C’est marrant quand on dit qu’un Malgache réussit à l’étranger

Hop, automatiquement la réflexion des endémiques c’est « bah (re)venez au pays pour y montrer vos talents« .

Euh, revenir dans un pays où il n’y a pas d’eau ni d’électricité ?

Revenir dans un pays où le smic est à 30€ par mois ?

Revenir dans un pays où le ory hava-manana est la règle ?

Vaste débat mais finalement je conseillerai à ces Malgaches qui réussissent à l’étranger de rester là où ils sont, ils pourront y mener une vie stable et confortable, loin du gidragidra endémique 🙂

elman

elman

Digital Native Allez on y croit !

Souscrire
Me notifier des
guest
Le formulaire de commentaire recueille votre nom, email et contenu pour nous permettre de garder une trace des commentaires placés sur le site. Veuillez lire et accepter les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de notre site Web pour publier un commentaire.
98 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Izy

Je suis d’accord avec l’analyse. Je conseillerai même tous les malgaches à sortir de Madagascar et réussir à l’étranger. Pour quelle raison d’après vous que la Chine est craint aujourd’hui. Car vous pouvez trouver un chinois jusqu’au coffin de l’Amazonie et qui réussit dans ce qu’il entreprend. Alors dès que vous pouvez, barrez vous de Madagascar car c’est la meilleure chose à faire aujourd’hui. Réussissez là où vous irez. Solidifiez votre méthode de travail, devenez riches, n’ayez aucun complexe, vous êtes aussi intelligents que n’importe qui. Madagascar n’est pas encore une terre d’avenir car nous ne sommes pas encore assez nombreux à être puissants pour cela.
Alors de grâce, sortez de là quand vous le pouvez et faites vos preuves ailleurs et n’écoutez pas les moqueries de incapables parasites qui gangrènent le pays.

Pierre Deruelle

Vous incitez vos compatriotes a deserter….
Vous n’avez donc pas le courage de sauver votre pays ?
Les rats quittent le navire.

kof

Le rat est un animal injustement méprisé. Mais c’est une parfaite réussite de l’évolution. L’homme, lui, n’a pas encore prouvé qu’il n’est pas une voie sans issue.

Ralek

Les rats quittent le navire.

Dans un navire où votre vie il est plus une question de survie et que certains rats n’hésitent pas à vous trucider pour un rien (si ce n’est pas le système de santé ou l’infrastructure qui vous menacent)… non merci.




Zanatany

Il ne faut jamais oublier d’où l’on vient et cracher sur la mémoire de ton pays natal même si c’est un pays de tiers monde. C’est que tu n’as jamais connu la beauté naturelle 5 étoiles de Mada. Ne te cantonne pas qu’à Tana. Ça va faire 40 ans que j’ai quitté Mada et je suis fière de dire que je suis gasy et ô combien la gentillesse, la mer, les paysages, le hena ritsy, masikita, ravin’ny toto, achard avy any Majunga, Diego, SAVA… Litchis avy any Tamatave me manque.
Et beaucoup de gasy rentrent à Mada pour finir leurs vieux jours car la retraite ailleurs est trop chère… Que tes ancêtres pardonnent ton âme perdu. Si tu étais devant moi, je t’aurais dit, wouah dray, aza my poera poera anao lenaboa ratsy.
Zanatany izao kanefa tsisy lihy gasy e.

kof

40 ans de sevrage? Ti m’étonnes que ti es en manque. Rhaaa!

Tanya rae

hallucinante ..c honteux… la réponse d mon compatriote ???c fou

ramatoa

et pas avec plusieurs points d’interrogation, non ?
hihihi
azafady fa nisintona lakolosy ô!




kof

Les followers de la ministre ? mdr

ramims

on est dans un pays où le business du main d’oeuvre low cost est la poule aux oeufs d’or, l’offshoring quoi. A part les vary mora on a aussi les ressources humaines mora

ramims

et ça fait mal au portefeuille, c’est la faute a ravalo hein, même dans 100 ans, sinon on va nous promettre avec les je je je et c’est bien

Izy

Voilà pourquoi il faut sortir de là et connaitre sa vrai valeur. Car si tu restes dans cette m…de. Tu penseras que toi aussi tu es une m…de.

