Covid 19 Madagascar : un point sur la situation

La lutte contre la Covid 19 nécessite une propreté chirurgicale

L’épidémie continue sa progression dans la Grande île. Antananarivo est frappé de plein fouet, ce qui ne signifie pas que le reste du pays est préservé, bien au contraire.

Les témoignages font également état des structures hospitalières qui seraient déjà arrivées à saturation, à tous les niveaux.

« Les équipements sont suffisants »

Les équipements de protection font également défaut un peu partout, entraînant grogne et grève des personnels médicaux, qui refusent d’être exposés en première ligne de la sorte.

Nous ne sommes pourtant qu’au début de l’accélération de l’épidémie et bien entendu, l’absence de données fiables et exhaustives à l’échelle nationale ne permettent pas pour le moment de prévoir la trajectoire de cette épidémie, à quel moment le pic sera atteint et quelle sera la hauteur de la montagne.

Quelques chercheurs ont produit des modèles mathématiques mais sur le long terme, impossible pour le moment de prédire quoi que ce soit.

Le pire qui puisse arriver est que nous suivons les traces des États-unis et du Brésil. Autant de pays qui se distinguent par la légèreté de leurs dirigeants, une légèreté au début qui se paie aujourd’hui au prix fort.

La situation est maîtrisée

Manque de structures de quarantaine, manque de lits d’hôpitaux, manque d’hôpitaux tout court, manque d’unités de réanimation, manque de respirateurs, manque d’équipements de protection : tompokolahy sy tompokovavy, personne n’a eu le courage de vous le dire directement jusqu’ici mais moi je vous le dis cash : la situation est grave, très grave.

Certaines créatures idiotes ont jugé plus opportun de censurer ce blog il y a quelques mois, en estimant que cette grippette ne sera pas plus grave que la peste ou le choléra et qu’il « convenait » donc de ne pas alarmer la population. Clap clap clap, bravooo, on voit le brillant résultat aujourd’hui. Il est encore temps de poser sa dem pour ne pas s’enfoncer davantage dans sa bêtise et son incompétence.

Ceci étant posé, que faire maintenant ?

Pour 80% environ d’entre vous, a priori même si vous êtes contaminé, cela ne devrait pas prêter à conséquence.

Pour les 19% suivants, certains s’en sortiront, pour d’autres par contre dont la situation risque de s’aggraver brutalement en quelques heures, l’issue est incertaine.

Et enfin, malheureusement, le 1% restant il serait sans doute temps de commencer à penser à rédiger son testament. C’est cru mais je n’aime pas tourner autour du pot.

Maintenant, si vous partie du club des 80%, ne vous réjouissez pas trop vite. Car si ne risquez rien, élargissez un peu plus votre vision des choses : vous allez contaminer d’autres personnes.

Et parmi ces personnes, figureront des êtres chers : des parents, des grands-parents, de la famille, des amis. Peut-être même votre femme ou votre mari. Et ces personnes là risquent fort de se retrouver dans la catégorie des 20%. Pire, des 1%. Vous voyez maintenant ?

Donc arrêtons le « moi je » égoïste et égocentrique : si on exige le port du masque pour tout le monde, ce n’est pas tant pour vous protéger vous (à moins d’avoir un FFP2) mais c’est plutôt pour éviter que vos postillons ne partent dans tous les sens.

Pareil pour le lavage des mains, si tu es contaminé, que tu ne te laves pas les mains et que tu touches plein de choses, il y a de fortes chances pour que ceux qui touchent ces  objets soient contaminés aussi.

Vous avez déjà réfléchi 2 secondes à tout ce que vous touchez dès que vous sortez de chez vous ? Faites-le, vous serez effarés. Pour ma part, après 4 mois, c’est devenu un automatisme : je touche quelque chose de potentiellement contaminé, c’est gel hydroalcoolique immédiatement dans la foulée.

Et même à ce stade de précaution le degré de protection ne sera jamais à 100% car il suffit d’un seul faux pas, d’un geste maladroit ou malencontreux, et c’est fou*tu.

Voila où nous en sommes aujourd’hui tompokolahy sy tompokolahy. Maintenant, imaginez cette populasse de « majinika« , agglutinés les uns sur les autres, avec un masque « assurance mama like » c’est-à-dire à dire qu’on s’oblige à porter mais qui dans les faits ne sert strictement à rien, surtout avec le gros nez qui dépasse. On passe sur le gel hydroalcoolique qui est certainement un produit de luxe, sans parler de l’eau et du savon, tout aussi luxueux.

