Alors, le Père Pedro ?

Photo vaticannews

Depuis la nuit des temps, pour nous, Malgaches  nés et venus sur cette Terre depuis le XXè siècle, tout ce que nous avons vu, lu, entendu, c’est que Madagascar est une île pleine de richesse, de potentialités, que c’est une terre prometteuse. Une terre d’avenir comme dirait l’autre.

Mais les réalités c’est qu’en ce mardi 10 septembre 2019, Madagascar est maintenant le pays le plus pauvre du monde. La terre d’avenir l’est restée, 9 habitants sur 10 sont pauvres et vivent avec 1€ et des poussières par jour. Le taux d’analphabétisme est sans doute parmi les plus élevés de la planète et depuis 60 ans, depuis notre indépendance, nous sommes le seul pays au monde dont le PIB par habitant n’a eu de cesse de dégringoler. Sans avoir connu la moindre guerre.

Nous n’avons rien créé comme richesse, nous n’avons créé quasiment aucune infrastructure, nous contentant de vivre sur ce que les colons nous ont laissé, en tirant sur la corde, année après année. Pire, nous avons aussi trouvé le moyen de couler notre système scolaire, aboutissant ainsi aux chiffres effarants mentionnés en introduction. Une telle production de masse d’ignorants et d’analphabètes, ça fait froid dans le dos. A multiplier par 2 d’ici 2040 ne l’oublions pas.

Bien sûr, et puisqu’il faut chercher un coupable, on pourra s’étaler longtemps sur ces politiciens nuls qui nous ont gouverné depuis des décennies, ou encore sur ces idéologies socialo-communistes-leninistes qui ont également leur large part de responsabilité dans cette incroyable descente aux enfers. Le tout assaisonné avec une bonne dose de 3V, qui a bien profité à un petit nombre d’initiés.

Et dans cet océan de misère et de pauvreté, dans les années 1989, ce prêtre argentin a débarqué à Madagascar. Effaré par tant de misère, il a pris son angady, son couteau et tout ce qui va avec, il est allé au charbon comme on dit. Contrairement aux effets d’annonce dont on nous abreuve aujourd’hui avec les « je ferai« , lui aujourd’hui il peut se targuer avec des annonces d’effet : « j’ai fait« , tout simplement.

Il a fait quoi au juste ? Beaucoup de choses mais pour moi, un seul chiffre est à retenir : 500 000. C’est le nombre de personnes qui depuis 30 ans, sont passées par Akamasoa. 500 000, ce sont les compatriotes qui ont été pris en charge, avec un toit sous lequel dormir, et qui ont pu bénéficier de bases scolaires. Tout ceci, certainement en contrepartie d’un travail à fournir pour la communauté Akamasoa. Mais là encore qui dit travail dit certainement apprentissage de ce travail non ? Donc apprendre un métier. Akamasoa a même sorti des docteurs vous le saviez ?

Akamasoa n’est pas un modèle de développement dites vous ? Et bien montrez-nous une alternative de « modèle de développement » depuis ces 60 dernières années alors. Bien sûr que l’on peut rêver d’un meilleur modèle de développement, de « il faudrait faire ceci ou cela, il suffit de et yapuka » mais les réalités sont là, comme nous les avons évoqué précédemment, et elles ne sont pas glorieuses du tout. Elles sont cruelles même.

Donc en attendant ce qu’il n’y a pas encore, considérons déjà avec respect ce qu’il y a. Et Akamasoa existe bel et bien. Je n’ai jamais eu l’opportunité de discuter avec le Père Pedro mais par contre, avant mon départ, j’ai eu l’occasion de passer par l’un de ses villages, du côté de Betsizaraina et j’ai été frappé par la « qualité » des lieux. Des petites maisons sans grande originalité certes mais propres et accueillantes, des chemins en pavé bien tracés, bref, tout ceci respirait la simplicité et le travail bien fait.

