« C’est à cause de la vétusté des installations », « c’est à cause de la surpopulation », « c’est pas ma faute »

Le championnat du cpasmafote bat actuellement son plein, suite à cette crise sans précédent de manque d’eau (jusqu’à 100 000m3 par jour) dans la Capitale.

Dire qu’en 2008 des fonds étaient disponibles pour anticiper justement cette crise, dans l’optique du « gouverner c’est prévoir ».

On connaît la suite de l’Histoire depuis 2009, avec donc l’apothéose très précisément 10 ans plus tard, aujourd’hui en 2019 : gap de 100 000m3 d’eau tous les jours dans la Capitale.

Tohizo e …

Et ça me fait franchement marrer quand je lis aujourd’hui que la Jirama procède actuellement à des forages aux 4 coins de la Capitale pour trouver de nouvelles sources d’eau.

… sans rien trouver jusqu’ici.

 

elman

elman

Digital Native Allez on y croit !

Souscrire
Me notifier des
guest
Le formulaire de commentaire recueille votre nom, email et contenu pour nous permettre de garder une trace des commentaires placés sur le site. Veuillez lire et accepter les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de notre site Web pour publier un commentaire.
14 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Molaly

Un lien pour avoir les états financiers de JIRAMA 2010 comparés à 2009 : http://www.jirama.mg/index.php?w=scripts&f=telecharger_dpesitew.php&act=finaces2010

Rafangy

pour vous cela fait 505 jours sans coupure d’eau, pour nous cela fait plus de 3500jours qu’on trimbale les bidons de 20l pour chercher de l’eau(tiens, je ne me souviens plus, si c’est tnn ou actutana qui a sorti la breve :tu veux chier? va chercher de l’eau d’abord!)

Rafangy

forages=financements donc hisy pitik’afo hakaty ampaosiko izany! et la jirama avec le ministre de tutelle ont decide d’utiliser des camions-citernes pour la distribution d’eau, donc cela veut dire des depenses supplementaires pour la location des camions, achats des citernes, et il y aura beaucoup d’appeles mais tres tres peu d’elus, n’est ce pas monsieur jaomiary olivier?

Njaka

‘Et ça me fait franchement marrer quand je lis aujourd’hui que la Jirama procède actuellement à des forages aux 4 coins de la Capitale pour trouver de nouvelles sources d’eau.

… sans rien trouver jusqu’ici.’

C’est ce qui arrive quand on travaille avec des copains amateurs qui sont spécialisés dans les tuyaux plastiques. Mais quand ils ont vu l’enveloppe pour le forage, ils ont pris les marchés. Et seuls les cons sous traitent avec eux.

ça peut se faire mais pas au pif. Exemple, la ville de majunga est alimentée par des forages.

Mais peut être qu’ils prend tout ce qu’il peut et mettre dans sa poche car il sait qu’il sera viré? Je dis ça, je dis rien. De toute manière, je ne suis qu’un babakoto de plus qui dit n’importe quoi, alors…




Njaka

Disons juste que s’il est encore là, c’est déjà un miracle.

Soso

J’aimerais bien dire haut et fort : « Te-hifidy azy eo ko…Tatazo ny vokany ô »

Ianona

Et que dire de l’Ikopa qui est à la fois source d’eau et fosse septique des Tananariviens?

zana

Avant de faire un forage, il faut visualiser une cartographie de la nappe phréatique de la région d »Antananarivo. Mais est ce que ce type de carte existe encore à Madagascar, vu que LA FTM censée produire des cartes à jour se contente de scanner des vieilles feuilles datant des années 60. Les machines de reproduction ont été emportées par les anciens employés de la FTM pour les utiliser chez eux. La nappe phréatique d’Antananarivo n’est pas profonde car la ville est située dans une plaine. Seulement est ce que l’eau forée serait-elle buvable vu la pollution de son sol qui la couvre?

Njaka

Vous avez tout faux




RAININGORY

Avant ( du temps de Deba ) , on faisait le milaha-bary . En 2019 ,les Marie quat’sous reviennent avec le bidon pour le milaha-drano . Bienvenue au Moyen-Age les gars

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!