C’est quand même très agréable de vivre en France

Des espèces dans mon portefeuille ? Étonnant, je n’en utilise jamais

Lol, l’elman va encore vous bassiner avec son robinet qui sort de l’eau quand on l’ouvre ou encore de la lumière qui s’allume quand on appuie sur l’interrupteur ?

Quand on voit que ces 2 gestes simples sont devenus depuis 2009 un réel luxe au pays endémique, oui je pourrais encore m’étaler dessus, on ne s’en lassera jamais.

Mais comme cela fera 1 an pile poil que j’ai décidé de traverser la rue et de bosser pour les vazaha, le prétexte était donc tout trouvé de faire un énième bilan en général sur cette vie en France.

Bien entendu les esprits chagrin vont encore grommeller sur tout ce qui ne va pas en France mais comme à l’accoutumée, moi quand je vois tout ce qui ne va pas à Madagascar, ça me fait rigoler tous ces gens douillets qui se plaignent sans cesse en France. Et encore une fois, je leur conseille d’abord d’aller faire un petit séjour, de disons 15 jours, au pays endémique et on en reparle à leur retour.

Alors, après cette première année professionnelle, quel bilan ? Le bilan est que les cotisations sociales et les impôts sont énormes en France. La décence m’interdit de donner des chiffres mais disons qu’avec ce que nous avons payé ardine et moi pendant cette année écoulée, on l’aurait déjà largement terminé notre grosse villa à Madagascar. Oui oui, je parle bien de la grosse villa, pas du petit studio à côté 🙂

Mais nous ne nous plaignons absolument pas de ce pognon de dingue reversé à l’État français car nous savons que cet argent nous revient toujours d’une façon ou d’une autre, directement ou indirectement.

Directement d’abord car tous nos soins médicaux en France sont quasiment gratuits. Consultations chez les généralistes, chez les spécialistes, les analyses, les scanners, les IRM, les médicaments, les interventions médicales, la vue, les dents, tout ça nous revient quasiment gratuitement, ou du moins avec un reste à payer très très faible. Quand on voit comment ça marche au pays endémique sur ce plan médical, ça fait rêver ce que je viens d’écrire n’est-ce pas ? Ceux qui ont du revendre par exemple un tanimbary, à Ambohitrimanjaka ou pas, pour pouvoir passer un simple scanner savent de quoi je veux parler.

Et tout ça est rendu possible car le système de prélèvement trouve parfaitement son pendant dans le système français de redistribution : les prélèvements, les cotisations, les impôts ne sont pas détournés par une petite poignée d’adeptes cupides et concupiscents du 3V, au détriment du reste de la population. Purée quand je vois les 92% d’endémiques qui barbotent dans leur 1€ et des poussières par jour, mbola tsy tonga saina foana ve tenisany e ? Moi la couleur ne changera toujours pas en 2028 : tu voles des deniers publics ce sera directement la peine de mort, exécution sur la place publique, comme les assassins et les violeurs : zay, vita, au suivant.

Revenons à mon petit séjour en terres françaises. Le retour indirect de mes cotisations et de mes impôts, c’est mon cadre de vie agréable. Les gens vivent normalement, les infrastructures sont jolies et aux normes, c’est propre, il n’y a pas de poussière rouge ni de mouches à tout bout de champ. Les déplacements sont agréables, que ce soit en voiture, en bus, en métro, en RER, en trains, en avion, en velo, en trottinette, ou que sais-je. On se sent en sécurité partout, c’est éclairé partout, il y a des caméras partout, les flics, les gendarmes, la Justice font leur job, vous voyez de vos yeux où est-ce que le pognon de dingue que vous payez passe concrètement.

Ce stade et ce terrain de foot ? C’est moi. Ces camions poubelles qui ramassent vos bacs (triés) à ordure ? C’est moi. L’entretien de cette belle autoroute où vous pouvez rouler à 140 km/h (tableau) ? C’est moi. Le système extraordinaire de soins médicaux ? C’est moi. Toutes ces écoles et ce système d’éducation nationale performants ? C’est moi. L’éclairage public ? C’est moi. La défense nationale française ? C’est moi. Ces jolis parcs et espaces vert ? C’est moi. Mince je suis déjà à plus de 700 mots, ça va faire un gros pavé indigeste à lire mais ce que j’essaie de dire c’est que tout ce système qui marche, c’est grâce à moi, à mon voisin, à mon collègue au bureau, à tous ces gens qui font la tête et qui voyagent avec moi chaque matin dans le RER pour aller au boulot 🙂

Bref, on aime (ou pas) les Français, mais ce qui est sûr c’est que ça marche chez eux.

