Après Antanimora, Andry Rajoelina va faire une descente dans les Tribunaux

Et ce, pour constater « de visu » les réalités.

Mouais.

Je ne pense pas qu’il pourra constater « de visu » ce Magistrat en train d’encaisser les pots de vin, ce Procureur totalement corrompu ou encore tous ces autres maillons de la chaîne qu’il faut graisser, à qui mieux mieux.

Et sinon la séparation des pouvoirs entre l’exécutif et le judiciaire elle se situe où exactement ? Quand on gracie à tout va unilatéralement, quand on ordonne aux magistrats de faire ceci ou cela, la question est légitime.

Sa zay koa zao no eo @ pouvoir ?

elman

elman

Digital Native Allez on y croit !

Souscrire
Me notifier des
guest
Le formulaire de commentaire recueille votre nom, email et contenu pour nous permettre de garder une trace des commentaires placés sur le site. Veuillez lire et accepter les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de notre site Web pour publier un commentaire.
25 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Soso

Je me posais la même question quand il était à Antanimora et avait libéré un vieil homme le jour même. De quel droit?

Sa rehefa sefo dia afaka manao izay tiana sady manenjana sandry?

Rafangy

la loi, c’est moi

Tabraka

il a suggéré au détenu de le faire. Et effectivement, il l’a fait. Juridiquement, c’est légal

Rafangy

même en détention provisoire, quand le procès blanchit quelqu’un, ce n’est pas à l’instant qu’il recouvre laliberte mais il y a tout un tas de paperasses a remplir, et si le verdict est prononcé à 13h par ex, ce n’est que vers minuit que le type est effectivement libre




Rafangy

ok merci pour l’info

tsytiafoza

Ny ao amin’ny HCC efa hainy tsara dia tsy mila handehanana intsony.

zainjafy

Asio camera ny lapan’ny fitsarana e. Ny audience koa tokony asiana camera de surveillance, na dia ny ministera ihany aza no hahita ny video ao fa tsy ny rehetra

Miserana

Mais les échanges se passent plutôt sous la table non? C’est plus l’honnêteté, la droiture et la conscience qu’il faudrait réveiller. A Antanimora justement il semble y avoir des ou une caméra mais …

Rafangy

ka tsy any andapa mihitsy anie ny resaka no mandeha fa any antrano foana e!ary rehefa ny ministera no manome ny baiko(nandray ilay zavatra izany ohatran’ilay tamin’ny houcine iny) dia ahoana?

zainjafy

Ka mba hita tsara ny audience @zay e. Mety mba hatahotra hamoaka didy @ tsy rariny




Rafangy

inona ny hiraharahin’ny mpitsara an’izany fa angaha tsy hainao ny hoe izay mitabataba eo dia havoaka!

Jango

Un rappel pour mettre le contexte en perspective : le ministre de la justice alias Zakabe est à ce poste pour protéger les arrières du putschiste et de son mentor blue stone. Zakabe était Procureur général de la cour d’appel quand le dossier Jirama était sous investigation du Bianco et par enchantement, l’affaire à été classée sans suite. Zakabe, épouse et enfant se sont faits livrés gratis 2 4*4 de sodiat…
Vous comprenez pourquoi tout cela c’est du cinéma !!
Le Bianco est un machin qui lave plus blanc que blanc, plus fort que klin.

razafi

IL faudra apporter les preuves de tout cela en temps voulu… Si vous avez la possibilité de récupérer des preuves cela pourrait toujours servir un jour.

ranicks1

A quoi sert un ministre de la Justice si le DJ veut tout faire lui-même ? En fait, il est trop mégalo qu’il veut toujours être la vedette, au point de laisser les ministres au second plan. Qu’est-ce qu’il fout dans une république cet ANR ? Je pense qu’il rêve secrètement d’être un roi, qui décide de vie ou de mort sur son territoire et qui est adulé par ses sujets. Cela explique pourquoi ses partisans n’aiment pas qu’on le critique sur Actutana, au point de les inciter à publier n’importe quoi ici. D’ailleurs, ils se sont évanouis, ces lécheurs de c*l ?

razafi

ils étaient trop voyant MDR!

Tabraka

hors sujet: oviana no nivoaka ny lahimatoan »Antananarivo (Sefo Alain Ramaroson)




Mpandefa

La liberté d’expression est une chose, savoir ce qu’on dit en est un autre!

Et en ce qui concerne la question, le President de la Republique en sa personne est le chef de l’exécutif devant le Premier Ministre…

Quand on dit Magistrats, Actu Tana devrait faire le tour de la question…

Actu Tana n’est pas sans savoir ou ne le sait pas que les Magistrats qui forment le Ministere Public se trouve sous la hierarchie du Ministre, le garde de sceaux, celui-ci même sous les ordres du president de la Republique!

Alors, pour ne pas aller plus loin, de quel separation de pouvoir parle-t-il?

mpijery

ok, il s’agit donc d’une non séparation de pouvoir
J’adore le pour ne pas aller plus loin Je vois déjà Elman trembler de peur 😛

Rafangy

il fait un froid de canard chez vous?

justice-madagascar.org

comment image

Actu Tana n’est pas sans savoir ou ne le sait pas que les Magistrats qui forment le Ministere Public se trouve sous la hierarchie du Ministre, le garde de sceaux, celui-ci même sous les ordres du president de la Republique!

Monsieur ou Madame Mpandefa, vous n’êtes pas sans savoir qu’en matière juridique il y a ce qu’on appelle « le pouvoir propre ». Prenons le cas du procureur de la République (PR) qui est la seule personne qui peut exercer l’action publique . D’après le code de procédure pénale malgache, même si le procureur de la République est sous la dépendance hiérarchique du procureur général ou du ministre de la Justice ou même du président de la République, en vertu du pouvoir propre du procureur de la République (PR), le PR est la seule personne à Madagascar à pouvoir engager une poursuite. Le PRM, le ministre, le procureur général peut certes donner un ordre au procureur de la République de poursuivre mais il ne peut pas se substituer à lui pour le faire.
Ce que peut faire le PRM est de changer de procureur de la République et de trouver un procureur de la République plus docile. Mais le PRM ne peut pas se substituer au travail du procureur de la République

ActuTana est une espace de discussion, on attend votre réponse circonstanciée par des références d’articles du CPP si possible.




The Man

Sur le papier, nous sommes parmi les « tonga lafatra » mais la pratique est autre, c’est comme le jour et la nuit. Un peu hors sujet, il fut un temps où des voix se sont faites entendre, quoique que timidement, afin d’amender le texte régissant le Conseil suprême de la magistrature et de dégager le PRM de son organigramme, parait-il pour mieux préserver le principe de la séparation de pouvoir qui nous est cher.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!