Ce petit vent de liberté qui commence à flotter

Oui oui je prépare mon balcon pour les beaux jours 🙂

Les beaux jours commencent à revenir en France. Pas seulement côté météo et thermomètre, mais aussi au sens figuré, où nous ne devrions pas tarder à retrouver des jours … meilleurs, sur le plan sanitaire s’entend.

Aaah qu’est-ce que c’est bon de vivre dans un pays bien gouverné ! Où les choses sont faites dans les normes, dans les règles de l’art. Où, malgré la virulence de ce virus, les dirigeants ont pris leurs responsabilités dans la gestion de la crise.

Certes ils ont bien été aidés par la panoplie d’outils à leur disposition, sans oublier les compétences et les ressources existantes. Mais en disposer est une chose, savoir les utiliser en est une autre. Pas de werawera, pas de poerapoera, pas de dedakisme : il y avait une guerre à mener et ils ne se sont pas défilés, ni fourvoyés dans des options et des choix catastrophiques.

Si tu veux la paix alors prépares la guerre avons nous coutume de dire. Et c’est bien ce qui fait la force des pays développés : en temps de paix, on fait les choses dans les normes, on construit, on fabrique de la richesse, on investit dans l’éducation, on est toujours en quête d’amélioration de son système de santé, de son économie, de son agriculture, de son armée…

Bref, ils ont construit brique par brique leur Etat nation. Et quand cette saleté est arrivée, le pays n’a pas été pris au dépourvu, et même si les pertes ont été lourdes, la France n’a jamais posé un genou à terre, ni brandi le drapeau blanc.

La guerre n’est pas encore terminée, loin de là, surtout avec ces variantes qui apparaissent un peu partout aux 4 coins du monde. Mais j’ai confiance. Confiance dans ces dirigeants, confiance dans ces scientifiques, confiance dans ces chercheurs, confiance dans cette population qui même si elle rouspète beaucoup, sait faire preuve de discipline dans les moments critiques.

En parlant de discipline …

Les beaux jours arrivent disions nous. Je pense que les leçons du deconfinement un peu trop hâtif de l’été 2020 auront été retenu et que les nouvelles mesures seront un peu plus progressives. Contrairement à certains pays où l’on conduit des voitures avec une jauge d’essence qui ne fonctionne pas, ici en France tous les indicateurs du tableau de bord sont opérationnels. La jauge d’essence, mais aussi la température moteur, celle de l’huile, la tension de la batterie, le compte-tour, ainsi que les centaines d’autres informations fournies par l’ODB.

Donc toutes les paramètres et les conditions sont réunis pour arriver à bon port, pour faire de telle sorte que le deconfinement ne soit pas loupé une deuxième fois.

J’observe par exemple le renforcement des tests à l’école, aussi bien pour les élèves que pour leurs enseignants. Ou encore le maintien probable du couvre-feu, qui a fait ses preuves. Bref, le lait sur le feu sera observé à la loupe et c’est tant mieux.

Un mois de mai qui s’annonce donc palpitant. Certes tu ne feras pas tout ce qui te plaira mais on piaffe quand même d’impatience !

Subscribe
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
idefix
idefix
9 mois plus tôt

Toujours autant de pékin à Chinatown 😛

Fil info

Commentaires

Voir d'autres articles