Compulab Trim Slice, le nettop sur plateforme ARM avec Nvidia Tegra 2

Nvidia Tegra 2 s'implante maintenant sur le nettop

Les nettops sont des dispositifs informatiques encore méconnus du grand public alors qu’ils se présentent comme d’excellentes alternatives pour les ordinateurs de bureau. En résumé, un nettop prend l’apparence d’un boitier considérablement compact embarquant le strict minimum et qui gère les activités basiques de type navigation Internet, lecture de fichiers multimédia ou encore, bureautique.

Si la grande majorité des nettops utilisait des processeurs « usuels » basés sur une architecture de type CISC, la société israélienne Compulab vient apporter du neuf en commercialisant un modèle embarquant une puce reposant sur une architecture processeur RISC, ARM pour être plus précis: le Trim Slice. En réalité, cette solution est animée par le célèbre SoC de la marque au caméléon répondant au nom de Nvidia Tegra 2. Pour rappel, un SoC, développé System on Chip, est une puce réunissant au sein de son unique circuit un processeur, un chipset graphique et tout autre élément nécessaire à la fonction de calcul. Si cette puce de Nvidia reste une référence au niveau des smartphones et autres tablettes tactiles, elle fait donc son entrée sur les dispositifs « statiques », plus particulièrement sur les nettops. L’utilisation du Tegra 2 a permis de mettre au point une solution résolument compacte et entièrement fanless, autrement dit qui ne nécessite pas de ventilation.

De prime abord, le Compulab Trim Slice adopte l’apparence d’un LAN switch avec des dimensions de 13cm de largeur, 9,5cm de profondeur et 1,5cm d’épaisseur. Si l’on se réfère aux informations fournies par le constructeur, ce nettop sous ARM ne consomme que 3W. Pour ce qui est de la puce Nvidia Tegra 2 propulsant l’appareil, c’est le modèle T20. Basé sur une architecture ARM Cortex A9 et gravé en 40nm, ce dernier dispose de deux cœurs cadencés à 1Ghz, d’un processeur d’images puis d’un second dédié à l’audio, de deux circuits de décodage audio video, d’un processeur graphique 2D/3D et d’un chipset ARM7. Ce SoC de la marque au caméléon est couplé avec une mémoire RAM de 1Go en DDR2 et un disque dur SSD, probablement de 32Go de capacité. En tant que nettop, le Trim Slice se doit de disposer de connecteurs complets. On retrouve par conséquent sur cette solution du constructeur israélien 4 ports USB, un lecteur carte, un port réseau RJ45, une sortie HDMI, un dispositif Wifi, un module Bluetooth, une prise jack standard et une sortie optique 5.1.

On ignore pour le moment l’OS qui va propulser ce nettop Compulab Trim Slice mais les spéculations avancent une distribution Linux. Sa date de sortie ainsi que son prix restent également un vrai mystère.

elman

Digital Native Allez on y croit !

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!