fait aucune doute vu les prix actuels. c’est un indicateur de l’inflation et de son acceleration et de l’echec de la politique economique. Mais c’est chose inconnue a Mada et pour la BCM.

angady

tout ce ramdam, c’est normal. comme dans tout changement d’ailleurs. les doutes sont dans tous les esprits et on polémique pour tout et pour rien.
dans 1 an, maximum, ce sera plus que normal d’avoir un, voire deux billets de 20.000Ar dans son portefeuille. franchement, si vous faites vos courses pour la semaine, pensez-vous encore payer moins que 20.000Ar ?




Andrew.Jameson

@angady, c’est la tout le probleme. Cela s’appelle hyper-inflation et quand il y a hyper-inflation en theorie economique, les corottes sont cuites ! Il suffit de regarder l’Histoire pour voir les effets.

tana-sur-escaut

@Andrew.Jameson, Dieu merci, Madagascar n’as pas encore connu la vrais Hyperinflation, pas comme au Zimbabwe ou tous récemment au Venezuela

[…] il y a des signes positifs qui ne trompent pas : l’homme a déjà fait à de nombreuses reprises son mea culpa et dans les faits, quand je vois que Magro AAA vend des produits Star, des savons de la Savonnerie […]

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!