Barea, fin d’un parcours exceptionnel

Malgré la déception ce soir, on reste professionnel jusqu’au bout, et voici donc mon ultime reporting sur ce quart de finale opposant les Barea aux Aigles de Carthage.

Qu’en retenir ? La fébrilité et les imprécisions dans les passes de nos Barea ou bien le pressing tunisien ininterrompu dans la surface malagasy ? Dans tous les cas, les Barea sont clairement dominés dans cette premiere demi-heure, une domination se concluant par ce superbe coup franc cadré de Khazri, si si le chauve dont je vous avais parlé précédemment. Et merci Adrien Melvin, extraordinaire auteur de 2 arrêts décisifs dans cette première mi-temps.

A l’inverse des Barea, les Tunisiens réussissent toutes leurs attaques vers le camp malagasy. Incroyable vivacité, précision dans les passes en avant, bloc offensif très performant : le pressing tunisien fait terriblement souffrir la défense malgache.

Côté attaque Barea, enfin une possibilité et un tir cadré à la 43eme, suivi d’une tentative infructueuse d’Andriatsima face au gardien tunisien. Les Tunisiens qui manquent également de réussite à la conclusion du ballon et en fin de première mi-temps, les Barea réussissent péniblement à maintenir le status quo. Mais on sent de suite que la deuxième mi-temps va être horriblement compliquée pour les hommes de Dupuis.

Deuxième mi-temps

Et ça se confirme d’entrée de reprise : but dès la première minute de Khazri, encore lui ! Et ouf, heureusement signalé hors jeu donc but invalidé.

Quelques minutes plus tard, le malheureux Fontaine marque .. contre le camp malgache. Grossière erreur du défenseur malgache qui a tourné le dos au ballon au moment du tir adverse, qui sera encore suivi d’un 2eme but tunisien quelques minutes plus tard : 2-0 la messe est dite.

Melvin se fait mal à la 66ème et beaucoup beaucoup beaucoup d’approximations dans le jeu malgache alors que de leur côté, le pressing tunisien est de tous les instants. Les Malgaches accusent le contre-coup de leur incroyable parcours jusqu’ici et malgré leur journée supplémentaire de récupération face aux Tunisiens, ce sont bien les Barea qui sont fatigués sur le terrain.

Dernières tentatives désespérées des Barea en attaque dans les dernières minutes. Fatalement il n’y a plus grand monde en défense et comme un dernier clin d’oeil à la malédiction Barea dans les arrêts de jeu, les Aigles de Carthage marquent un dernier but.

3-0, ce sera le score final de cette rencontre

Merci aux Barea qui malgré ce dernier match catastrophique, n’ont sûrement pas démérité sur l’ensemble de la compétition. Allez les gars, on vous attend de pied ferme au pays, l’accueil qui vous sera réservé sera à la hauteur de votre incroyable parcours dans cette CAN 2019 ! Première participation et arrivés jusqu’en quart de finale, chapeau, misaotra ê !

Partager l'article
elman

Digital Native Allez on y croit !

75
Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Lolo
Invité

Misaotra ry BAREA. Isaorana koa ilay mpanazatra izay angady nananana sy vy nahita izao fahombiazana izao. Tsy tokony ho kivy ary hatsaraina io ekipa io. Mila manana meneur de jeu isika ary lohalaharana haingam-pandeha.

andriana
Invité
andriana

Magasins pillés sur les Champs-Elysées lors d’un rassemblement après la victoire de l’équipe de foot d’Algérie.
Je sais pas pourquoi je suis pas surpris, ah c’est sur les malgaches vont manquer pour le reste de la CAN.

REMI
Invité
REMI

Makasitraka barea mba taiza no nisy malagasy nanao quart de final rahatsy t@ izao androtsika izao samy mivavaka mba hano mondial any qatar indray eh!




Sendra
Membre

Misaotra Barea! Mirary soa hatrany. Fa mila jerena amin’izay koa ny ho avy dieny izao.

