Alors, le Canada?

Ayant vécu plus de 6 ans en région parisienne, j’ai franchi le pas en tentant l’aventure canadienne. On m’a souvent demandé si les -40 degrés pendant les 7 mois d’hiver en valait la peine

Comme beaucoup de personne sur le site vivent en France, j’ai eu l’idée de partager des trucs sympa et moins sympas qui différencie le Canada de la France (Ne comparons pas l’incomparable , donc Madagascar est hors jeu). Les avis que je présente sont très subjectives et personnelles. J’espère juste pouvoir aider ceux qui projettent de tenter l’aventure de l’immigration dans leur choix (le Canada est encore très ouvert en terme d’accueil)
Je tiens à préciser que je ne suis pas expert en immigration . Il n’y aura donc pas de “tuyau” sur comment venir . Je conseillerais juste de suivre les voies officielles sur les sites officiels.

Donc les 3 trucs sympas qu’offre le Canada par rapport à la France :

1. La paie aux 2 semaines :

Vous l’avez compris, au Canada la paie se fait aux 2 semaines, plus précisément tous les 2 jeudis.
Pour le travailleur, il y a une impression de toujours toucher de l’argent . La notion “d’avance sur salaire” n’existe donc pas car les charges fixes (loyer , transport etc ), contrairement aux salaires se paient mensuellement.

Plus cool encore , paie aux 2 semaines ne signifie pas bimensuel. on ne raisonne pas en mois mais en semaine. Donc en un an , il n’y a pas 24 paies (12 mois divisé par 2) mais bel et bien 26 paies (52 semaines divisé par 2) . Donc on touche un salaire tous les 2 semaines et 2 mois dans l’année on touche 3 salaires. Cool non ?

2. Le REER

Avant d’expliquer ce que c’est . J’aimerais contredire une certaine légende urbaine qui consiste à dire que les français sont les plus imposé dans le monde occidental.
Non , les canadiens aussi sont imposé fortement sur le revenu, les biens mobiliers et immobiliers. Selon les provinces, sur le revenu, on peut attendre 45 % de taux d’imposition.

Donc qu’est ce que le REER à avoir dans tout cela ?

Et bien , REER (Régime enregistré d’épargne retraite) est une niche fiscale très intéressante pour réduire son taux d’imposition. En gros, le gouvernement donne un allègement fiscale à ceux qui vont cotiser pour leur retraite.

Partant du principe qu’on aura “moins de revenu gagné” quand on sera à la retraite, c’est tout bénef.

Donc si Toto gagne 100000$ en une année . Les impôts se prélèvent à la source donc il n’a reçu en net que 55000$ (45% d’impôt). Il a donc versé 45000$ d’impôt pendant l’année
Toto décide d’investir 20000$ pour sa retraite . Il met donc cet argent dans un compte qui est censé avoir un haut rendement. Sauf qu’en faisant ça, son revenu imposable devient 80000$ … donc il ne doit plus être imposé qu’à 40 % (chiffre bidon mais pour l’exemple), il aurait donc dû payer 32000$ d’impôt . Le gouvernement va donc rembourser la différence et il va recevoir un beau chèque de 23000$ . Toujours cool non ?

3. Le climat social

Contrairement à l’imaginaire collectif , ce ne sont pas des bûcherons barbus qui ne connaissent que l’érable. Je trouve personnellement que le climat social est meilleur au Canada qu’en France. Désolé si ça offusque certain mais les “Tavaratra” d’ici n’agissent pas du tout comme à Paris. Peut être qu’il sont sélectionné préalablement ou je ne sais pas . Mais j’avais ce sentiment, à Paris,que le plus petit des divergences  pouvait faire péter les choses. Des années plus tard , les black block et autres gilet jaune m’ont donné raison. On a un fort sentiment de sécurité et de sérénité au Canada.

4. L’hyper-capitalisme

Mettre ça en point fort peut en choquer certain, mais je l’assume entièrement. Ici presque la majorité des gens ont un conseiller fiscal , un conseiller financier. Mettre son argent dans des placements est aussi simple qu’acheter du pain chez le boulanger tellement les règles du jeu sont bien définis.Contrairement à la France, il ne faut pas gagner plus de 100k pour pouvoir rêver acquérir une maison. Les banques sont cool et la vie à crédit est bien assimiler par la population.
Le marché de l’immobilier est florissant. Chercher un appartement ou se loger n’est pas un parcours du combattant. Pas d’étude de dossier.
Sur ce point, petite particularité canadienne, les baux de locations se renégocient annuellement (tous les juillets). Donc si on décidé de quitter avant, on devra soit payer , soit trouver un repreneur. Ce qui donne lieu à un festival gigantesque de déménagement tous les 1er juillet. Par contre, pour les propriétaires, la notion de « caution » est illégale (Foncia, si tu m’entends, rend moi mes 800 balles)

Maintenant les  trucs moins sympa :

1. Bien sur en Top 1 , le Climat

L’hiver est rude . C’est n’est pas une légende. J’ai vécu des hivers de -52 degré en plein ville de Montréal. Le problème n’est pas le froid en soi. On a des équipements pour ça , c’est supportable et le corps s’adapte.  Le problème c’est que c’est long . Ça commence en novembre et ça se termine en mai. Pour les optimistes, c’est le meilleur moyen de s’initier aux sports d’hiver car la majorité des villes se transforment en patinoire géante. Pour ceux qui n’aime pas ça et vivent ici ben, c’est ballot … le Mexique est à 2h de vol2.

