Anosibe : vives échauffourées ce matin entre charrettes, pousse-pousse et Emmoreg

Une rébellion faisant suite à l’interdiction pour ces individus de circuler sur les axes de la Capitale aux heures de pointe.

Oui oui, « zahay majinika tsy maintsy miasa« .

Oui mais zahay tsy majinika koa tsy maintsy miasa nefany helingelenina (ça s’écrit comme ça ?) tenisany avec vos charrettes moyenâgeuses la.

elman

elman

Digital Native Allez on y croit !

Souscrire
Me notifier des
guest
Le formulaire de commentaire recueille votre nom, email et contenu pour nous permettre de garder une trace des commentaires placés sur le site. Veuillez lire et accepter les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de notre site Web pour publier un commentaire.
22 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
andriamparany

« helingelenina » plutôt

Molaly

Helingelenina (fototeny helina, miverin-droa) raha ny fahalalàko azy aloha. Ry zalahy mitady vola kely fa ny hafa mandany vola be sady maty antoka ny firenena. Tsy tokony hilefitra intsony fa izay ihany no tsy mampandroso

tsiozony

Interdit c’est interdit, ceux qui ne sont pas content doivent faire un petit séjour en taule et charrette en fourrière (est ce que ça existe ?) pour leur faire comprendre le sens de ce mot. Sinon on leur fait goûter un peu la spécialité de nos force de répressions: lacrymogène

Ralek

C’est vrai que les majinika (madinika?) ont toujours vécu dans leur propre éco-système à la fois à la marge de la société dans le sens où il n’y contribue pas vraiment dans son développement, mais en même temps ils font parti intégrante de cette société car leur coût est moins cher dans certains cas…

Molaly

Coût moins cher pour son client mais très cher pour les autres qui endurent les bouchons. Il y a les horaires à respecter et les endroits interdits. Je propose même que les produits transportés soient confisqués et leur propriétaire paye des amendes et sus de la fourrière pour la charrette puis un séjour en taule pour le tireur (récidiviste )




andriana

D’ailleurs je doute que ce soit des marchandises à fortes valeurs ajoutées qui soient transportées par charrettes. En vertu de la loi, c’est aussi au client de s’organiser. Ne pas recevoir ses cageots de boissons pour le service du soir par exemple? Tanpis fallait prévoir.

Ralek

bah oui, ils font ch**r avec leurs charrettes, mais je ne pense pas qu’ils soient conscient du fait que les blocages qu’ils créent font perdre de l’argent aux autres.

kof

majinika (madinika?)

madinika.

kof

Oui je sais. 🙂

Molaly

Ils ne sont pas majinika du tout quand on évalue les pertes et dégâts causés par eux …




Molaly

Sarety iray fotsiny no taritiny dia very eo ny vola an-tapitrisa maro ho an’ny hafa sy ny firenena iray manontolo, mainka fa …

Jojo

On s’en fou de leurs revendications, on paie notre permis (2fois), carte grise, visite technique assurance et carburant avec les impôts qui vont avec. Eux ils ne paient rien nada, et ils osent faire des revendications alors qu’ils foutent la m*** dans la circulation? C’est pitoyable

babakaty

Le problème c’est qu’il y a trop de madinika,environ 80% de la population ? Tous des chômeurs en puissance donc ,et qui risquent de se basculer dans le banditisme si on reglemente leur gagne pain informel …Tout un dilemme pour celui qui a fait son cheval de bataille l’instauration de la sécurité dans toute l’ile pendant la campagne presidentielle…




Sendra

C’est surtout le soi-disant révolutionnaire (débile) en chef de 2009 qui a boosté ce phénomène majinika qu’il a manipulé pour les besoins (maléfiques) de son putsch. Et ces majinika qui croyaient en lui et aboyaient leur haine du PRM Ravalomanana à cette époque sont toujours les majinika 10 ans après. Comme écrivait un actunaute ici en parlant de l’élection de rajoel : « vous l’avez élu, vivez avec, crevez avec. »

babakaty

« vous l’avez élu, vivez avec, crevez avec. »
De preference avec la gueule ouverte ,puisqu’ils l’ ont dans le c*** sans vaseline et profondement …et même,certains en redemandent encore.

Randria

Io resaka madinika (fa tsy majinika!) io no tena nanimba ny toetsain’ny maro ary ny fiainana andavan’andro mihitsy! Ny fitondran’ny jeneraly Ramanantsoa no nampiditra azy io, dia izao raiki-tapisaka, isaky ny misy zavatra dia « izahay madinika » mankatsy mankaroa! Tsy misy fivoarana mihitsy! Amiko manokana dia tena ilaina ny fandrarana ny sarety sy ny posy tsy hindrana ny arabe anaty ora voatondro fa tena mampitohana ny fivezivezen’ny fiara, hita ny fitohanana eto an-drenivohitra. Hevitro manokana izay!

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!