Molaly
Invité
Molaly

Misaotra ireo rehetra niezaka nikarakara sy nanohana ary ireo mpilalao sy mpanazatra. Mitohy ny ezaka ka any amin’ny lalaon’ny nosy indray e ! misy barea ihany koa any

ramatoa
Invité
ramatoa

Je remercie BAREA, le coach, les supporteurs financiers et les supporteurs physiques ainsi que les fans
Merci infiniment car vous nous avez fait vibrer durant ces moments inoubliable de cette CAN 2019
Ne soyez pas découragés car la vie avance, le temps s’écoule, donc toujours ALEFA BAREA

harry
Invité
harry

On a atteint notre limite, le niveau est considérable et il nous faut un plus pour pouvoir pousser la limite (j’ai déjà dit ici que avec la Tunisie il ne faut plus rêver)

mpijery
Membre
mpijery

Si si, il fallait rêver 🙂 mais ensuite il faut bien se reveiller

harry
Invité
harry

Oui oui mais makafoka be après pour reprendre le TAF

ramatoa
Invité
ramatoa

mais rêver n’est pas interdit car la rêve qui devient une réalité, c’est l’ambition

Koto
Invité
Koto

Merci merci merci les Barea, on vous aime

ranicks1
Membre

Il y avait un palier que notre niveau technique et la forme physique de notre équipe ne pouvait pas franchir! Si ce match avait lieu en poule, le résultat aurait pu être différent. Mais il n’y a rien à regretter. Nos joueurs et le coach ont donné tout ce qu’ils avaient dans les tripes et dans leur esprit. On a déjà atteint les 1/4 de finale pour une première participation. C’est un exploit extraordinaire que l’on devrait célébrer dignement avec les joueurs à leur retour au pays. Et connaissant les capacités de notre président pour tout ce qui est bling-bling, je ne doute pas un instant que nos héros seront fêtés comme il se doit.




mpijery
Membre
mpijery

Je dirais même que cette large défaite enlève tout regret de ne pas passer en demie: imaginez un score serré avec une ou deux occasions de but manquées, ç’aurait été plus difficile à digérer 🙂

Vohitsara
Membre
Vohitsara

Merci BAREA, merci Coach. Pour une première participation, c’était un exploit. Vous êtes des héros nationaux et inspiration pour la génération future.
Santatra ambavarano iny e, ny manetsa be mbola ho avy. ALEFA!

kof
Membre
VIP

Un seul mot ce matin : Bravo!

Il n’y a rien d’autre à dire. Izay, vita. 🙂

Sifaka
Membre
Sifaka

Merci Barea sy ny Staff, tsy kivy izany, ireo no antsika « Never Give Up » . Nampahery cousin kely (7 ans) izaho omaly fa nitomany izy sady niteny oe « Nigeria ary resintsika ». Hampitombo ny hambo-pon’ny zandrikely Malagasy ireny dingana vita ireny. Alefa Barea.

gardien
Membre
gardien

Merci melvin, faneva, dupuis, mombris, métanire, anicet, carolus, ilaimaharitra, bolida, razak, amada. Les autres, il faut beaucoup apprendre et travailler dur.
Misotra betsaka lova ramisamanana

Despote
Membre

Les Barea ont fait un non-match, doublé d’un mauvais coaching de l’entraîneur.
Plusieurs leçons à tirer :
– une défense fébrile qui panique à chaque attaque adverse. Les défenseurs devront apprendre à faire preuve de sérénité en toute circonstance.
– trop d’imprécisions dans les passes, et surtout dans l’avant-dernière passe pour les attaquants.
– Lalaina et Carolus qui continuent à trop temporiser avec des dribbles inutiles. ils doivent apprendre à lâcher le ballon au bon moment.
– des phases offensives trop stéréotypées et dépourvues de créativité, la faute à l’absence d’un véritable meneur de jeu (10, regista, tout ce que vous voulez)
– des joueurs fatigués physiquement et mentalement : d’où l’importance du turn-over.

Dans tous les cas, nous ne pouvons pas rêver meilleurs parcours. Personne n’aurait parié sur les Barea mais ils ont surpris tout le monde. Nous devons capitaliser sur cet élan pour préparer l’avenir. Et un grand merci aux Barea pour avoir tout donné. Aucun regret.




mpijery
Membre
mpijery

Je ne suis pas d’accord sur le mauvais coaching: c’était le maximum qu’il a pu faire, les titulaires étaient fatigués mais les remplaçants n’étaient pas forcément capable de les suppléer avec la même efficacité. Un turn-over était donc difficile, malheureusement, les Bareas n’ont pas encore une profondeur de banc suffisante.
Ça ne change rien au fait qu’ils ont tout donné, merci les gars!

Despote
Membre

Le mauvais coaching dont je parle ici, c’était quand nous étions menés 2 à 0 et que l’entraîneur a fait rentrer Morel.

trackback

[…] pour en revenir aux Barea, ceux-ci ont provoqué un élan de fierté nationale jamais vu dans les annales de ce pays, autant ces députés ne provoquent que mépris et quolibets dès qu’ils font la Une de […]

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!