Computex 2011, Asus présente EeePad Memo et Padfone

Les deux terminaux constituant l'Asus Padfone

Le constructeur taïwanais Asus joue à domicile à la grande messe de l’informatique de Taipei: Computex 2011. Il est par conséquent des plus logiques que le fabricant s’arme d’une multitude de nouveautés durant ce salon asiatique incontournable. Parmi les nouvelles solutions dévoilées par la firme, on retrouve deux tablettes tactiles toutes fraîches dénommées Memo et Padfone.

On commence donc avec la solution répondant au nom de code EeePad Memo. Pour rappel, cette tablette était déjà annoncée dans le cadre du CES de Las Vegas mais n’a montré le bout de son nez que durant cette édition 2011 du Computex. L’Asus EeePad Memo se révèle être un terminal nomade atypique, qui se distingue de la masse de tablettes disponibles sur plusieurs points. Il se trouve effectivement que cette solution est équipée d’une dalle à la fois capacitive et résistive, impliquant donc l’utilisation d’un stylet, est compatible 3D stéréoscopique et gère la fonction téléphonie. A propos de cette dernière fonction, l’Asus EeePad Memo est accompagnée d’un accessoire s’apparentant à la fois à un téléphone et une télécommande, dénommé MeMic. Ce périphérique gère d’ailleurs les fonctions des dispositifs auxquels il emprunte l’apparence. Cette nouvelle tablette de la firme taïwanaise fait également figure de première ardoise d’une dimension de 7 pouces à être propulsée par Android OS 3.0 alias Honeycomb. Une dalle de 7 pouces qui bénéficie d’ailleurs de la technologie IPS et qui affiche une définition d’images des plus acceptables de 1280 par 800 pixels. Comme il a été précisé supra, cet écran est également compatible 3D relief mais cette fois actif, ce qui implique que l’on doit impérativement porter des lunettes spécifiques. L’Asus EeePad Memo embarque un double capteur de 1.3 et 5Mp, une sortie audio jack 3.5mm, des ports USB Host et un port HDMI.

En ce qui concerne la solution dénommée Asus Padfone, on en avait déjà parlé dans une précédente brève. Ce dispositif se distingue des autres tablettes tactiles en général et des solutions hybrides en particulier par le fait qu’il est qualifié de 2 en 1. En effet, il réunit au sein d’un unique terminal un smartphone et une tablette. Pour être un peu plus précis, l’ardoise électronique est pourvue d’un emplacement taillé sur mesure pour accueillir le terminal convergent et de ce fait, on ne remarquera pas la présence de ce dernier, contrairement à l’Atrix de Motorola et son lapdock. Il est cependant évident que le constructeur taïwanais s’était basé sur le concept développé par le fabricant américain pour mettre au point son Asus Padfone. Il se trouve effectivement que le smartphone sera le cœur de la solution et de ce fait, la tablette « station d’accueil » ne fonctionnera pas indépendamment. D’ailleurs au niveau de sa campagne de communication, Asus insiste sur l’usage d’une unique carte SIM pour deux terminaux. Selon les différentes informations disponibles, l’intégration du smartphone au sein de la tablette pourra se faire à chaud, autrement dit, on aura pas à éteindre le terminal avant de l’utiliser en tant que tablette. L’intérêt majeur de ce concept sera de disposer d’un écran plus large ainsi que d’une autonomie supplémentaire en tant que tablette tout en bénéficiant de la puissance du smartphone, de ses connectivités et de sa carte SIM.

Les seules spécifications techniques disponibles concernant l’Asus Padfone font état d’une dalle de 4.3 pouces pour le smartphone et d’un capteur de 5Mp tandis que la tablette, proposera un écran tactile de 10.1 pouces, un port USB supplémentaire, un port HDMI, une connectivité Bluetooth ainsi qu’un accumulateur supplémentaire, qui permettra en outre de recharger le terminal convergent. On parle enfin d’Android IceCream Sandwich 2.4 comme environnement embarqué.

elman

Digital Native Allez on y croit !

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!