2019 : une année qui se termine

Pas de baffrerie du nouvel an ?

31 décembre 2019 : dernier jour de cette année 2019, dans quelques heures, il faudra s’habituer à écrire 2020, et non plus 2019.

Beaucoup d’événements auront marqué cette année 2019. Des joyeux, comme cet incroyable parcours des Barea à la CAN 2019, aux moins joyeux, comme cette non moins incroyable pénurie d’eau à Antananarivo, du jamais vu dans les annales de la Capitale malgache.

De la déception aussi, avec l’accession de Andry Rajoelina sur le seza de la magistrature suprême, depuis le 19 janvier 2019. Oui de la déception car on nous avait promis tellement de choses, que tout irait à la vitesse d’un TGV, mais là, franchement, désolé mais en un an, rien de significatif n’a été concrétisé, au pire, contractualisé. Les grands projets sont en berne, autoroute, Tanamasoandro, 50 000 logements, il n’y a aucune avancée significative. Côté économie, rien de bien significatif non plus, ça ne se bouscule pas au portillon pour venir investir au pays endémique. Du coup, aucune augmentation de la richesse nationale, avec un PIB par habitant toujours aussi minable.

Donc sur les 5 ans de mandat, 1 a donc déjà été consommé. Et malheureusement, jusqu’ici, rien ne permet d’espérer une quelconque amélioration significative dans les meilleurs délais. Au contraire, le coût de la vie a bien explosé en 2019, la paupérisation a gagné toute la population.

Ayant déjà travaillé dans (et pour) l’Administration malagasy, je sais parfaitement quelle est la problématique de Andry Rajoelina. Les grands projets, comme tout le monde il en a, par contre les compétences et les talents pour les réaliser ne courent pas les rues. Du coup rien n’avance, tout est politisé, les troupes sont démotivées et on en arrive à cette absence notable de résultats en 365 jours.

Le week-end dernier, avec des amis, le sujet de discussion tournait autour du fameux job payé à 400 000$ à Tana. Annonce réelle ou fake, peu importe, mais ce qui était étonnant, c’était la réaction de bon nombre de mes convives : « non merci, même avec 400 000$ par an, non je ne rentrerai pas vivre à Madagascar« . Et pourquoi donc ? « Sans électricité, sans eau, en se faisant certainement dépouiller voire pire, aucun système de santé, entouré de ory hava-manana, ça sert à quoi de gagner 400 000$ dans ces conditions » ? Effectivement, ça a le mérite d’être clair. En France même en gagnant 10 fois moins, on vit normalement, on a de l’eau, de l’électricité, de la sécurité, un bon système de santé : on ne cherche pas à vouloir devenir méga riche, on veut pouvoir vivre une vie normale tout simplement. Dans la civilisation.

Mais pouvoir mener une vie normale ne se fait simplement pas comme cela, d’un simple claquement des doigts. C’est des décennies de labeur, d’éducation et de formation, de persévérance, d’industrialisation, de mécanisation, d’entreprises, bref exactement tout ce que nous n’avons pas fait depuis 60 ans. La pauvreté matérielle entraînant la pauvreté spirituelle (dans l’autre sens ça marche aussi) voilà où nous en sommes à quelques heures de passer en 2020. Oui on peut toujours se souhaiter bonne année dans ces conditions, l’espoir fait vivre. En attendant, prenez soin de vous et soyez prudent au volant.

Partager l'article
elman

Digital Native Allez on y croit !

14
Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Rafangy
Membre
Rafangy

à vous aussi et de grâce, ne prenez pas la trottinette aujourd’hui et demain

Debile Profond 2.1.5 ™
Membre
VIP

De la déception aussi, avec l’accession de Andry Rajoelina sur le seza de la magistrature suprême, depuis le 19 janvier 2019. Oui de la déception car on nous avait promis tellement de choses, que tout irait à la vitesse d’un TGV, mais là, franchement, désolé mais en un an, rien de significatif n’a été concrétisé, au pire, contractualisé. Les grands projets sont en berne, autoroute,

Il y au moins une seule personne qui n’est pas déçue de l’accession au pouvoir d’andry rajoelina au début 2019, Au contraire Mamy Blue a tout fait pour qu’il accède a ce pouvoir.
Mamy Blue est le seul qui a déjà commencé a bien gagner son retour sur investissement avec pour commencer une licence d’importation de produits pétroliers.
Continuons cette liste ci dessous et on constatera que le gars lui est peinard pour fêter cette fin de première année de pouvoir avec un large horizon de profit ouvert pour les 4 années a venir !

Mamy Blue le nom qui était interdit de prononcer pendant la transition, aujourd’hui conseillé spécial du prézida …

no name
Membre

quand vous dites Mamy Blue, ça me rappelle une chanson de je sais plus qui




raoera
Invité
raoera

Salama namako o,
Miarahaba antsika rehetra nahatratry ny taona vao 2020.
Efa ho erintaona izao no nipetrahany teo. Sa vao erintaona? Samihafa be izany a. Aminay kosany aloha, mba omena fotoana kely vao manakina e. Fa tsy mety mihitsy izany manatsatso avy hatrany izany. Tsy « patriote » mihitsy. Aleo mba ho feno 1,5 taona fara faharatasiny e. Marina tokoa fa raha ny velirano nandeha dia hoe HO HAINGANA BE MADAGASCAR DIA TENA FITARATRA. Tramway etsy Analakely, snsnsnsns. Miami koa toa voatonona tao o!!!! Mora ny miteny ho’a kanefa aoka re mba hambenana ihany io vava io e satria mamerinteny hono tsy mba mora.
Ny an’izay nahita tombontsoa amin’izao ….aleo re ho azy izany a. Mamy Blue! Hira mba nankafiziko tamin’ny mbola jeune homme izahay. Satria tena mandrotsirotsy a. (mihazakazaka ery maka zay ho partenaire entina handia ao amin’ny toerampandihizana!!!! aaaah! Hafa ny taloha o). Ye tsy hisalasalana no hitenenanana fa isany avarapatana i Mamy Blue, mandidy manapaka eo amin’ny tany sy firenena ny Le……
Eny e, zay ny rafitra aloha dia ekeo mba tsy hifandirana. Soa fa mba misy an’itony sehatra hifaneraserana itony hanehoina ny hevitra . Isaorana ny « initiateur » (tena tsy afa bela amin’ity vary amin’anana ity mihitsy isika a. Mila miasa mafy miasa tsara ny « académie » mamoaka izay voambolana rehetra ilaina toy izany hoe: initiateur, patriote izany)
Mahereza e

Tojo
Invité
Tojo

En tout cas, 2020 risque d’être encore plus bouillante.

https://youtu.be/2FaojBByXhA

Tojo
Invité
Tojo

Donc Rajoelina a supprimé l’orgie du 1er Janvier à Iavoloha pour la déplacer et la fêter avec ses proches à Dubaï.
Ah les gasy, mihinan’IEM ao foana e

Ilpensiero
Invité
Ilpensiero

Mais non, il disait qu’il serait pas plus pire que Ravalo

Ilpensiero
Invité
Ilpensiero

Er bonne Annee en passant, c’est la fête, on a du panem etcircens




Freuu
Membre
Freuu

Malgré la distance qui nous sépare, je souhaite que 2020 nous réunisse par une pensée fidèle.

veritas
Membre
veritas

Vous avez malheureusement bien raison Elman.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!