Casual game

Il est faux de croire que les jeux vidéo sont obligatoirement violents ou nécessitent impérativement des équipements spécifiques, dotés d’une configuration hors norme. Le casual game en est la preuve concrète et attire aujourd’hui un public large, autant les adultes que les enfants.

Généralités sur le casual game

Le casual game est une expression angliciste traduite littéralement en français par jeux occasionnels. Cette traduction suppose donc que cette famille de jeux vidéo se joue de manière « sporadique » et ne monopolise pas trop de temps libres. Il se trouve pourtant que cette idée générale soit faussée puisque les personnes s’adonnant à cette variété de vidéoludique y passent beaucoup de temps, répartis en plusieurs sessions. Selon les dernières statistiques, un casual gamer dédie au minimum aux alentours de 15 minutes par jour à son titre préféré. Ceux qui disposent de plus de temps vont jusqu’à jouer plusieurs heures quotidiennement. On estime à 20 heures le temps moyen consacré hebdomadairement à cette activité par les casual gamers français. Plusieurs éléments expliquent ce fait, entre autres le fait que les titres inclus dans le casual game sont « entraînants », faciles à appréhender et sont accessibles à partir de nombreux terminaux. La facilité d’accès fait effectivement partie des principales caractéristiques des jeux considérés comme des casual game. A l’heure actuelle, ces titres ne nécessitent qu’un simple navigateur web pour être joués et ne requièrent aucun téléchargement. De ce fait, ils sont praticables sur n’importe quel type de terminaux ayant accès à Internet. Pour information, cette variété de casual game est connue sous la dénomination Web based games. Il faut savoir qu’il n’y a pas que les jeux sur la Toile qui composent cette famille de vidéoludique mais sont considérés comme tels tous les titres répondant aux caractéristiques la définissant. Ces dernières sont un graphisme simple mais un gameplay largement pointu et intuitif, un environnement plat sans créativité excessive, la possibilité de sauvegarder automatiquement en pleine partie, des niveaux de difficulté variés et l’absence de compétences particulières. En clair, le casual game ne devrait pas être considéré comme du jeu vidéo occasionnel mais plutôt comme de la vidéoludique grand public.

Le casual game, à la conquête de la vidéoludique

Le casual game est multiplateforme, autrement dit, est disponible sur n’importe quel terminal, allant du smartphone à la tablette tactile, en passant par l’ordinateur et les consoles. Comme il a été signifié supra, sur le réseau Internet, les titres correspondants ne requièrent qu’un simple navigateur. Ils sont pour la plupart développés sur la technologie flash, shockwave et Java. Au niveau des téléphones, les titres casual sont, soient intégrés nativement dans le terminal à l’instar du célèbre jeu Snake, soient à installer en tant qu’applications. Cette dernière possibilité est également valable pour les tablettes PC. Sur les ordinateurs, les casual game sont intégrés dans les systèmes d’exploitation pour ne citer que le jeu Solitaire ou Démineur, que l’on retrouve sur toutes les moutures de la plateforme Windows de Microsoft. Pour les consoles, ils sont tous simplement des titres comme tant d’autres mais se distinguent par le fait qu’ils sont tout public. Ayant participé à la démocratisation du concept casual game par le biais du jeu Tetris, initialement disponible sur sa console portable Game Boy, la société Nintendo est aujourd’hui un acteur majeur au niveau de cette variété de jeu vidéo. Une affirmation prouvée par l’immense succès de sa console de salon phare Wii ainsi que les nombreux titres qui lui sont dédiés. Les autres grands noms de l’industrie vidéoludique, qui se sont majoritairement focalisés sur les titres qualifiés de core game, se sont actuellement lancés dans l’aventure casual en raison de son marché toujours aussi florissant. Pour information le « jeu vidéo occasionnel », c’est un chiffre d’affaire de plus de 2 milliards de dollars en 2007 rien qu’aux États Unis, 150 millions de joueurs dans le monde et 100% de croissance annuelle. Le casual game ne dispose pas de typologie formelle. Les principaux genres qui composent cette famille de vidéoludique sont les jeux de plateau, les jeux de course, les casses têtes, les jeux de cartes, les puzzles, les jeux de filles, les jeux d’objets cachés, les jeux de sports et les jeux de plateau. Actuellement, le casual game se décline selon son objectif ou le statut de la plateforme sur laquelle il est accessible, à savoir le social game pour les titres disponibles sur les réseaux sociaux, l’advergame pour les jeux publicitaires, le learning game pour les jeux d’apprentissage et le serious game, pour les professionnels.

Les inconditionnels du casual game ne sentent pas représenter par le terme angliciste gamer. Une enquête menée sur le sujet démontre que 74% des amateurs de cette famille de jeu vidéo sont des femmes, dont la grande majorité est âgée de plus de 40 ans.

Partager l'article
elman

Digital Native Allez on y croit !

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!