Demain samedi : de la sosopourisation dans l’air

Feno ny kapoaka ?

Gné ? Mes réseaux d’informations commencent à s’agiter dans tous les sens et tendent tous à indiquer que la cocotte minute recommence de nouveau à se remettre sous pression.

Et donc ? Et bien quand la grande majorité de la population a la tête sous l’eau, que chaque jour du quotidien ressemble à l’enfer de Dante, que la coupe est pleine comme on dit, la conclusion s’impose d’elle même : cette population descendra dans la rue pour protester contre ces conditions de vie indignes.

Bien entendu les petits opportunistes politiques en manque de (Andriami)seza en profiteront pour souffler sur ces braises, afin que le feu prenne bien. De l’autre côté, ceux qui l’ont le seza, feront tout pour le garder bien au chaud, en usant des prérogatives de la puissance publique. De la force publique même.

Ce premier round, demain samedi, constitue donc une petite entrée en la matière, une espèce d’évaluation des forces en présence. Pour être cru, de mesurer donc concrètement ce degré de sosopourisation.

Les évènements du Sri Lanka sont bien entendu dans toutes les têtes et certains doivent certainement commencer à mal dormir. Même s’ils cherchent déja des solutions jour et nuit, reunionnent à 1:00 du matin et dorment à 3:00, sa ahoana ry Miora ?

Pour les rassurer, les experts spécialisés dans ces questions de géopolitique mondiale ont déjà prévenu : tous les pays pauvres ou assimilés comme tels risquent de connaître des soubresauts sociaux suite à cette pandémie de covid 19 suivie de ce conflit en Ukraine. Comprendre des émeutes donc.

Euh non, tout bien réfléchi, en fait ça ne les rassurera pas du tout. Bien au contraire, le seza va sérieusement trembler, vaciller même. Là il ne s’agit pas seulement des habituelles luttes de seza, non, on parle de vrai sosopourisation de la population.

Cherté incroyable de la vie, baisse hallucinante du pouvoir d’achat, délestages permanents, et on en passe. Les besoins physiologiques primaires, manger, boire, ne sont plus même plus satisfaits et à partir de là, ventre vide comme on dit…

Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise ? Ce n’est pas pour rien que ceux qui aspirent à diriger consacrent une vie entière pour se préparer à exercer ce pouvoir, pour éviter justement d’en arriver à cette chienlit.

Il ne suffit pas de promettre à tout va ceci cela, ça tout le monde est capable de le faire. Il s’agit de vraiment oeuvrer pour que son peuple n’ait pas faim, ni soif et qu’il soit en sécurité. Oui, les étages 1 et 2 de notre célèbre petite pyramide, rien de neuf à l’horizon.

Oui et donc ? Comme d’habitude descendre dans la rue, échauffourées avec les forces de l’ordre.. émeutes de la faim ? Pillages ? On sait tous que cela n’amène rien de bon. Puis les sempiternels gouvernement d’union national.. les transitions machin truc pour préparer les élections inclusives bidules.

Pffff, scénario mille fois vu. Encore vu. Déjà vu. C’est fatigant à la longue. Il serait vraiment grand temps de changer de paradigme et de changer totalement de système de gouvernance car après 62 ans de non résultat, ça commence vraiment à bien faire.

Wait and see donc. Et réfléchir dans l’intervalle. Beaucoup réfléchir !

Subscribe
Me notifier des
guest
10 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
despote
despote
21 jours plus tôt

Bien que je sois un fervent détracteur du régime en place, je suis contre toute tentative de putsch. Oui, refusons d’être spectateurs, défendons nos droits. Mobilisons-nous massivement contre ces conditions de vie exécrables, mais de manière pacifique. Une nouvelle crise sociale comme en 2002 ou 2009 plongera indubitablement le pays dans le chaos. Ce qui ne profite à nul autre qu’aux trafiquants proches du pouvoir.

Modifié 21 jours plus tôt par despote
despote
despote
En réponse à  elman
21 jours plus tôt

C’est tout à fait cela. Les majinika et gros bras n’attendent qu’un coup de sifflet (miandry sioka tokana) pour tout piller. Ce sont toujours les petits entrepreneurs qui paient les pots cassés.

carole
carole
20 jours plus tôt

Il a trouvé une autre parade. D’une voix tremolo: je me suis levé à 3h30 du matin, j’ai pris ma bible et j’ai prié. Ensuite lecture en direct de la bible, devant un public qui retient leurs souffles…et je me prends pour Moïse, lol. Voilà, “mitehaka daholo ahay sagnagna” hoy Rossy

Bary Kely
Bary Kely
En réponse à  carole
20 jours plus tôt

Tsy hay intsony izay tena tiany haleha. Tsapaina daholo na lainga be, ny fisehosehoana sy ny hafa fa tsy tafavoaka mihitsy e.




CLAUDE
CLAUDE
En réponse à  elman
20 jours plus tôt

“Mitraillette à gauche ? Mitraillette à droite ?”
Plutôt “oreillette à gauche ? oreillette à droite ” ?
Driii je me rappelle Mimi presque à genoux pour ramasser les feuilles que l’autre a laissé tomber tellement il était en colère après le premier face à face avec Dada.
Vous n’auriez pas cet extrait par-devers vous ?

Miserana
Miserana
En réponse à  elman
20 jours plus tôt

Ou ‘Ankoalabe’, lakana mitomany Sambo de Ny Ainga…

idefix
idefix
En réponse à  Bary Kely
20 jours plus tôt

Fil info

Commentaires

Voir d'autres articles