Confinement, deconfinement, reconfinement, 1ère vague, 2ème vague, 3ème vague …

Cogito ergo sum

On le savait depuis des mois qu’il va falloir apprendre à vivre pour un petit moment avec cette Covid19 mais wow, qu’est-ce que c’est compliqué n’est-ce pas ?

Les Français dépriment en ce moment, et beaucoup même, c’est un fait. Effectivement, quand votre mode de vie habituel est sens dessus dessous, quand vous êtes privés de votre sacro-sainte liberté, et qu’en plus vous n’avez aucune visibilité sur combien de temps tout ce bazar va encore durer, on comprend que le moral des troupes est vraiment au plus bas. Sans parler de cette peur qui va de pair avec cet ennemi invisible… potentiellement mortel …

A Madagougou aussi ce n’est pas évident pour tout le monde. La seule différence étant peut-être que nous, ça fait 60 ans que nous avons été habitués à vivre « à la dure« , du coup, nous tenons le choc peut-être un tout petit peu mieux. Enfin, relativement hein, les échos qui me parviennent m’indiquent qu’au quotidien, pour beaucoup de personnes c’est beaucoup plus compliqué qu’ici en France, sur le plan matériel, financier, etc.

Les dégâts économiques sont et seront considérables avec cette covid19. Des millions (milliards ?) de personnes sont directement impactés, dans le tourisme, la restauration, chez les petits commerçants. Sans parler du taux de chômage qui commence aussi à exploser, on est malheureusement bien loin de la période où il suffisait de traverser la rue pour trouver un job.

Et tout ceci illustre encore une fois que la vie, c’est bien comme une roue de charrette qui tourne. Kodiaran-tsarety en vo, il y a des hauts, il y a des bas, et ainsi de suite. Aujourd’hui nous sommes clairement dans le creux de la vague et la charrette est bel et bien immobilisée pour le moment. Bien embourbée même.

Mais je fais confiance au génie humain pour nous sortir de là. Je ne sais pas combien de temps il faudra mais nous finirons tôt ou tard par sortir de cette ornière. La roue recommencera à tourner. Péniblement certes, mais elle re-tournera, c’est une certitude.

Tout ceci montre également notre fragilité. Certes, nous sommes un roseau pensant comme qui dirait, mais un roseau faible quand même, ne l’oublions jamais. L’occasion peut-être d’envisager l’avenir avec un peu plus d’humilité et de profiter davantage de chaque journée, chaque moment que nous passons sur cette terre ? Je me suis toujours demandé ça a servi à quoi la dernière année de philo que j’ai passé dans les années 90 avec un certain M. Laalai. Je comprendrai un jour. Ce jour est peut-être arrivé 🙂

Élever son esprit, ses pensées, méditer dans sa grotte sur la condition humaine, bref, pouvoir affronter toutes ces petites contingences humaines … avec philosophie ? Nous y sommes.

 

elman

elman

Digital Native Allez on y croit !

Souscrire
Me notifier des
guest
Le formulaire de commentaire recueille votre nom, email et contenu pour nous permettre de garder une trace des commentaires placés sur le site. Veuillez lire et accepter les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de notre site Web pour publier un commentaire.
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Chris

Salut,
Concernant ton problème de piment,
Je fais de la purée de piment maison avec des piments de Madagascar si ça t’intéresse. Mon mail : chrisetjev@hotmail.com
Au plaisir

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!