Depuis que les applications pour terminaux convergents se sont démocratisées, les fabricants de systèmes d’exploitation mobiles, auxquels elles sont dédiées, ont mis en place des plateformes de distribution afin de les centraliser. Pour le cas de la firme à la pomme, c’est App Store qui gère cette activité.

App Store en quelques chiffres

App Store est la dénomination de la boutique en ligne commercialisant des applications pour les solutions mobiles de la marque Apple. Bien évidemment établie par la firme de Cupertino, elle cible plus particulièrement les propriétaires d’appareils propulsés par son système d’exploitation mobile iOS. Il s’agit bien entendu des solutions nomades de Apple, à savoir l’iPad, l’iPhone et l’iPod Touch. Il est important de noter que App Store est directement accessible depuis ces terminaux à partir de la mouture 2.0 de l’iOS. Depuis le 11 juillet 2008, date à laquelle la plateforme est opérationnelle, plus de 285000 applications sont aujourd’hui accessibles sur AppStore et de nouvelles intègrent petit à petit la liste. Le phénomène App Store démarre avec quelques milliers d’applications qui suscitent rapidement l’engouement des utilisateurs. Au terme du week-end de lancement, la marque à la pomme fait déjà état de 10 millions de téléchargements. Cette performance s’accroît rapidement au fil des semaines si bien que la barre des 100 millions a été franchie, le 9 septembre 2008. A cette période, quelques 3000 applications sont mises à la disposition des utilisateurs d’iPhone et iPod Touch. Certaines sont d’ailleurs proposées à titre gratuit. L’engouement des aficionados ne fléchit avec le temps, permettant à Apple d’enregistrer l’astronomique record de 4 milliards de téléchargements, selon les statistiques diffusées au mois d’avril 2010.

App Store, mode d’emploi

L’accès à App Store est conditionné par la possession d’un compte iTunes Store. Il faut en effet remarquer que la plateforme fait partie intégrante de ce service en ligne, spécialisé dans la distribution de contenus multimédias. Qui plus est, l’installation de ces applications tierces se fait généralement par le bais d’une synchronisation, réalisée avec le logiciel iTunes. Comme il a été précisé, la version 2.0 de l’iOS dispose d’une application client permettant d’accéder directement à App Store, à partir de son terminal. Une fois le fameux compte activé, l’utilisateur a accès à toutes les applications proposées. Les unes sont disponibles gratuitement tandis que les autres sont payantes. Mais l’ensemble est téléchargeable selon une procédure simplifiée. Dans iTunes, diverses informations, orientant les utilisateurs quant au choix de l’application à télécharger, sont présentées. Il ne leur reste donc plus qu’à sélectionner le bouton de téléchargement ou d’achat, si la description de l’application leur convient. Les indécis peuvent, par contre, s’en référer à la popularité de l’application ou aux avis des personnes qui l’ont déjà essayé. A partir des solutions mobiles, la démarche est davantage un jeu d’enfant. Un classement des 25 applications les plus téléchargées informe sur les cotes de popularité. La catégorisation des applications selon leurs intérêts et pertinence offre l’opportunité d’accéder rapidement aux apps répondant à des centres d’intérêt divers. Les utilisateurs pourront éventuellement actualiser les applications déjà téléchargées, en sollicitant le dispositif de mise à jour. La nouvelle version écrasera alors l’ancienne.

A propos des applications sur App Store

Les gammes d’applications disponibles sur App Store sont en mesure de répondre à de nombreux besoins. L’on peut y trouver aussi bien des applications permettant d’accéder aux actualités ou de nature vidéoludique, que des apps utiles et pratiques dans le cadre d’activités précises, pour ne citer que les réseaux sociaux, les clients de messagerie ou la veille financière. Pour garantir une certaine intégrité d’utilisation, App Store exclut de la liste de ses propositions toutes les applications qui portent atteinte à l’individu. Par conséquent, il ne faut pas s’attendre à trouver sur la plateforme des apps illégales, piratées, discriminatives ou pornographiques. Quant à ceux qui désirent développer des applications dans l’optique de les voir rejoindre le catalogue App Store, un Software Development Kit pour iOS, abrégé SDK iOS, est mis à leur disposition. Ce dernier dispose d’un dispositif dénommé iPhone Simulator, destiné à la réalisation de pré-test pour les applications générées. Si les résultats semblent convaincants, les développeurs peuvent alors rejoindre le programme de développement de la marque à la pomme, afin de voir un jour leurs produits sur App Store. Si les applications sont payantes, les développeurs en fixeront le prix et seront rémunérés à hauteur de 70% des recettes réalisées. Le règlement de ces dûs se fait généralement par mensualité.

Les ordinateurs nomades et de bureau de la firme de Cupertino pourront à leur tour bénéficier des célèbres applications. Ces dernières seront distribuées sur la plateforme Mac App Store.

elman

Digital Native Allez on y croit !

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!