De dérives institutionnelles en dérives corporatistes

Ce qui s’est passé la semaine dernière à Mananjary Manakara est édifiant à plus d’un titre : à Madagascar, certaines catégories de personnes, chargées de créer, de faire respecter et d’appliquer la Loi … se considèrent donc être au-dessus des lois.

Pour rappel de ce qui s’est passé à Manakary, des gardes-pénitentiaires avaient passé à tabac un détenu. Ils avaient sans doute oublié qu’en prison, un détenu a toujours des droits et la famille de ce détenu a donc porté l’affaire en justice.

Verdict : de la prison ferme pour les auteurs de ce tabassage bien en règle.

Et bien non, les garde-chiourmes ne l’entendaient pas de cette oreille, ont menacé à l’énoncé du verdict de s’en prendre physiquement aux magistrats qui ont rendu ce verdict, ont fait fermé le tribunal, puis se sont retranchés dans leur prison pour protéger leurs pairs condamnés.

Comme mutinerie on n’a pas trouvé meilleur exemple.

Et les exemples justement sont légion. La Justice condamne un gendarme ou un policier ? Le jour du procès, les « collègues » débarquent en force au tribunal, armés jusqu’aux dents, comme si la Légion allait de nouveau sauter sur Kolwezi, prête à en découdre.

On pense aussi à ce qui est arrivé au substitut du procureur Michel Rehavana en 2011, tout simplement exécuté par des policiers se croyant au-dessus des lois. Pour rappel aussi concernant cette affaire, des policiers allaient prendre d’assaut une prison où un de leurs collègues avait été incarcéré, pour une histoire de location de son arme de service.

Et plus récemment, quid de cette expédition punitive sur Antsakabary ?

Et tout ceci a de fâcheuses conséquences : aujourd’hui, de simples particuliers, condamnés à de la prison ferme, refuseraient d’aller en prison.

Leur argument ? « Votre voleuse de milliards de la chambre 126 elle, ne va pas en prison. Moi je n’ai pas volé des milliards, pourquoi voulez vous que moi j’aille en prison » ?

Et l’argument semble effectivement imparable. La Justice devrait être la même pour tous, peu importe que vous soyez riche ou pauvre disait La Fontaine. On serait tenté de rajouter que vous soyez Ministre, gendarme, policier ou la mama S du Parti. Ou même magistrat ripoux, pour ne pas être accusé par La Fontaine de faire du favoritisme et du deux poids deux mesures.

Devrait être la même, oui, mais comme on le voit, ce n’est pas le cas, certains, manifestement, estiment ainsi qu’ils sont bien au dessus des lois. Le message semble clair : « Viens parler de tes lois et de ta Justice à ma kalachnikov« .

Un magistrat, qui a souhaité gardé l’anonymat, a confié récemment  : « oui nous autres juges, nous avons le pouvoir. Mais nous n’avons pas les forces pour faire appliquer nos décisions« .

Un bel aveu d’impuissance qui résume parfaitement la situation actuelle. Un appareil judiciaire complètement impuissant, les autres Institutions, Executif inclus, et corporations armées qui en profitent pour faire leurs petites affaires, en utilisant la force de leurs armes.

Ces Forces armées qui n’ont d’ailleurs toujours pas compris ce qu’est la légalité et l’État de droit depuis 2009.

Tout ceci laisse présager d’un futur qui s’annonce encore plus sombre qu’aujourd’hui.

Effectivement, nous avons sûrement un Fanjakana mais quand à ce qu’il en est du tan-dalana, cela relève davantage de la vue de l’esprit qu’autre chose.

Une autre connaissance nous donne le mot de la fin : « Bonne chance pour remettre tout ceci en ordre« . Un ange indiscipliné et armé d’une kalachnokov passe, dans un grand battement d’ailes, drapé dans son sentiment d’impunité totale.

Partager l'article
elman

Digital Native Allez on y croit !

12
Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
babakaty
Membre
babakaty

Un ange indiscipliné et armé de kalachnikov …passe?
Pasteur Maihol c’est vous,car un scénario similaire est décrite dans le livre d’Apocalypsie…

mclient
Invité
mclient

j’ajouterai le siège de l’hôtel de ville par des militaires.

Rafangy
Membre
Rafangy

petite rectification: c’était à Manakara mais nos pas à Mananjary




mangableu
Membre
Gold

Et dire que les forces de l’ordre sont les bras armés de la Justice.Ici à Madagascar on ne peut plus parler de justice pour tous mais plutôt de « chacun sa loi »

angady
Invité
angady

@mangableu, c’est bien malheureusement le cas.

raossy
Invité
raossy

Mbola ny lalàna an’ny foza no mitondra ny tany atr@ izao kou…nandresy ny tolona eee…




Do NOT follow this link or you will be banned from the site!