Ça va les pompiers à Madagascar ?

Ooh, l’arrivage du week-end

Gné ? Oui oui, il ne faut pas se mentir, l’année 2022 est bien partie pour être une année en mode pompier à Madagascar.

Ça a commencé très fort avec les voeux du nouvel an en mode délestage total, avec justement pour les pompiers l’incendie d’Andekaleka.

Une Jiramaty au bord du précipice, dont on se demande si avec cette crise ukrainienne elle ne fera pas .. son dernier pas en avant. Pour moi, au moment où je vous parle, la logique voudrait que le litre de gasoil soit à… 8 000 ar au pays endémique. Les pétroliers ne sont pas là pour faire du caritatif et du social, cette nouvelle crise dans la crise ne devrait pas tarder à apparaître sur le devant de la scène.

Une scène balayée par ces multiples cyclones dévastateurs les uns après les autres. Une population affamée, traboinisée, inondée et pas qu’une seule fois ! Rester en vie dans ces conditions au pays endémique relève du miracle divin.

Par ailleurs, avec l’excellente gouvernance d’Andry Rajoelina, on notera la réticence croissante de la Communauté internationale en général, des bailleurs de fonds en particulier à l’égard du pays Madagascar.

Avec comme questionnement central : où sont partis les 900 000 000 $ des fonds covid ? Silence radio dans la salle, on mange.

Du coup, grosse défiance dorénavant de ladite communauté internationale, qui ont préféré par exemple aller distribuer eux même leurs aides sur le terrain après les passages des cyclones. Si ce n’est pas un camouflet ça ! Car du coup on ne peut plus repeindre en orange et mauve ladites aides avant distribution.

La poisse se poursuit avec l’affaire Raissa et Imbiky, qui s’est traduite par la démission forcée de ce dernier. Et l’incarcération de la première. Un énième scandale dont ce régime se serait bien passé, avec les voudevilles, le Ministre escroc des mines, qui font suite aux Ministres bonbon sucette, écrans plats et on en passe. On se demande où sont les 6000 CV reçus.

En guise de dessert, maintenant la guerre en Ukraine qui ne manquera pas non plus de laisser des séquelles au pays endémique. L’explosion du prix des carburants comme on l’a vu plus haut, et la nouvelle inflation généralisée que cela provoquera.

Mais pas seulement, encore plus grave, sur le plan politique et relations internationales, le choix pour Madagascar de ne pas avoir soutenu la résolution des nations unies condamnant l’agression russe sur l’Ukraine ne sera pas sans conséquences.

C’est bien beau d’aller perorer tous les mois de septembre à la tribune des Nations unies et de quémander des aides mangaataakareeee, mais pour une fois que l’on te demandait une réelle participation, symbolique, tu te defiles lâchement ? Je le répète : cela ne sera pas non sans conséquences sur l’avenir de nos relations avec nos partenaires techniques et financiers traditionnels.

C’est en fait le problème quand on mange à tous les râteliers : on se retrouve dans l’impossibilité de condamner les copains mafieux et belliqueux.

Pendant ce temps, les Comoriens doivent franchement rigoler en repensant à certaines vidéos arrogantes de 2018. Par la même occasion, je pense aussi aux gros crétins qui applaudissaient dans ces vidéos.

Ils ont toujours envie d’applaudir aujourd’hui ?

Subscribe
Me notifier des
guest
4 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
dadazaka
dadazaka
3 mois plus tôt

On ose faire le mangatakare à la tribune des Nations Unies, et on n’est même pas capable de s’aligner sur la majorité à la même tribune, à croire que les Russes sont nos messies

Rafangy
Rafangy
En réponse à  dadazaka
3 mois plus tôt

non, les popov ne sont pas NOS messies, mais LE messie des dirigeants: financement des elections, envoi des mercenaires pour appuyer les grandioses et valeureuses forces de desordre sans parler de ce que nous ne voyons pas

dadazaka
dadazaka
En réponse à  Rafangy
3 mois plus tôt

C’est ce que je voulais dire, les rois des financements occultes

Rafangy
Rafangy
3 mois plus tôt

non, cette abstention aura des conséquences graves sur notre Economie, comme les foza ne sont pas allés à l’ecole, ils ne savent pas que les popov n’ont jamais eu d’argent donc les promesses du dijaka, on peut faire une crois la dessus

Fil info

Commentaires

Voir d'autres articles