2. Mada c’est loin

Bien que je ne suis pas particulièrement un patriote de premier ordre, j’aime mon pays et rentrer aux pays quand on est ici, c’est tout un budget. De plus, le nombre de jour de congé, ici ne sont pas régi par le code du travail mais se négocie à l’embauche . Donc il n’est pas rare de voir des gens qui n’ont que 2 semaines de congé . Essayer de planifier un voyage à Mada avec ça est un vrai casse tête .

3. L’accès aux soins

Je suis en Ontario, donc ce point n’est pas d’actualité . Mais ayant vécu au Québec et dans l’optique que la majorité des francophones débarquent à Québec, l’accès aux personnels médicales est un calvaire. Attention , la qualité des soins est remarquablement bonne, c’est l’accès qui pose problème. Le manque flagrant de médecin fait que pour se faire attribuer un médecin de famille il faut attendre en moyenne 2 ans. En attendant, sans le fameux médecin de famille, il faut faire des queues de 3 à 4 heures dans les urgences.

Il « parait » que le gouvernement est en train de réduire drastiquement ce durée de 2 ans mais pour positiver , le Québec est le seul endroit en Amérique du nord ou il y a une sécurité social (indemnité de chômage, soins gratuits etc.)

Souscrire
Me notifier des
guest
Le formulaire de commentaire recueille votre nom, email et contenu pour nous permettre de garder une trace des commentaires placés sur le site. Veuillez lire et accepter les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de notre site Web pour publier un commentaire.
23 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
elman

wow, super tribune, merci ! Allez zou, à la Une 🙂

kof

Excellent billet. Merci.

Vous l’avez compris, au Canada la paie se fait aux 2 semaines, plus précisément tous les 2 jeudis.
Pour le travailleur, il y a une impression de toujours toucher de l’argent .

Moi si j’étais Macron, j’annoncerais ça ce soir lol . Même si au final on touche autant d’argent, psychologiquement c’est très différent. Avec ce système on aura toujours l’impression de joindre les 2 bouts. 🙂

Désolé si ça offusque certain mais les “Tavaratra” d’ici n’agissent pas du tout comme à Paris

Normal, c’est une immigration majoritairement récente. De façon générale, les tavaratra qui sont venus en France (pas nés en France) se comportent correctement. Ce sont les 2ème, 3ème générations de tavaratra, qui souvent croupissent dans les cités, qui posent problème. En plus niveau mentalité, ils sont plus français qu’on le croit, qu’ils le croient eux-même. En effet, quelle différence entre les GJ qui foutent la m*rde tous les samedi et les tavaratra qui foutent la m*rde en banlieue? C’est très français en fait. 🙂

Ralek

Et aussi, immigration choisie! n’importe quel pelos ne peut pas débarquer au Canada.

kof

Oui. Ce qui prouve malgré tout que les problèmes sont plus sociaux en France qu’autre chose. C’est pas une excuse pour les fouteurs de m*rde mais une explication. Solution : tolérance zéro et amélioration des conditions de vie. La tolérance zéro seule peut être une solution mais dans ce cas il faut investir massivement dans la construction de prisons.

Ralek

Solution :La tolérance zéro seule peut être une solution mais dans ce cas il faut investir massivement dans la construction de prisons.

Vous parlez de quel pays là du coup?

kof

La France. C’est vrai que c’est pas clair du coup 🙂




kof

Tous les jeudis on reçois 1/52 eme du revenu du foyer

L’argent coule à flot 🙂

elman

🙂

elman

Même si au final on touche autant d’argent, psychologiquement c’est très différent. Avec ce système on aura toujours l’impression de joindre les 2 bouts.

Ca devrait bien marcher à Mada aussi ça alors.. fini les « za omeo avance patron »… 🙂

kof

hehe! C’est là où on voit les différences de perspective. A Mada on aura plus tendance à demander une avance sur salaire. Ailleurs les gens préfèrent demander une augmentation. Les patrons seraient trop heureux que leurs salariés leur demandent une avance ici. Car pendant ce temps-là ils ne demandent pas d’augmentation. 🙂




Raleva

je paie mon personnel tous les samedis, mais un endémique trouve toujours à dire. pour le Canada, j’ai vu, j’y ai vécu, bon courage pour ceux qui y reste.

ramatoa

saonjo iray lohasaha tsy ilaozan’izay mamarara

ramatoa

il y a des certains PME qui paie leurs employés tous les quinzaines. Moi, j’ai faisait ça quand j’en avais une.

mpijery

Excellent! La liste des moins sympas confirme bien ce que je pensais, mais si l’opportunité se présente, j’y réfléchirai serieusement

kof

Entre Maurice et le Canada, je n’y réfléchis même pas. Je reste à Maurice. 🙂

mpijery

C’est pour la stabilité! A Maurice, tout peut s’arrêter brusquement à chaque renouvellement du permis de travail, tous les deux ans en géneral




Ralek

Merci pour ce billet!
Moi aussi, il fut un temps où j’était tenté par le Canada. J’ai un cousin parti là-bas avec sa famille, de même une amie parti piloter là-bas.
Les choses qui m’ont freiné, vous les avez cité:
– l’hiver long
– les congés très peu
– l’accès aux soins

Roger

Très intéressant. Merci sniip.
J’ai entendu dire que le turnover est très fréquent dans les entreprises au Canada. Et il est « très facile » de (re)-trouver de jobs. Vous confirmez ?
Et sinon, est-ce que ca vaut le coup si on souhaite devenir entrepreneur la bas ?
A+

Rafangy

un beau billet1merci pour les info et long sejour au canada, et je vous souhaite de trouver l’or de klondike!hihihihi!

ramatoa

merci pour ce partage

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!