Conflit Samsung Apple, la réponse du berger à la bergère

Entre Samsung et Apple, c'est œil pour œil

Aux alentours de mi-avril, la firme de Cupertino avait déposé une plainte contre le géant coréen Samsung et ce, principalement pour des raisons de plagiat. Apple reprocherait effectivement à la maison coréenne de copier, de manière flagrante, le design de ses smartphones iPhone et ses tablettes tactiles: iPad. Samsung serait également accusé d’avoir plagié l’apparence ainsi que le fonctionnement de l’interface utilisateur des solutions pommées.

Questionné sur le sujet, un responsable au sein de la maison Samsung avait affirmé que le groupe coréen ne se laissera pas faire et contre-attaquera. Ce qui fut apparemment chose faite puisque le constructeur vient de déposer plusieurs plaintes contre Apple. Ces dernières ont été déposées auprès du système judiciaire de plusieurs pays, plus précisément auprès d’un tribunal coréen, allemand et japonais. Selon le porte parole du géant coréen: Chung Jae-woong, les plaintes contre la firme de Cupertino ont été déposées le 22 avril dernier auprès de la Cour Centrale de Séoul et s’adresse à la filiale coréenne d’Apple. Dans la même foulée, d’autres plaintes pour violation de brevets ont été transmises au tribunal de Tokyo, au Japon et de Mannheim, en Allemagne. Selon toujours les personnalités interrogées par la presse spécialisée, Samsung entend bien se faire dédommager par la firme pommée. En résumé, Samsung reproche à Apple d’avoir violé une dizaine de ses brevets, portant essentiellement sur le contrôle de la capacité électrique ainsi que la transmission de données et la télécommunication sans fil. Cette initiative aurait pour but de protéger la propriété intellectuelle de la maison coréenne afin de garantir sa croissance ainsi que le développement d’innovations.

Du fait de cette bataille juridique acharnée entre Apple et Samsung, les observateurs se demandent de l’intérêt de cette rivalité dans la mesure où le géant coréen fait partie des principaux fournisseurs de la firme à la pomme. Il se trouve effectivement que les solutions pommées sont en grande partie équipées de composants hardware fournis par le fabricant coréen pour ne citer que la mémoire flash NAND, la mémoire RAM, les dalles LCD et surtout, les processeurs Apple A4/5, qui animent les derniers iPhone et iPad. Par conséquent, Apple reste un client stratégique pour Samsung puisque ses contrats rapportent aux alentours de 7,8 milliards de dollars par an, soit 4% des revenus annuels du conglomérat coréen, ce qui est loin d’être négligeable. Dans une entretien accordée à l’agence de presse AFP, une source proche du dossier mais qui souhaite garder l’anonymat confirme que le constructeur coréen est parfaitement conscient de l’enjeu de la marque à la pomme par rapport à ses activités mais il ne peut se laisser marcher sur les pieds. Du côté de la firme de Cupertino, les spécialistes estiment que la plainte pour plagiat se révèle plus ou moins déplacée dans la mesure où les autres constructeurs, dont les smartphones sont tout aussi similaires à l’iPhone, ne sont pas concernés. De ce fait, cette initiative d’Apple traduirait tout simplement la crainte de la firme face à la compétitivité des solutions Samsung.

Durant la Keynote de présentation de l’iPad 2, Steve Jobs avait déjà lancé des pics à l’attention de Samsung mais les médias spécialisés n’y ont pas réellement prêté attention en raison du fait que le processeur Apple A5 ait été produit par le géant coréen. Aujourd’hui, on est certain de l’adversité entre les deux « anciens » partenaires qui entament une bataille juridique acharnée.

elman

Digital Native Allez on y croit !

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!