{:fr}Après l’affaire Claudine, le camouflet Marc Ravalomanana{:}{:en}After the Claudine affair, the camouflet Marc Ravalomanana{:}

{:fr}

Après l’affaire Claudine, le camouflet Marc Ravalomanana

La Justice vient d’infliger un nouveau camouflet à Hery Rajaonarimampianina et son Préfet de police à Antananarivo.

Un cinglant non-lieu

En effet, dans l’affaire 15 ans du parti TIM à Mahamasina, le Conseil d’Etat, saisi par ledit Préfet, vient de rendre un non lieu de la décision du Tribunal administratif, un non lieu équivalent donc à une validation de facto de la décision du Tribunal administratif, qui avait donné raison en première instance au Président de Tiko.

Une double victoire judiciaire donc pour Marc Ravalomanana, qui ne devrait pas tarder à remettre rapidement sa séance de zumba sur le tapis, après les épreuves du baccalauréat qui débutent lundi prochain.

Ce sera egalement l’occasion de savoir si ce Préfet Angelo Ravelonarivo continuera de s’asseoir sur les décisions de Justice en préférant jouer le bras armé des hommes en cravate bleue. Et au-dela de ce préfet de Police, l’ensemble des forces armées de ce pays ?

Tan-dalana misy Fanjakana vraiment ?

Et surtout la vraie question : après l’affaire Claudine Razaimamonjy, puis cette affaire de zumba, combien de temps encore continuera-t-on à bafouer et l’indépendance de la Justice et ses décisions ? Tan-dalana misy Fanjakana vraiment ?

On notera au passage l’argument un peu bancal avancé par les détracteurs de Marc Ravalomanana : « Nos services de renseignement confirment l’intention d’autres politiciens de profiter de cet anniversaire à Mahamasina pour semer des troubles dans la Capitale« .

Comme les services de renseignement semblent bien renseignés, qu’est-ce qui les empêche de convoquer lesdits fauteurs de troubles pour enquête, comme ils savent si bien le faire pour les journalistes du MLE ?

Et deuxio, parce-que certains individus auraient l’intention de fomenter des troubles, on annule tout ? Et la mesure d’assignation à résidence c’est pour les animaux peut-être ?

On le voit, dans sa peur panique de Marc Ravalomanana et de sa popularité dans la Capitale, ce régime Hery Rajaonarimampianina et ses hommes font n’importe quoi.

A eux de voir si la version de se faire chasser du pouvoir pour une banale histoire de zumba collective leur convient ou pas. Car ce sera bien ce que les livres d’Histoire retiendront.{:}{:en}

After the Claudine affair, the camouflet Marc Ravalomanana

Justice has just inflicted a new hideout on Hery Rajaonarimampianina and his Police Commissioner in Antananarivo.

A stinging non-place

In the case of the 15-year-old TIM party in Mahamasina, the Conseil d’Etat, which had been seized by the Prefect, had just dismissed the decision of the Administrative Tribunal, a consequential a de facto validation of the decision of the Administrative Tribunal, which had given grounds in the first instance to the President of Tiko.

A double legal victory for Marc Ravalomanana, who should not delay to quickly resume his session of zumba on the carpet, after the tests of the baccalaureate that begin next Monday.

It will also be the occasion to know if this Prefect Angelo Ravelonarivo will continue to sit on the decisions of Justice preferring to play the strong arm of men in blue tie. And beyond this Police Commissioner, all the armed forces of this country?

Tan-dalana misy Fanjakana really?

And above all the real question: after the Claudine Razaimamonjy affair, then this zumba affair, how much longer will we continue to flout and the independence of Justice and its decisions? Tan-dalana misy Fanjakana really?

We note in passing the somewhat wobbly argument put forward by the detractors of Marc Ravalomanana: « Our intelligence services confirm the intention of other politicians to take advantage of this anniversary in Mahamasina to sow troubles in the Capital. »

As the intelligence services seem well informed, what is preventing them from calling these troublemakers for investigation, as they know so well for the MLE journalists?

And two, because some individuals would have the intention of fomenting disorders, we cancel everything? And the measure of house arrest is perhaps for the animals?

We see, in his panic fear of Marc Ravalomanana and his popularity in the Capital, this regime Hery Rajaonarimampianina and his men do anything. It’s up to them to see if the version of being driven out of power for a mundane collective zumba story suits them or not. For that is what the books of History will remember.{:}

Subscribe
Me notifier des
guest
8 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Lita Z.
Lita Z.
4 années plus tôt

Dictature de la médiocrité oa!

debile profond
debile profond(@debile-profond)
4 années plus tôt

comme disait notre fidel ami, »Même les morts ne peuvent reposer en paix dans un pays opprimé… »

debile profond
debile profond(@debile-profond)
En réponse à  debile profond
4 années plus tôt

et François lui répondit, « Un dictateur n’a pas de concurrent à sa taille tant que le peuple ne relève pas le défi »

Joany
Joany(@joany)
4 années plus tôt

« Nos services de renseignement confirment l’intention d’autres politiciens de profiter de cet anniversaire à Mahamasina pour semer des troubles dans la Capitale ».
Oui, ils sont passés en action, ils ont lancé des gaz lacrymogènes sur des simples gens qui voulaient fêter tranquillement ce 15ème anniversaire.
Au final, aucune arrestation, aucun vandalisme de la part de ces simples gens.
Juste un constat, un chant, le même refrain « AIZA IZAHAY IZAY RESY EO… »

rakotosambany
En réponse à  Joany
4 années plus tôt

, en chantant « hataovy hoe ny dihin’i prefé »

jurassic park
jurassic park(@jurassic-park)
4 années plus tôt

le droit reste le droit,surtout pour les apprentis préfets




jurassic park
jurassic park(@jurassic-park)
En réponse à  jurassic park
4 années plus tôt

@jurassic park, c’est en se faisant éjecter de son siège,que l’on apprend à ne + se faire en q lé

maman'i Vaninah
4 années plus tôt

efa vita ny dihan’i prefet, ny an’i Mijah sisa(vahoak malagasy leo ny fitondrana)

Fil info

Commentaires

Voir d'autres articles

ACTUTANA