Aza ompaina kosa ny olona e

Oui, rappelons-leur toutes leurs diatribes

Gné ? Oui oui, même si dans le fond, certaines personnes méritent plus que le fouet pour se faire battre, de grâce, ne versons pas dans les insultes, le dénigrement gratuit, la diffamation et toussa.

Je suis d’accord, ces mêmes personnes quand elles étaient dans l’opposition, à la conquête du pouvoir, ne se gênaient pour vociférer sur leurs ondes radio, éructer sur les réseaux sociaux, bref, étaient incroyablement antipathiques.

Puis une fois arrivées au pouvoir, ces mêmes personnes piaillent maintenant aux limites de la liberté d’expression, le droit au respect, blablabla… Quand on est dans l’opposition, la liberté d’expression est un droit. Puis une fois arrivé au pouvoir, la libérte d’expression est toujours un droit… mais assorti de devoirs.

Ceci étant, dans mes souvenirs, effectivement ces personnes ne versaient pas dans les noms d’oiseaux, les insultes et toussa. Même si leur tonalité criarde et piaillante etait plus qu’horripilante, à part leur cercueil sur le 13 mai, soyons honnêtes, elles ne versaient pas dans la diffamation. Ni les insultes.

Par contre, bonjour le karma : tout ce que ces personnes reprochaient aux anciens gouvernants leur revient aujourd’hui dans la gueule, puissance 1000. Délestages, misère, paupérisation, Jirama, insécurité et toussa, pan dans les gencives aujourd’hui, kay 😯

Mais encore une fois, ne versons pas dans les insultes. Leur rappeler leurs propres paroles/promesses vs la situation aujourd’hui est amplement suffisant pour leur clouer leur bec. Et pour ça, il suffit de déterrer les archives, écrites, audio et video et je vous garantis que ça fera encore plus mal que les noms d’oiseaux.

Ici en France, le combat politique, que ce soit dans les médias ou sur les médias sociaux, je peux vous assurer que c’est 100 fois plus âpre que ce que vous avez au pays endémique.

Je me délecte de la richesse de la langue française

Je vous ai déjà parlé il y a quelques semaines de la puissance de la subtilité de la langue française. Mais c’est aussi une arme à double tranchant car le moindre écart des personnalités est immédiatement sanctionné de quolibets, de railleries, d’ironie et toussa. Sans parler des caricatures et autres détournements. Oui oui, exactement comme le remix miaka midina, mais en pire.

Mais les insultes, non jamais. Enfin du moins sur les grands comptes reconnus sur les réseaux sociaux, ils ne s’amusent pas à ça car le retour de bâton serait immédiat.

Mais par contre le persiflage, la dérision, et tout ce que j’ai énoncé plus haut, ô que ça y va, c’est violent !

Voilà, j’espère que mon message sera passé aujourd’hui. Critiquons, persiflons, ironisons, dénonçons l’incompétence, les promesses non tenues et toussa… mais de grâce, arrêtons les insultes. Et pour moi, oui, traiter publiquement quelqu’un de vieille folle non ça ne le fait pas kosa e, sa ahoana ?

Subscribe
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
tsytiafoza
tsytiafoza
19 jours plus tôt

Mba miady varotra kely e, raha ao an tsaina fotsiny kosa angamba ilay ompa tsy dia misy olana ô?

Rakotomangamijoro
Rakotomangamijoro
19 jours plus tôt

Ahoana moa no tsy hanompa ry Elman fa izao kosa ve ny ataony : https://www.actutana.com/depeche/apres-le-gouverneur-aux-iles-eparses/
Amiko izao fanompana ny olona.

Fil info

Commentaires

Voir d'autres articles