Le mot de la fin ? Une grosse villa sympa à Madagascar c’était à l’époque entre 70 et 90 millions ar 🙂

elman

elman

Digital Native Allez on y croit !

Souscrire
Me notifier des
guest
Le formulaire de commentaire recueille votre nom, email et contenu pour nous permettre de garder une trace des commentaires placés sur le site. Veuillez lire et accepter les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de notre site Web pour publier un commentaire.
33 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
feng.chou

C’est bien de reconnaître qu’il y a des choses qui marchent bien en France . Et de faire la relation entre un devoir de contribuable et l’usage qui en est fait.
Puis-je dire que c’est un résultat de l’éducation traditionnelle malgache sans me faire accuser de racisme ?
(Juste par opposition à ceux qui considèrent qu’ils n’ont que des droits !)

Mais peut être avez vous une vision quelque peu égocentrique liée au fait que vous habitez dans une banlieue « normale » de la conurbation parisienne.
Vous avez peut être raté dans les nouvelles récente l’histoire de ce bourg du nord de la France dont les infrastructure ont été détruites en durant la guerre 14-18 ?
A la fin de cette guerre ont a construit des puits pour que les 500 habitant de ce village puissent avoir de l’eau au fond du jardin.
Un siècle plus tard, maintenant, ils ont enfin accès à l’eau courante par canalisations et peut être aussi au branchement à un système d’égouts.

Heureusement qu’avec vos impôts vous avez pu contribuer à ce raccordement qui se faisait attendre. 🙂
Sans rancune ?

feng.chou

Le RER est une spécificité réservée francilienne.
Appartenant à la future ex-SNCF (Sur Neuf Cinq Fainéants) et opérée par la RATP (Reste Assis T’es Payé 🙂 ) je n’ai pas le plaisir d’en user.
Par contre une partie de mes impôts sert a renflouer la carte orange, et financer une partie de l’accroissement de cette horreur qu’est devenue Paris et ses banlieues.

kof

Et de faire la relation entre un devoir de contribuable et l’usage qui en est fait..
Puis-je dire que c’est un résultat de l’éducation traditionnelle malgache sans me faire accuser de racisme ?

Alors là non. Si c’était le résultat de l’éducation traditionnelle malgache, le pays ne serait pas dans l’état où il est, dans la mesure où l’écrasante majorité des Malgaches vivent toujours, et donc éduquent leurs enfants, de façon traditionnelle.

Vous avez peut être raté dans les nouvelles récente l’histoire de ce bourg du nord de la France dont les infrastructure ont été détruites en durant la guerre 14-18 ?

Vous avez vraiment l’art de prendre des exemples improbables pour étayer vos idées. 🙂 Qui sont d’ailleurs quoi dans ce cas précis? Que c’est pas agréable de vivre en France? Que les impots et les taxes sont payés à fond perdu?

ranicks1

Je me demande si leur Tanamasoandro a prévu un système d’égout digne de ce nom et de traitement de déchets ? Ou est-ce qu’ils sont toujours restés à leur bling-bling et obliger les gens qui habitent au 8e étage de descendre les poubelles tous les soirs ? C’est bien une ville nouvelle, mais comment fait-on si la Jiramaty continue ses délestages ? On monte les escaliers jusqu’au 8 étage et on met sur les épaules les fameuses bidons jaune parce que l’eau et le courant sont coupés, alors. Le DJ voit le monde à l’envers.
Pour moi, il faut d’abord résoudre le problème des endémiques: prix des PPN, électricité, eau, transports en commun, insécurité, etc. S’il y arrive, il a des chances d’être élu pour un second mandat, et là, il peut penser à sa ville nouvelle, son tramway, et tous ses rêves.




Ycc

Quand je pense à mon ami, qui doit prendre congé à chaque fois, des jours entiers, pour aller simplement remplir un formulaire administratif; faire la queue tout en se demandant s’il doit présenter ou pas le petit plus qui va faire que; puis revenir au jour dit, refaire la queue et tout le tralala; alors qu’ici tout est fait pour que cela se traite rapidement, que personne ne perde son temps (temps = argent). Comment voulez-vous évoluer dans ces conditions quand une simple chose prend des plombes pour se résoudre. Et surtout, par quel bout commencer?