Le Père Pedro a réussi à faire à lui tout seul tout ce que l’Etat malgache n’a pas fait depuis 60 ans. Sans les moyens de l’Etat, il a réussi à bâtir quelque chose, à s’occuper des pauvres et des désespérés, à leur donner ce petit coup de pouce qui peut permettre de changer une vie. 1 seul homme a fait cela pour 500 000 personnes, c’est incroyable, quand dans le même temps on constate que les 200 000 personnes de l’Etat malgache sont tout simplement incapables de s’occuper des 26 millions.

Effectivement le père Pedro dérange puisqu’il jette en pâture à la face du monde toute l’étendue de notre pauvreté et de notre misérabilisme. Il n’y a hélas que la vérité qui blesse.

On veut faire mieux que le Père Pedro et proposer d’autres modèles de développement ? Alors faites comme lui, faites-le tout simplement. Et bonne chance pour évoluer dans ce panier de crabes bien endémiques. 60 ans que c’est comme ça, que ça n’arrête pas de creuser. En 2002 un type avait lui aussi proposé un autre « modèle de développement« , les crabes ont vite fait de le faire redescendre dans le panier. C’est comme ça que ça marche au pays endémiquement complexe.

Lire aussi : J’ai été à une conférence du Père Pedro

elman

elman

Digital Native Allez on y croit !

Souscrire
Me notifier des
guest
Le formulaire de commentaire recueille votre nom, email et contenu pour nous permettre de garder une trace des commentaires placés sur le site. Veuillez lire et accepter les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de notre site Web pour publier un commentaire.
56 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Sévère

Comme je le disait dans un autre post, si on y arrive pas, il faut donner aux autres les moyens de le faire. Heureusement pour le père Pedro qu’il a commencé il y a 30 ans, si c’était à partir de 2009 il n’y aurai même pas un WC de construit vu la mentalité actuelle.

Peter

Pour info Pere Pedro Opeka est Slovene

Izy

Peu importe qui il est. Son modèle n’imprime pas. Je suis désolé d’être aussi pessimiste mais à quoi ça vous fait penser de gens qui cassent de cailloux à longueur de journée, parqués dans des « maisonnettes » bien alignées, situé dans un enclos avec de très rares végétation d’ornement…Je ne dis ça je ne dis rien…

Soyons logique, sur les 500 000 qui sont passé par là, si 1% considérait que ce que cet homme était un modèle de réussite, on en trouverait trace quelque par sur l’île.

Je suis toujours sidéré quand je discute avec les membres de la famille qui font du copier-coller de ce que les autres réussit à faire pour gagner leur pain honnêtement. Je leur dit, c’est bien, mais copier la méthode et pas ce qu’il fait. Du coup on se retrouve avec plusieurs épiceries ou garages ou autres qui se font de la concurrence inutilement. Au lieu de chercher à faire de la complémentarité pour rester au top des prix. Donc le malgache est capable d’imiter un modèle qui peut leur rendre la vie plus simple.

D’autres exemples de malgaches qui font progresser la chose sont en oeuvre chez nous mais laissons les tranquilles pour grandir et ne pas être exposés car depuis 2009 les choses ne sont pas simple quand vous voulez faire avancer ce pays.

Izy

Tu as tout compris !




despote

A part râlez, vous avez fait quoi pour ces « gens qui cassent des cailloux à longueur de journée » pour reprendre votre expression ? Rien.

Izy

Tu crois vraiment à ce que tu dis?

mpijery

Je comprend votre opinion, mais le Père Pedro n’est pas l’état, et il a fait ce qu’il avait à faire, à l’état de faire de même, et tout le monde a encore le choix de faire ce qu’il veut non?

kof

Non moi je ne comprends même pas son opinion. Tout ce que j’ai compris c’est que le vouvoiement il connaît pas. Il y a un petit côté maghrébin chez lui. lol

kof

Oh, t’y es méchant. 🙂




ramatoa

MDR

RAININGORY

Comme le Pape François . Olé.

zainjafy

Et il doit être aussi Malagasy?

