Blindé Ambatobe : je pense avoir compris ce qui s’est passé

Remettons la déjà à l’endroit pour mieux comprendre

Les 4 militaires devaient être assis (ou debout) à l’arrière, en extérieur donc, et quand ils ont compris que le véhicule partait en vrille, à pleine vitesse, hop ils ont décidé de sauter hors du véhicule. A moins qu’ils n’aient été simplement éjectés.

On commence à mieux comprendre …

Du coup avec toute cette énergie cinétique (masse x vitesse² / 2), bam, strike sur les 6 (ou plus) civils sur le bord de la route !

Imaginons qu’un militaire fasse 70 kilos et qu’il a été éjecté à 80 km/h : l’énergie cinétique est donc de 17 000 joules environ. Ce qui se traduit, pour la personne percutée, à se prendre l’équivalent d’un poids de 17 000 / 9,81 = 1,7 tonnes 😯 Et nous ne sommes qu’à 80 km/h. Essayez de sauter d’une voiture à 80 km/h pour voir. Ci-dessous une petite vidéo qui nous donne une petite idée de la violence de ce genre de choc

C’est la seule explication plausible à ce carnage qui a envoyé 10 personnes, militaires inclus, à l’hôpital, et surtout tué l’enfant de 8 ans.

Mba moramora ihany e, vavy tokana ny aina, merci.

Oui bon d’accord il m’est arrivé de pousser à 230 km/h mais avec la voiture qu’il faut, sur la route qu’il faut, et sans badauds agglutinés pour me regarder passer.

Il reste une dernière question : euh.. il y avait un gars préposé à la tourelle à mitrailleuse au moment de l’accident ?

Subscribe
Me notifier des
guest
7 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Rafangy
Rafangy(@rafangy)
Expert
1 mois plus tôt

le conducteur de cet engin n’est pas habilité ou n’a pas les compétences requises pour circuler en ville, ensuite les 5autres militaires occupants n’ont pas suivi une formation d’escorte(toujours le werawera habituel), car c’est totalement fausse l’affirmation de la MBA comme quoi cet enfant a traverse la rue mais ce regime n’est jamais responsable, la faute c’est toujours aux autres

Coco
Coco
En réponse à  Rafangy
1 mois plus tôt

Si on analyse cette explication en partant du principe que le petit garçon aurait traversé DEVANT le blindé, comment les militiares qui sont à l’ARRIERE du véhicule auraient pu – en sautant – atteindre l’enfant ? Logiquement je ne les vois sauter que derrière ou sur les côtés.

Rafangy
Rafangy(@rafangy)
Expert
En réponse à  Coco
1 mois plus tôt

je ne crois pas du tout à cette enfant qui a travaverse la rue inopinement, car c’est materiellement impossible, à moins que le blindé se soit trouvé à plus de 50m de la voiture qui le precede, et dans ce cas le conducteur du blindé est un incompetent ou mal formé dans la conduite de vehicule d’escorte

no name
no name(@no-name)
Gold
1 mois plus tôt

Ce fut un accident on est d’accord
Mais comment la communication officielle est bâclée, ça c’est pas un accident
Avant le communiqué de la dame préposée aux mensonges officiels, les comptes fako s’étaient déjà précipités pour donner diverses versions.
Ils devraient au moins accorder leurs violons, ou pas.. le ridicule semble être l’objectif principal pour eux

Harry
1 mois plus tôt

La question qui se pose, est-ce qu’on a besoin réellement de ce truc là? on ne le maitrise même pas et ça tue, ça tue les malagasy oui.




Hary
Hary
En réponse à  Harry
1 mois plus tôt

C’est pour mater la rébellion.
L’armée malgache sert à 2 choses :
1 : à faire des coups d’états
2 : à voler les automobilistes ou le peuple lambda

Fil info

Commentaires

Voir d'autres articles

ACTUTANA