Florent

Sans oublier que même pour payer il faut faire la queue; assurance de voiture et diverses factures qui, très souvent, ne sont pas trop justifiées. La contrepartie est rarement au rendez-vous.

Ycc

Moi, je ne voudrais pas mettre de l’huile sur le feu, mais ce gouvernement au lieu de partir dans des projets pharaoniques (bon ça va finir par le savoir…) ne devrait-il pas plutôt investir dans le numérique, une administration bien gérée, sous contrôle, formée, au service de la population et non pas le contraire. De plus, cela permettrait de lever des impôts, certes petits mais régulier. Et après, tu pars dans le délire. Est-ce que cela ne faciliterait pas sa nouvelle villehttps aussi? J’entends, il faudra bien une administration plus professionnelle pour maintenir la qualité de vie dans ces beaux quartiers… A partir du moment où la personne met le prix pour y habiter, je ne pense pas qu’elle accepte de faire la queue comme le simple péquin. Elle s’attend à avoir la qualité non… L’on m’a toujours dit et répété que si sur l’échelle il manque un barreau, n’essaye pas de le passer, répare-le et ensuite passe-le.

Ycc

D’autant plus que le bassin d’informaticiens est existant.

Ycc

houla précision avant que quelqu’un m’écharpe. J’entendais par informaticiens ceci : en aucun cas remplacer les personnes en place, car elles ont un savoir faire, de l’expérience et un vécu pour la plupart, mais, dans un premier temps des appuis informatiques pour mettre en place un logiciel commun à toute l’administration, puis l’on descend à la formation, à l’appui, l’encadrement du personnel en place et cela au travers de ces jeunes étudiants (es) fraîchement sortis de l’école qui ne demandent qu’à avoir de l’expérience sur le terrain pour ensuite accéder à plus. Selon moi, cela ne doit pas coûter des mille et des cents, mais bien au contraire, amener à avoir un service qui fonctionne et rapporte. Cela permettrait de se libérer peut-être du joug des Va…. A eux d’en élaborer les contours. Il y a une chose que je voudrais aussi dire vu qu’un président est toujours jugé par ses actes, je pense qu’en se penchant sur cette idée, certes moins bling-bling et tape à l’oeil, il pourra en retirer une certaine valeur ajoutée lors de sa réélection et non pas s’attirer les foudres comme ceux qui vont tout perdre. Par perdre, j’y met, le sentiment d’appartenir à une terre, un lopin de terre qui a nourri et nourrit encore toute une famille. Certes il y a des dédommagements, certes il y a des solutions proposées pour se refaire ailleurs avec ce que cela comporte comme inconnues. Mais n’aurait-il pas fallu avancer tranquillement, un projet après l’autre, le temps que la population se fasse à l’idée que tôt où tard, ils ne cultiveront plus ces champs. Imaginez la personne qui n’a jamais eu entre ses mains une « grosse » somme d’argent, se retrouvait du jour au lendemain à devoir faire l’économiste. Je crains fort qu’après un certain temps, elle ne vienne grossir, le bidonville.
Cela fait plus de 15 ans que je côtoies des malgaches, que je suis la presse malgache, et plus on avance, plus je me demande comment ils vont finir et j’ai peur pour eux. Ceci n’engage que moi, ce sont des petites réflexions , à côté de la plaque « possible » car en fait c’est tellement vaste…




Rafangy

 »Je me demande si leur Tanamasoandro a prévu un système d’égout digne de ce nom et de traitement de déchets ? »
les eaux usees de manarapenitra, je ne pense pas qu’elles soient traitees avant d’etre deversees dans les rizieres de betsimitatatra, alors pour un projet a la va vite, je ne pense pas