Izy

Peu importe. Un proverbe chinois dis, si tu veux aider un pauvre à manger, apprends lui à pêcher.

ramatoa

j’imagine les efforts qu’il a déployé pour la réinsertion sociale de tous ces gens
Chapeau bas!

Izy

Façade. Je suis désolé d’être rabat joie mais s’il vous plaît vous avez de la matière grise comme tout le monde. Ouvrez les yeux.




ramatoa

je m’en fous

banksybeat

Des eleves qui ont passe l’epreuve de Malagasy au BEPC hier ne savaient pas le sens du mot « sarambabem-bahoaka » .

Izy

C’est là où je veux en venir. Ça commence là.

feng.chou

Et que faites VOUS pour commencer par l’éducation ? QUI, à Madagascar fait quelque chose pour faire avancer l’enseignement à Madagascar ? Je n’ai vu concrètement que ce qu’à fait Pédro Opéka .

mirab

je travaillais dans des grandes entreprises françaises et savez vous que ces entreprises ont financé le Père Pedro?
J’ai demandé aux responsables pourquoi ils ont accepté de faire ces dons au Père Pédro. Et tous m’ont répondu qu’ils ont confiance en lui et qu’ils n’ont pas confiance à l’Etat malgache car les malgaches à Madagascar sont des voleurs.
J’ai eu honte d’avoir entendu cela mais évidemment que je pense comme ces gens ici en France.
Car c’et la vérité même si elle est difficile à entendre.




Izy

Tu n’as pas à avoir honte. C’est toi l’état malgache?
Arrêter d’avoir honte de ça. Ce n’est pas votre faute. Tant qu’il nous maintiennent dans cette attitude on aura des Père Pedro pour nous endormir. Pourquoi tu n’as pas dis donne moi donc ce que tu as donné au Père Pedro et tu vas voir que je peux aussi bien faire. Mais il faut être intègre pour cela. Arrêter ce sentiment de honte de chose que vous n’avez pas fait.
Ils ont honte eux des mauvais traitements que leur grands parents ont fait à notre pays?
Je ne dénigre pas le travail du Père Pedro. Pour moi il n’aide pas notre pays.

kof

C’est toi l’état malgache?

Ben oui. En fin de compte l’état c’est qui? lol

ramatoa

Pour moi il n’aide pas notre pays.
mais il aide qui? et
il travaille où ?

despote

@Izy Les gens qui ont la gueule grande ouverte ont souvent l’esprit étriqué. Vous en êtes un parfait exemple.




Ralek

Pour moi il n’aide pas notre pays.

Mais il aide ceux qui sont déjà très bas.

feng.chou

Mieux, il restaure leur dignité !

despote

Le sang est au requin ce que la thune est au Babakoto.

rabalouman

Il est facile de critiquer ce qu’il a fait (je parle de père Pedro)…car pour certains, si ce ne sont pas des gratte-ciel qu’il a érigés, c’est que c’est nul…bref…que chacun s’examine d’où qu’il est (à mada ou ailleurs dans le monde) et se pose la question: « et moi, qu’est ce que j’ai fait pour apporter ma pierre à l’édifice? »… si la réponse est « rien, car je me contente de ma vie confortable et basta »… alors il vaut mieux continuer à vivre mais en la fermant bien…

Izy

Tu commences à comprendre ce qui me pousse à dire ce que je dis. Pour quelle raison suprême est ce que ça doit être le Père Pedro…

ramatoa

j’adore cette philosophie et j’y adhère




kof

Effaré par tant de misère, il a pris son angady, son couteau et tout ce qui va avec, il est allé au charbon comme on dit

ça résume toute l’histoire. Pas de blabla, pas de ouin-ouin, pas de chichi, il a juste fait.