Bref, pour moi cette catégorie de la population est déjà entièrement contaminée à 100%, il ne faut pas se faire d’illusions.

Pour ma part, je vais aider au maximum de ce que je pourrais les personnes qui me sont proches à Madagascar.

Car dernier point que nous n’avons pas évoqué aujourd’hui : beaucoup de personnes de la classe moyenne n’ont plus touché de salaire depuis des mois. Outre la peur sanitaire, vous imaginez le cauchemar, l’angoisse et le stress de la vie au quotidien ?

En tout cas, je ne dis pas bravo aux dirigeants de Madagascar et leur gestion désastreuse de cette épidémie. Vos stades, vos colisées, votre covid Organics, votre Gasycar, j’aimerais bien que, comme ici en France, des commissions parlementaires puissent vous demander de rendre quelques comptes.

Sans parler des centaines de millions de $ que l’on vous a donné pour faire face justement à cette crise du Covid-19 et dont vous vous êtes ehonteusement servis entre autre pour « équilibrer votre balance de paiement ». Et bé.

Bref, depuis 2009, on en est toujours à tenter de prouver qu’on se sera pas plus nul que l’autre.

10 ans après, ce n’est malheureusement toujours pas gagné. Et ce fichu tic tac qui ne s’arrête pas.

elman

elman

Digital Native Allez on y croit !

Souscrire
Me notifier des
guest
Le formulaire de commentaire recueille votre nom, email et contenu pour nous permettre de garder une trace des commentaires placés sur le site. Veuillez lire et accepter les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de notre site Web pour publier un commentaire.
7 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
kof

La lutte contre la Covid 19 nécessite une propreté chirurgicale

 
Ptdr! 🙂
 
Que d’occasions manquées dans cette crise!
– Pas foutu d’imposer un confinement sérieux.
– Dépensé beaucoup d’énergie et de fric dans un breuvage aussi ridicule qu’hasardeux.
– Continué dans les déclarations rassurantes, histoire que les gens ne prennent pas la vraie mesure de la menace
– Fourvoyé dans des effets d’annonce tape à l’oeil et bling-bling
– Même le port obligatoire du masque, pourtant la seule mesure positive prise, s’est délité au fil du temps, etc…
 
Bref!
 
Maintenant il est vraiment trop tard. Ah si, il peut encore confiner le pays. C’est l’unique et dernière mesure à disposition de Panaoremix maintenant. Osera-t-il?

raossy

Il est encore temps de poser sa dem pour ne pas s’enfoncer davantage dans sa bêtise et son incompétence.

Les créatures idiotes et bizarres sont elles les seules concernées (par la dem)? Le chef suprême qui se prend pour un Trump endémique devrait déguerpir illico non?..

rakotosambany

ils vont repondre: voafidy ara-demokratika, lanin’ny vahoaka maro an’isa (na nisy doublons sy triplons…), mamim-bahoaka, …tsy activistes de salons mialokaloka @ aterineto no hibaiko ahy.
sady tsy kolo-tsainan’ny mpitondra gasy koa izany manaja tena sy mi-dem izany.

zo.zefa

Tsy aleo ve miala é, dieny mbola tsy tara.
Les médecins vont bientôt être en grève, les transporteurs et bientôt TOUS les secteurs.
Encore une fois et je suis d’accord avec Elman il est temps de poser sa démission.
Efa miami-menomenona, miami-akatra afo, miami-tombo ny hatezerana, ry mpitondra an, be ny hihinan’Iem aminareo, miami-anatra ny nataonareo tamin’ny 2009 koa ny sasany.

Sifaka

Samy ahita ny tohiny fa fahadisoana grave ny tsy hijery ireo personnels médicaux ireo @zao période de crise izao. Tsy hay intsony hoe inona no voalohan-karena ? tokony hanao izay fara-hery mihitsy ny fitondrana hanampy ara-bola sy materiels ho azy ireo ! sa hoe be ambo-po sy 3V dia hanangana ny azy manokana ?




Rasendra

C’est d’une tristesse sans nom. Et toutes ces annonces de morts de gens connus à gauche et à droite, des morts qu’on ne peut cacher. Et les gens continuent-ils à veiller quelques heures, voire quelques jours ces razana ? Les manipuler comme dans la tradition ? Faire un grand culte (comme pour le pasteur de Jesosy Mamponjy) ? Les emmener dans le fasan-drazana à des dizaines de km ? Imaginez la contamination collective. Que Dieu nous vienne en aide (l’autre Dieu, pas celui de Johanna).

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!