Covid 19 : “tout ce que je sais c’est que je ne sais rien”

“Tout ce que je sais c’est que je ne sais rien” – Socrate

Vous le saviez peut-être (ou pas) mais l’elman a bien passé un bacc … littéraire 🙂 Série A1 à l’époque, waouh les cours de philo, le genre de matières dont on se demandait à quoi diantre cela pourrait bien servir un jour…

Et bien avec cette covid19, la philosophie prend toute sa signification aujourd’hui tompokolahy sy tompokovavy ! Et particulièrement cette citation de Socrate :  “Tout ce que je sais c’est que je ne sais rien”.

Le philosophe nous met clairement en garde sur nos assurances, nos certitudes, qui nous amènent à ne plus douter, à “oublier” de chercher. Rapporté à la covid19, nous étions pétris de certitudes lors de la saison 1 en 2020, nous amenant ainsi à croire que nous connaissions tout de ce satané virus, à le maîtriser, et donc à baisser progressivement notre garde.

Les variantes sont malheureusement arrivées. Et patatras, toutes nos connaissances, nos acquis de la saison 1 sont quasiment toutes à mettre à la poubelle !

Une variante, pour la faire courte, est une mutation du virus. Ces saletés sont donc capables de se transformer , de “varier” leurs caractéristiques, leurs comportements. Ces variantes peuvent ainsi se présenter sous la forme d’une contagiosité plus élevée (> 50%), d’une virulence plus élevée (plus de décès), et plein d’autres joyeusetés.

Un autre comportement, plus problématique, est que certaines variantes ne “restent” aujourd’hui plus très longtemps dans le nez. Donc si vous testez un peu tardivement au PCR, vous ne trouverez plus rien dans le nez, alors que vos poumons sont déjà salement amochés. Vous imaginez aisément la gravité de cette problématique.

Une autre grosse problématique qui nous interpelle au plus haut point aujourd’hui est le comportement des vaccins existants aujourd’hui face à ces variantes. “Tout ce que je sais est que je sais rien” disais-je : il y aura autant de comportements qu’il y a de vaccins.. et de variantes. Néanmoins, j’observe que le variant britannique semble bien circonscrit en Angleterre ? Donc il n’y a pas que des mauvaises nouvelles.

Variante anglaise… variante brésilienne.. variante sud-africaine… et même variante bretonne ! Beaucoup de nouvelles saletés donc qui doivent amener chacun au doute, à l’humilité, à la circonspection.

Ne tombez pas dans le panneau des complotistes de tout poil mais de l’autre côté, soyez également méfiant face à ces pseudos sachant scientifiques qui pensent tout savoir et tout connaître. Alors qu’en fait, ils sont comme vous et moi face au virus : “Tout ce que je sais est que je sais rien”. Dont une … variante serait aussi “Ce qui est vrai aujourd’hui ne le sera peut-être plus demain“.

Dernier point bon à savoir : jusqu’ici, on estimait que nos masques nous protégeaient correctement et suffisamment. Certaines variantes rebattent les cartes là aussi, il faut rester extrêmement vigilant en permanence. Et d’ailleurs sans masque, on imagine aisément l’hécatombe, n’est-ce pas Madagougou ?

Voila où nous en sommes aujourd’hui. C’est compliqué, tout semble irréel. Mais les morts au quotidien eux existent bien et nous confirment que tout est bien réel. Les vaccins nous permettront de remporter d’importantes batailles, mais pas la guerre malheureusement.

Voila pour la petite dissertation de cette fin de mois de mars 2021. Allez Laalai (paix à son âme), ça mérite bien un petit 18 là non ? En attendant, prenez soin de vous.

Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil info

Commentaires

Voir d'autres articles