Budget : un petit mot sur la rubrique divers – 17ème partie

Aujourd’hui, dans notre rubrique « Comment s’enrichir« , on va parler de la rubrique « Divers » dans notre petit budget mensuel.

Divers, ou encore « Imprévu« , « Inattendu« … tsy nampohizina quoi. Alors déjà, entendons-nous bien : une dépense que nous pensions « Divers » mais qui a la fâcheuse tendance à revenir tous les mois, ce n’est pas du divers, non, ça doit avoir sa propre rubrique dans votre budget mensuel.

Télécharger le modèle de budget de l’elman

A Madagascar, je pense notamment à la dépense « famangiana« . En effet, les « obligations » familiales sont nombreuses au bled. Un mariage, un sacrement, un décès, il y en a toujours ! Du coup, la tradition izay tsy ita izay maharatsy azy veut que l’on doive toujours préparer une petite enveloppe de tsodrano pour ces occasions.

Et mine de rien, ces petits adidy par ci par là, et bien ça finit par constituer un montant assez conséquent. Je n’ai plus souvenir de mon budget adidy à Madagascar mais de mémoire, c’était quelque chose comme 50 000 ar. Donc ça on le mettait dans la rubrique spéciale « Adidy » (obligations) et non pas divers.

Donc divers c’est tout ce qui est vraiment imprévisible, qui peut arriver en cours du mois. En général c’est une tuile qui vous tombe dessus. J’en sais rien moi, une grosse panne mécanique, un tamboho qui s’écroule, un outil nécessaire qui casse, etc.

Donc comme gouverner c’est prévoir même l’imprévisible, on essaie toujours de provisionner ces petits aléas de la vie. Bien entendu, entre l’embrayage qui lâche à 1 000 000 ar et le petit outil à 10 000 ar qui est cassé ce ne sera pas la même échelle de grandeur mais bon, le principe est là.

Cela nous amène à une autre réflexion concernant les grosses dépenses justement : essayez toujours de les anticiper le plus tôt possible pour ne pas être pris de court. Pour ma part, j’ai 2 exemples en ce sens : le contrôle technique en France, aux alentours de 90€ et la fameuse taxe d’habitation, dans les 850€ (annuel) pour ardine et moi. Dans les 2 cas, on savait que ça allait tomber donc hop, on prévoit ça tous les mois en mettant un peu de coté et quand vient le jour, et bien ça y est, l’enveloppe est prête.

Vous pourriez être tenté de vous dire « ah oui mais comme je me suis payé en épargne, j’ai aussi cet argent là à disposition » ? Certes mais votre épargne n’a pas vocation à payer ces dépenses courantes ! Et moins vous y toucherez à votre épargne, mieux ce sera. Par exemple pour ardine et moi, la seule et unique fois en bientôt 3 ans où nous avons touché à notre épargne c’était en relation avec notre transaction immobilière. Pas pour changer un embrayage ou pour faire un contrôle technique 🙂

Pour en revenir à l’enveloppe « Divers » j’ai également souvenir à Madagougou de nous retrouver en fin de mois avec de l’argent restant dans quelques enveloppes. Et bien c’était formidable car du coup, ce reliquat n’avait pas de destination précise, on pouvait absolument en faire ce que l’on voulait avec ! Se faire un restaurant, une sortie, nous payer avec, remettre dans l’enveloppe « Divers » du mois suivant, mettre en épargne, etc. Bref, en fonctionnant comme cela, on ne gagnait pas des milliards mais on se sentait riche quand même.

En France, c’est un peu différent. Comme tous les compartiments de la vie au quotidien sont moins aléatoires, nous n’avons plus eu besoin de provisionner cette rubrique divers. Sans parler de ces fameux adidy en moins. On est rarement pris de court, et du coup on n’a pas besoin de vendre un tanimbary ou d’y laisser un bras pour se soigner, acheter des médicaments, faire des travaux, des réparations, etc.

Bref, un autre monde et une autre qualité de vie.

Lire aussi : Devenir riche à Madagascar – 1 ère partie

Lire aussi : “Ce salaire, c’est un espèce de chiffre d’affaire” – 2 ème partie

Lire aussi : Janvier 2018 : cette année, je me paie d’abord  – 3ème partie

Lire aussi : Ce mois-ci je mange des madriers et des tôles – 4ème partie

Lire aussi : Je me suis payé, j’ai un capital, je fais quoi maintenant ? 5ème partie

Lire aussi : Je me paie d’abord is back : 6ème partie

Lire aussi : 7ème partie : acheter une maison ou pas ?

Lire aussi : 8ème partie : devenir (vraiment) riche

Lire aussi : 9ème partie : ce mois-ci, j’aurais bien aimé acheter ça

Lire aussi : Ça y est, je suis riche – 10eme partie

Lire aussi : Voir les choses en grand : 11ème partie

Lire aussi : Il faut absolument s’enrichir et devenir rentier – 12ème partie

Lire aussi : Établir un budget de combat : 13ème partie

Lire aussi : Vous gérez comment votre budget dans votre couple ? 14ème partie

Lire aussi : Hier j’ai halluciné : 15ème partie

Lire aussi : « Votre solde est créditeur de 300 000€ » – 16ème partie

elman

elman

Digital Native Allez on y croit !

Souscrire
Me notifier des
guest
Le formulaire de commentaire recueille votre nom, email et contenu pour nous permettre de garder une trace des commentaires placés sur le site. Veuillez lire et accepter les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de notre site Web pour publier un commentaire.
3 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
mpijery

on ne gagnait pas des milliards

Même pas en FMG? 😛

carole

merci pour tous ces articles Elman. Avec les adidy, c’est vrai qu’il faut fixer un montant surtout en cette dure période où même les « havatetezina » ont besoin d’aide.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!