Coronavirus et aromathérapie

Il n’y a pas de remède contre le coronavirus, c’est un fait, mais il y a peut-être des méthodes pour lui barrer la route, pour l’empêcher de s’installer ou bien de se multiplier. L’aromathérapie en fait partie.

Et on serait bien bête de s’en priver car Madagascar est un gros producteur et probablement le plus gros mondial de deux huiles essentielles qui sont connues pour être très efficaces sur les affections respiratoires. Je veux parler du Ravintsara et du Niaouli dont les noms scientifiques sont Cinnamomum camphora et Melaleuca viridiflora.

Plusieurs dizaines de tonnes de ces huiles essentielles sont produites tous les ans à Madagascar. Ce sont des huiles à forte teneur en cinéol 1.8 aussi appelé eucalyptol. C’est le principe actif naturel le plus connu, depuis des lustres, pour le traitement des affections respiratoires. On en trouve dans plusieurs médicaments de la pharmacopée occidentale. Par exemple dans le Vicks vaporub.

L’huile essentielle de niaouli s’appelait « Goménol » en France et se vend depuis plus de 100 ans. C’est d’ailleurs les français qui ont introduit l’espèce à Madagascar depuis la nouvelle Calédonie. On en trouve sur toute la côte Est. Le Ravintsara appelé aussi faux camphrier, a lui aussi été introduit semble-t-il par des religieux catholiques comme arbre ornemental. C’est le professeur Ratsimamanga qui a participé à lui donner ses lettres de noblesse et c’est maintenant l’huile essentielle star de l’aromathérapie pour le traitement des affections ORL. Il s’en est planté des centaines de milliers à Madagascar depuis 15 ans.

Alors pourquoi s’en priver ? C’est un trésor à portée de main qui pourrait avoir un vrai effet sur cette pandémie. L’huile essentielle de niaouli est la moins cher mais tout aussi efficace.

Prophylaxie ou traitement avec huile essentielle de Ravintsara ou de Niaouli (l’eucalyptus globulus ou radiata peut aussi convenir) :

–  3 gouttes par voie orale 3 fois par jour pour renforcer les défenses immunitaires (à mélanger à du miel car c’est très fort en gout !)

– Massage du dos et du thorax avec 6 gouttes mélangées à une huile végétale 3 ou 4 fois par jour.

– Inhalation (6 gouttes dans un bol d’eau bouillante). Cette méthode est formidable car elle permet en même temps de réchauffer les sinus, ce que les virus ne supportent pas du tout. Les poumons sont également traités.

– Atomiser à l’intérieur avec un diffuseur à huile essentielle

– Si on n’a pas d’huile essentielle, on peut utiliser les feuilles de l’arbre pour les inhalations et même en boire la tisane.

Précautions :

– pas pour les enfants en dessous de 2 ans (diviser la dose par deux pour les enfants au dessus de 2 ans)

– pas pour les épileptiques

– vérifier qu’il n’y a pas d’allergie avant de commencer à se traiter : mettre une toute petite goutte sur le dos de la main et attendre une heure pour voir s’il n’y a pas une réaction cutanée.

Anecdote : si on masse la plante des pieds avec une huile essentielle à cinéole, une heure après l’haleine sent l’eucalyptol ! C’est dire que c’est bien un principe actif systémique !

Souscrire
Me notifier des
guest
Le formulaire de commentaire recueille votre nom, email et contenu pour nous permettre de garder une trace des commentaires placés sur le site. Veuillez lire et accepter les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de notre site Web pour publier un commentaire.
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!