Aaah j’aime ma vie

Mon nouveau mitigeur que j’ai

Lol, le gars qui s’aime sur Facebook ? Mais non, ce n’est pas moi que j’aime (enfin si, un tout petit peu, il faut) mais c’est surtout la vie que je mène que j’aime : notre fameux fiainana tsotra, milamina et mirindra.

Et ça commence dès le matin au réveil. Une eau qui sort invariablement toujours à 38° pour commencer joyeusement la journée avec une bonne douche. Évidemment, quand on tire la chasse d’eau, ça marche toujours aussi, cela va de soi. Euh tiens, après bientôt 3 ans en France, il n’y a pas eu une seule fois où ça n’a pas marché, c’est fou ça.

Après un bon petit déjeuner toujours varié, avec la machine à chocolat, les plaques vitrocéramique (induction aujourd’hui) ainsi que le micro-ondes toujours opérationnels 24/7/365, on allume l’ordinateur et ô miracle, là aussi, ça marche toujours.

Travailler .. normalement

On travaille normalement, on fait ses courses normalement, on n’a pas à en s’en faire pour la sécurité de sa personne ni de celle de ses biens, bref, pas de tebiteby, zéro stress, c’est vraiment le fiainana tsotra, milamina et mirindra dans toute sa splendeur.

A la télé, on regarde des émissions intéressantes, on écoute des débats intéressants, avec des intervenants intéressants, et non pas des émissions soporifiques « misaotra anao nanome fitenenana » like, bref, la vie en level 5 c’est vraiment autre chose, c’est d’autres gens, d’autres modes de vie, d’autres perspectives. Bref, une autre civilisation quoi.

Ceux qui mènent la même vie que moi sauront exactement de quoi je parle, et pour eux, tout ce que je viens de décrire est parfaitement normal et naturel, ils ne s’y attardent même plus.

Quand aux autres, ils n’auront rien compris à ce que je viens d’écrire, et beaucoup aussi diront « tony koa dedaka be zesta » toujours un brin rageux et jaloux. Et dans l’incapacité totale d’imaginer une seule seconde que le reste du monde ne vit pas aussi misérablement comme à Madagougou. Mais bon, le dialogue me semble impossible, c’est deux mondes qui n’ont rien à voir, les modes de vie sont diamétralement opposés.

Effectivement, chacun aura sa conception du bonheur mais combien sont vraiment heureux aujourd’hui à Madagascar ? Certes on peut se contenter de peu, du minimum, mais comme même ça on n’a pas à Madagougou, comment peut-on être heureux dans ces conditions ? Tu te lèves le matin t’as pas d’eau, t’as pas d’électricité, ataovy sérieux lesy sun above, avant même qu’elle ne commence, ta journée est déjà bien pourrie et fichue.

Miseo milay l’elman ? Euh non, même pas. Je n’ai pas de complexe de supériorité, par contre pas mal de gens à Madagougou semblent avoir un énorme complexe d’infériorité. Mais dans le même temps, complètement incapables de s’indigner comme dirait le prêtre argentin là.

S’indigner contre les dirigeants par exemple, qui quoi qu’on en dise, sont les premiers responsables de ce non développement. Et oui, quand les dirigeants ne font pas correctement leur travail, et bien on peut s’en indigner. On doit même s’en indigner. En faisant les moutons béni oui-oui, vous êtes tout aussi responsable qu’eux de cette faillite collective.

Sur ce, je retourne à mon petit fiainana tsotra, milamina et mirindra. J’ai encore ma cuisine à monter moi.

elman

elman

Digital Native Allez on y croit !

Souscrire
Me notifier des
guest
Le formulaire de commentaire recueille votre nom, email et contenu pour nous permettre de garder une trace des commentaires placés sur le site. Veuillez lire et accepter les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de notre site Web pour publier un commentaire.
24 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Harry

En plus pour la douche, il n’y a pas de saforell, c’est bien

gasy

oui, et pas d’onglet cochon sur l’ordi

mpijery

S’il habitait seul, on l’aurait grillé avec le shampooing pour cheveux très secs ou frisés 😛




Rafangy

consommez beaucoup d’oignons, mettez en sur votre tete avant de la laver, cela ne fera plus repousser ceux qui sont dejà partis, mais gardera ce qui en restent

Rainintsara

Kay ianao ato.
tongolo gasy sy huile d’olive koa mety tsara an.

Rafangy

ie ato foana e! ahoana no hahavita handao ity actutana ity sy ny mahafinaritra rehetra ato e? misaotra betsaka ami’ny fanahiana e!

gasy

Sinon, la vie gougou devient de plus en plus merdique.

gasy

je suis du genre optimiste, qui voulait profiter de la situation. je m’en sors presque toujours, mais la c’est merdique, vraiment.

Fiainana milamina, oui l’eau et le courant, j’ai pas a me plaindre. Du riz, de tonnes on en a, un toit, oui. deux meme.

Mais quand vous pensez a l’avenir de vos enfants, de la securitE, Systeme educatif et sanitaire, les embouteillages et les routes pourries, il faut l’admettre. c’est merdique.
et impossible de faire quoi que ce soit sans #mametraka kely.

Modifié 25 jours plus tôt par gasy




mpijery

Et dire qu’entre 2002 et 2008, ils avaient une trouille bleue même pour vous demander un café après service rendu (soupir)

Rafangy

quel est le truc pour qu’on ne puisse pas se plaindre du courant?

Miserana

Le Prezida mpanangana fa tsy mpandrava svp. Mpanangana revy milay … bien sûr (Asiana iem kely sy ntsa..k kely)

carole

En resumé de notre vie à Mada, la chanson de Beloha intitulée Firenen’ity.

gasy

miara mihanana ny hamafin’iem eto e

alleluia




carole

courage tsika eee. Tsy manaiky lanin’ny fiainana na zany aza an!

Rafangy

non on ne perd pas courage mais c’est la vie madagougouesque qui fait qu’on est dans la mierda impito mandifotra olona

Doraadm

Dia tena lasa fitey eto izany ity  » fiainana tsotra, milamina, mirindra  » ity.

Kanefa sarotra ampiarina be

Rafangy

nisy ihany izany tany aloha tany

Rafangy

un peu hs mais ce mitigeur est il donc alimenté electriquement pour pouvoir selecter la t°à 38°?merci




ACTUTANA