Covid 19 : un monde à deux vitesses

Je n’hésite plus : la bouée je la prend

Personnes riches, personnes pauvres. Populations du nord, populations du sud. Une prochaine classification pourrait bientôt apparaître : personnes vaccinées, personnes non vaccinées.

Le monde de l’après Covid 19 se prépare déjà mais nul besoin d’être un grand devin pour savoir qu’il sera à deux vitesses : il y aura les personnes vaccinées. Et il y aura les autres.

Même ici en France, grande championne des « libertés individuelles » et prônant la liberté individuelle de se faire vacciner ou pas, on sent venir gros comme un camion que les personnes qui ne souhaitent pas se faire vacciner, seront à terme « laissées sur le bord de la route« .

Les autorités s’en défendront vigoureusement bien entendu mais dans les faits, avec ce passeport vaccinal qui fait ses premiers balbutiements, on s’y dirige à vitesse grand V. J’ai envie d’assister à un gros meeting ? Hop, obligation de passe vaccinal. J’aimerai bien aller voir quelques matchs à Roland-Garros ? Hop, passe vaccinal.

Envie éventuellement d’aller voir le Grand Prix F1 ici en France ? Hop passe vaccinal. Et ainsi de suite.

Pour le moment le sésame est uniquement requis pour assister aux événements de masse, drainant une foule importante mais en fonction de l’évolution des chiffres sanitaires, il pourrait tout aussi bien être requis pour des événements de moindre importance. Voire au quotidien. Et cela pour préserver la salubrité publique, et personne ne pourra rien y redire.

Au niveau des frontières, là-aussi pas de surprise, cette nécessité de montrer patte blanche sera renforcée. Ici en France, le reste du monde a d’ailleurs déjà été « colorié », allant du vert au rouge en passant par l’orange. Des couleurs prenant certainement en compte le degré de vaccination de la population.

La non vaccination n’est bien entendu pas le seul apanage des « antivax » qui ne changeront pas d’avis pour rien au monde. C’est aussi le fait de certains gouvernants profondément antivax et qui ont de fait totalement retardé voire bloqué l’accès à la vaccination à leurs populations. On pensera bien entendu à l’outrancier outre Atlantique, mais pas que. Il y a aussi Madagougou où la décision d’autoriser la vaccination n’a été arrachée qu’à grands coups de forceps.

Je respecte la décision des antivax convaincus. C’est donc leur choix mais qu’ils acceptent également de ne pas surcharger les systèmes hospitaliers si d’aventure ça tournait mal pour eux car les systèmes hospitaliers n’ont pas que le covid 19 à traiter : il y a aussi d’autres pathologies comme les AVC, les cancers, les interventions chirurgicales, etc.

Quand aux gouvernements qui ont eu du retard à l’allumage dans la vaccination, il n’est jamais trop tard pour bien faire, comme l’oncle Sam l’a montré. Par ailleurs, entre le controversé AstraZeneca et le coûteux Pfizer, il existe d’autres vaccins alternatifs et la moindre des choses serait de se les procurer pour rassurer la dernière catégorie de la population : ceux qui ne sont ni antivax ni provax : beaucoup de personnes hésitent tout simplement, attendent de voir.

… et en fait ne demandent qu’à être convaincus.

Mais bon, tous ces décès de la covid19, et dont la plupart auraient donc pu être évités avec 2 simples piqûres, cela ne serait-il pas le meilleur argument pour les convaincre ? Encore une fois, vous êtes en train de vous noyer, on vous jete une bouée de sauvetage, vous hésitez encore à la prendre ?

Subscribe
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
mangableu
4 mois plus tôt

Le saviez-vous aussi que si vous voulez quitter un pays pour un autre, un vaccin bien specifique est preconise sinon vous n’aurez pas le visa?

Coco
4 mois plus tôt

Entre se faire vacciner avec les probables effets secondaires et le risque de se faire ventiler comme on a vu dans les nombreux jt, pour moi il n’y a pas photo. La vaccination point.

Fil info

Commentaires

Voir d'autres articles

 
ACTUTANA