Rafangy

ne pourrez vous pas remettre le tic tac tic tac?merci

Hentsu

Bonjour,
Tout à fait d’accord avec vous!
Et je rajouterais : quel plaisir de voir ses enfants grandir et apprendre dans un environnement sain (malgré quelques cas sociaux ici et là).
Mais logistiquement ça tourne bien et le Pitchounes s’epanouissent bien!
Pour revenir à Tanamasoandro, un projet de cet envergure ne se décide pas sur un coup de tête comme ça ! Comme le soi-disant Tramways que nous attendons toujours! (Mais propagande et populisme, oblige! Et zandry-kely voulait épater la galerie, quoi! Lol)
Les différentes études (sociales, technique, économique, environnementale…) doivent être bouclées à minima pour ainsi savoir la faisabilité’ la rentabilité et l’impact du projet.
L’exemple vivant et qui marche , c’est Brasilia de Oscar Niemeyer. C’est beau, ordonnancé et adapté à la démographie même 60 ans après.
Fa ny any an-tanàna tia haka-tahaka ivelany fotsiny (Rwanda sy ny solomaso) fa ny voto-antin’ny zavatra rehetra pôkaty daholo! Dia rehefa manomboka litraotra ny vahoaka dia tsipazana tee-shirt sy vary mora dia mialmina eh!
Tohizo Elman fa mafinaritra ny analyse sy rapport tsindraindray eny.
Mazotoa eh




Ianona

À Madagascar, l’utilisation de la carte bancaire est encore présentée comme un luxe, alors que c si banal ailleurs. Récemment quelqu’un m’a dit que la banque prend 150 ar pour chaque paiement par carte, j’ai halluciné.

Maminiaina

ny tena tsy laitrako @ fiainan’olona any dia à crédit daholo ny rehetra: ny fiara, ny machine à naver, ny trano, ny gazinière etc. Ils vivent au dessus de leurs moyens.

Tsy tompon’entana ny ankamaroany fa mirage fotsiny.tandremo misy crise ohatry ny tany USA fa anaty camping car na fiara no lasa trano (SDF). Tampoka be.

Ycc

Je viens de lire vos articles et , ils sont en tout point identique à mon leitmotive, tenir ses comptes, mettre de côté ce que l’on arrive et surtout anticiper les choses. Il y a juste que parfois, je m’inquiète à savoir, qu’à partir du moment où cet argent est sur un compte de surcroit épargne, qui me dit que la Bni, Boa ect. le leur rendra. Mais bon, avoir une poire pour la soif, peut s’avérer judicieux.




Ycc

Bonjour,

A première vue, j’étais plus ou moins d’accord avec votre expression (se payer d’abord) j’allais vous la concéder. Après réflexion voyez-vous, je connais des personnes qui effectivement se payent d’abord tellement qu’elles se payent d’abord, elles en oublient de payer leurs factures.
Donc au lieu de « mettre de côté » « se payer d’abord » peut-être celle-ci : Avoir du bien au soleil.
Smiley tout sourire.

Ycc

A qui le dites-vous! A chacun sa méthode pour ma part, par expérience et vécu, j’en suis venu à mette au point, une méthode pour tenir son budget fonctionnant sur la base de pots. Chaque pot comprend une part du salaire. Certains pots sont fixes, d’autres estimés à la louche. Lors du paiement chaque pot intervient. Suite à cela, certains seront vides, d’autres auront un reliquat. Ce reliquat est laissé là en prévision. On n’y touche pas. Et ainsi de suite, au fil du temps, l’on s’aperçoit que l’on arrive à (se payer). Au début je tenais cela sur un tableau excel croisé. Puis, j’ai fait faire un petit module compta, fonctionnant sur cette même base.
Au reste, je me suis toujours demandé pourquoi l’on enseigne pas à tenir un budget.

Mais, bon voilà, il y a ceux qui y arrivent et ceux pour qui c’est plus compliqué…

Ycc

Ne faites pas de soucis, j’avais compris où vous vouliez en venir…

veritas

Une chose est sur j’ai moi même connu les deux donc vivre dans le cinquième pays le plus pauvre du monde et le cinquième le plus riche du monde n’a pas d’égal mais ce que nous pouvons faire c’est d’apprendre à transformer peu à peu notre pays pour qu’il essaye de devenir peu à peu un pays ou il fait mieux vivre.




Firenena Merina

D’accord à 100%
Encore mieux chez les Allemands, les Suédois, Les Anglais, Les Autichiens. Et encore mieux chez les Canadiens, les Australiens, les Americians

[…] sont énormes (quand je vois mon brut et ce qu’il en reste en net, je pleure) mais au moins on en a vraiment pour son argent. Notre cas est spécifique bien entendu mais nos dépenses en matière de santé ont allègrement […]

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!