Bien sûr que le père Pedro n’est pas infaillible, bien sûr qu’il fait parfois des erreurs. Normal il reste un homme. Mais ce qu’il a accompli, peu d’êtres humains l’ont fait. C’est le genre d’énergie et de passion nécessaires pour créer un Amazon, SpaceX etc… Lui il a consacré son énergie et sa passion aux misérables babakoto pour leur redonner un minimum de dignité. Certains sont tellement rongés par la haine politique qu’ils sont incapables de voir ça.

feng.chou

Avant cela il a demandé du terrain à l’amiral aux mains rouges, et il l’a obtenu. Ra8 a peut être refusé en bon protestant quelque peu obtus ?
Pour ma part j’ai rencontré à trois reprises Pédro Opeka en ses locaux. Chaque fois pour lui remettre de l’argent de la part de jeunes très accrocs aux communications électroniques (BBS).
La seconde fois j’ai été reçu par une secrétaire de son organisation, laquelle n’était autre qu’une collègue enseignante que j’avais eu dans le collège protestant ou j’ai enseigné quelques 20 années avant.

The Man

Je peux me tromper mais si c’était à l’époque où son excellence était à la tête de la CUA, la donation de terrain était du « domiko tapany handoa erany »! Je vous l’offre votre terrain, en retour j’aurai besoin de vos « majinika » pour remplir mon « trézmé ».

Oui, le Père Pedro ne cache pas ses affinités avec le « mamim-bahoaka », une des preuves: lors d’une enième visite chez akamasoa durant les dernières campagnes présidentielles, 1er tour ou second, je ne me rappelle plus mais il y avait une photo publiée sur les réseaux sociaux immortalisant la rencontre du futur couple présidentiel avec le Padre dans un bureau. Sur la photo, un poster à l’effigie du candidat est vu accroché sur le mûr.

Ralek

Pas de blabla, pas de ouin-ouin, pas de chichi, il a juste fait.

Son credo c’est « Asa fa tsy kabary ». Il l’a dit clairement quand j’ai assisté à sa conférence. je me demande si ce n’est pas marqué quelque part.

Ralek

Pour avoir rencontré le monsieur en vrai il y a quelques mois en France (j’en ai même fait un article ici même).
Il n’y a pas à dire, ce qu’il fait marche. On aura beau à critiquer (comme @Izy, qui tutoie à tout va). Le résultat est là. Si le système de père Pedro ne marchait pas, pourquoi ça continue de grandir?
Pour moi, il a réussi là où l’Etat a failli, à savoir inculquer aux gens une des premières base de la société : Si tu veux quelque chose (salaire, nourriture, toit, etc.), tu dois travailler! C’est clairement cette mentalité d’assisté qu’il a Il ne fait pas dans l’assistanat contrairement à la majorité des associations d’aide humanitaire à Mada.
Lui, il (re)donne aux gens leur dignité. Puis pour les enfants, il a rajouté l’éducation.
Autres faits très importants: Akamasoa ne force pas les gens à rester! Ils sont libres de partir et de retourner à la rue. D’ailleurs, il le dit, certains ne veulent pas travailler, ils préfèrent retourner à la rue.
Le père Pedro ne va pas chercher ceux qui sont dans la rue, et il ne refuse pas d’aider ceux qui viennent là-bas.
D’ailleurs, une partie de leur aide est temporaire, c’est à dire qu’il y a des gens qui viennent ponctuellement.
Il n’a jamais refusé à l’Etat de prendre modèle sur son système. En revanche il ne fait pas dans la politique.
Je pense que coté église non-catho, ça rage un peu.




feng.chou

Totalement de votre avis.

Vazaha be

En revanche il ne fait pas dans la politique.

En général, la politique d’une communauté, d’une société, d’un groupe social, au sens de Politeia, se conforme à une constitution rédigée par ses fondateurs qui définit sa structure et son fonctionnement (méthodique, théorique et pratique). La politique porte sur les actions, l’équilibre, le développement interne ou externe de cette société, ses rapports internes et ses rapports à d’autres ensembles. La politique est donc principalement ce qui a trait au collectif, à une somme d’individualités et/ou de multiplicités. (wikipédia)

Avec Akamasoa, on ne peut pas dire qu’il ne fait pas de la politique.
Le politique est partout :

