Artistes et politiques

Rien à voir mais j’ai retrouvé sur FB cette photo d’une autre vie 🙂

Gné ? Oui oui, vous savez très bien de quoi (et de qui) je veux parler, eu égard à l’actualité récente où des grosses polémiques se sont déclenchées sur les réseaux sociaux alors que le défunt n’était même pas encore enterré.

Alors, artistes et politiques… C’est pourtant clair non ? Les artistes devraient faire de l’artistique et les politiques de la politique. Chacun chez soi et les cochons seront bien gardés.

Le cas échéant bah ça ne marche pas. Quand les artistes mettent activement un orteil dans les affaires politiques et bien fatalement ils se grillent.

Attention, les animations dans le cadre d’une campagne présidentielle ou autre ne rentrent pas dans ce cas de figure. Si un artiste répond à l’invitation d’un politique pour animer un meeting moyennant un cachet, personne n’y trouvera à y redire. Ou même lui composer et chanter son hymne, why not. Asa io.

Par contre quand le même artiste se retrouve embarqué dans un “projet présidentiel“, en tant qu’acteur actif, là c’est donner le fouet pour se faire battre. C’est un monde tellement haineux, violent que io izy io, même dans votre cercueil, la volée de bois vert vous la sentirez passer… enfin, manière de parler puisque vous êtes déjà mort.

En fait c’est vraiment cette implication directe et active dans un projet présidentiel qui pose problème. En tant qu’artiste vous seriez directeur général dans un Ministère ou encore député, la plèbe n’aurait pas (trop) à y redire.

Mais affichez-vous activement aux côtés de sa Seigneurie, là vous êtes bon pour la lapidation numérique. Au passage, on parlait de sosopourisation mais bon, Luc Hervé, vous exagérez quand même dans vos posts 🙂

En tant qu’artiste vous tenez absolument à donner un coup de main à votre gourou ? Et bien pour ne pas vous griller, jouez à l’homme invisible alors, devenez un fantôme dans un quelconque shadow cabinet et ni vu ni connu, personne ne trouvera à y redire.

Bon le V du voninahitra en souffrira un peu puisque vous jouerez à l’homme invisible mais ce sera le prix à payer si vous ne souhaitez pas griller votre carrière artistique en parallèle.

Ny gasy tsy miady ama-paty eee”... oui, dans d’autres temps et dans une autre vie certainement, mais après 2009, les moeurs et les mentalités semblent avoir bien changé.. et pas dans le bon sens malheureusement. Io izy io.

Je terminerai par le cas du Kawitry man. Côté artistique et show-biz, rien à y redire, c’est une grosse pointure.

Par contre il a semble-t-il faillit se brûler les ailes en voulant aller plus loin et batifoler dans cette politique masiso. Donc, et à moins qu’il n’ait intégré un shadow cabinet comme mentionné supra, marche arrière toute et c’est tant mieux pour lui car on aime bien le monsieur… mais uniquement en tant qu’artiste.

Voila, c’était juste un simple point de vue, qui vaut ce qu’il vaut. Chacun pourra ensuite faire comme bon lui semblera… en connaissance de cause cette fois 🙂

Subscribe
Me notifier des
guest
4 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
veritas
veritas
17 jours plus tôt

Vous avez raison mais ça ne donne pas raison à Luc Hervé d’insulter les morts qui plus est un artiste apprécié sur toute l’ile pour les ouvres de bienfaisances qu’il a réalisé de son vivant.

mpijery
mpijery
En réponse à  veritas
17 jours plus tôt

Personne ne donne raison à Luc Hervé (d’ailleurs c’est qui? 😛 ) mais ce régime a fait tellement de dégâts que tout ce qu’il touche devient suspect. Je ne dirais pas que je comprends le bonhomme mais sa réaction devient logique dans le contexte nauséabond actuel

mpijery
mpijery
En réponse à  elman
17 jours plus tôt

je n’ai jamais vu aucune de ses publications et vidéos mais je me doutais bien que c’est de ce genre.
Il a raison dans le fond (le fond du fond) mais je ne partage pas la forme 🙂

Fil info

Commentaires

Voir d'autres articles