Le fait d’être chrétien nous confère un statut nouveau, mais ce statut est spirituel et n’est pas reconnu pour l’heure aussi nous restons participants de la communauté des citoyens de notre pays et, de ce fait, nous avons des droits et des devoirs. Nous faisons de la politique par le seul fait d’exister et si nous refusons d’en faire nous en faisons quand même. Bref, nous sommes tombés dans la marmite dès la naissance. Ainsi, Paul qui était citoyen romain s’est servi de ce titre pour sortir de prison, pour en appeler à César et aller à Rome afin d’être jugé par lui. En devenant chrétiens, des grecs et des romains ont été mêlés à la politique par le seul fait de se constituer en ecclésia * (assemblée). Leurs prises de position, par rapport à l’idolâtrie, au culte de l’empereur leur ont valu une persécution populaire (Cf Démétrius l’orfèvre) puis celle de l’État.

Notre soumission aux autorités, notre crainte des juges et de la police sont directement prescrits par l’Écriture. Notre constitution en association, l’exercice que nous faisons ou pas du droit de vote, notre lecture des journaux, nos publications sont des actes politiques.

*ecclésia = L’Ecclesia ou ekklesia (en grec ancien : ἐκκλησία − l’assemblée) désigne l’Assemblée du peuple citoyen dans de nombreuses poleis antiques et notamment dans la cité d’Athènes.
Le mot a donné en français Église (assemblée des fidèles) ou ecclésiastique.

Définition de la politique par Jules Michelet : Quelle est la première partie de la politique ? L’éducation. La seconde ? L’éducation. Et la troisième ? L’éducation. ( source : Le Peuple, Introduction )

Ralek

be… trop long, j’ai lu juste en diagonal… je m’en fous en fait..
Ce n’est pas la politique au sens large, mais au sens, un parti avec sa vision et son système.

Vazaha be

@ Ralek,
Si vous vous en fichez des réponses à votre commentaire, ayez la décence de ne pas mépriser la personne qui répond. Ayez la sagesse dans votre manière de répondre.
Et ne croyez pas que je n’ai pas saisi le sens de votre réponse : en me disant que je critique le commentaire trop long et non l’auteur. Merci d’avance.

mpijery

il ne fait pas dans la politique

Un tout petit peu quand-même, enfin un peu en 2002, beaucoup en 2009




kof

Il observe. Il voit des choses. Il tire des conclusions et fait des choix. Certains sont malheureux (2009), beaucoup sont heureux sinon il n’en serait pas là. Moi j’admire les gens qui font des choix et ne les cachent pas. Au-delà de la validité des choix eux-mêmes. Après, si les choix s’avèrent mauvais, c’est un autre débat mais d’abord il faut faire des choix.

Ralek

Un tout petit peu quand-même, enfin un peu en 2002, beaucoup en 2009

Ce n’est pas parce qu’il s’affiche avec tel ou tel candidat publiquement (il ne refuse jamais quand un politicien vient lui rendre visite) dans son Akamasoa qu’il est engagé politiquement!
Je ne sais pas si vous avez remarqué mais les seuls images où on le voit avec des politiciens, c’est chez lui.
Il n’a jamais soutenu tel ou tel candidat. Il discute et échange avec eux, enfin ceux qui le souhaitent. C’est un homme ouvert. Il était toujours ouvert aux collaborations avec le pouvoir.
Il connait les limites à ne pas franchir. A partir de là, si vous pensez que le fait de donner son avis ou d’être vu publiquement avec tel ou tel candidat, c’est de la politique…

kof

En fait c’est un rebelle dans l’âme. Au bout d’un moment il a tendance à tourner le dos au pouvoir en place. Et honnêtement il y a de quoi au pays endémique. A bon entendeur. 🙂

Razaka

Bonjour,
Je ne suis pas contre le Père Pedro, je le respecte beaucoup mais j’ai entendu des choses louches (financement, blanchiment, trafic, etc… derrières tout ce qu’il a fait. A investiguer par les autorités…




kof

Moi je vote pour les malversations si c’est pour faire ce qu’il a fait. 🙂

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!