ramims

ça ne s’arrête pas la, ce sont les patrons même qui te feront savoir que t’es une m…de, que tu es une simple ressource renouvelable, ce ne sont pas les ressources low cost qui manquent




ramims

justement, c’est la qualité et la compétence des ressources low costs qui font de mada un filon d’or, les businessmens a l’étranger s’en frottent les mains

ramims

on peut toujours tenter les jeunes sortants, encore innocents et ignorants sur la réalité du business, on leur donne un peu d’argent et beaucoup de défis qui rapportent de l’expérience 🙂 et de toute façon, il faut bien manger a sa faim non? les PPN commencent a se faire cher

sarah

pas forcément. Des consultances à l’extérieur de temps en temps peut-être mais quitter définitivement…on n’en est pas encore là.
Et comme je le disais dans un autre post, rester ici signifie aussi que l’on a un certain degré de résistance, mahataty choc….sa fampiakarana moral an’ilay tsy nahazo visa ve? hahahah




ramatoa

mahataty choc….sa fampiakarana moral an’ilay tsy nahazo visa ve? hahahah

Toa mihomehy maneso ianao izany rahavako. Samy manana ny anjara-masoandrony ny tsirairay. Raha mba isan’ny nitsikin’ny vintana dia aza dia mirehareha fatratra sy manao teny maneso

mahatanty choc sa tsy manan-tsafidy fa tsy maintsy mahatanty choc ?
zavatra roa samy hafa ireo!

tsy ny olona rehetra no manana ny moyen handaozana ny tanindrazana, raha safidy ve no atao tsy ny rehetra no handeha mba hitady izay tsara² kokoa

koa arahaba soa arahaba tsara ho an’izay tafita lavita an’i Gasikara , nefa na dia izany aza ; aza ihomehezana na hesoina ireo tsy tafita itsy ranomasina midadasika mampisaraka antsika amin’ny firen-kafa , tsy hahafahana miampita na dia 1 km akory

sarah

vakio tsara aloha ny post rehetra fa autodérision no ataoko. Eto Tanà soamantsara aho tompoko, ary tsy manana eritreritra ny hanao tanjona ny hifindra monina. Rehefa misy atao kely2 tsindray2 any ivelany dia tsy maninona oa.
Tsy mino koa a oe rehefa any ivelany dia tafita na oe rehefa eto dia very tanteraka.

ramatoa

mais ce n’est pas tout le monde qui peux les exploiter en ce moment. Je parle bien des moyens des nos compatriotes

destiny

mora mais surtout sans qualité ni qualification, sans discipline, jamais de respect de deadline,
presque toujours bourrés … La liste est longue.

ramims

si si, il y en a qui bossent dur et qui produisent quelque chôse avec de la qualité, mais restent sous payés

sarah

et j’imagine que même s’ils réussissent à l’étranger, ici ils auront du mal. Il faudrait une certaine adaptation…de la résilience même. Mafy ny ady aty ka raha zatra niaina tanaty cadre milamina sy mirindra dia ho sahirana.




zainjafy

S’il réussit à l’ etranger, alors c’est bravo. Mais moi, je préfère rester ici à Madagascar

Lalabe

Et bien bravo pour votre patriotisme, mais rappelez vous, nous sommes au XXIème siècle, réveillez-vous. Trouvez vous normal les coupures d’eau et de l’électricité, de l’insécurité, de l’inflation galopante alors que les nantis du pouvoir s’engraissent sur le dos de la population.

zainjafy

Je ne vous invite pas à rester au pays, vous pouvez rester où vous êtes. Mais nous, on essaie de nous adapter à la situation. Coupure d’ eau et électricité: il y a l’ énergie solaire, le vovondrano. Concernant l’ insécurité, je lutte de mon côté: par exemple, maison bien clôturée, numero d’appel d’urgence toujours sur moi, …

sarah

za koa tsy resy lahatra handeha hatreto.

Lalabe

Et justement, lorsque vous avez des (bandits) en train de défoncer votre porte, vous appelez systématiquement le fameux numéro d’urgence et que brusquement vous entendez un téléphone sonner, (devant votre porte), cherchez l’erreur. Pensez-vous un seul instant que vous êtes vraiment en sécurité ?




Lalabe

C’est une histoire vraie cher Elman, une victime nous a raconté que lorsqu’elle a composé le numéro d’urgence, un téléphone a sonné dans son jardin. Dans la panique, elle a coupé et refait le même numéro, ça a sonné une nouvelle fois. Une histoire à dormir debout mais vraie

Ralek

Mais nous, on essaie de nous adapter à la situation

Une situation qui se dégrade au fil des années… Je n’appelle pas ça s’adapter, j’appelle ça reculer avec le système…

kof

Ou plutôt, on creuse 1 fois vers la gauche, 2 fois vers la droite. OK c’est pas très efficace comme façon de creuser mais qu’importe, on descend.

Izy

C’est bien à votre honneur. Mais imaginez un peu que vous ayez des malgaches ayant des industries multinationales à l’extérieur. Nous n’irons plus faire du mangataka re. Voyez plus loin. Ce seront des compatriotes qui pourraient financer les infrastructures qui nous manquent tant…




feng.chou

Je connais plusieurs de vos compatriotes qui ont tenté de financer des infrastructures au pays.
Leurs infrastructures sont tombées aux mais de gens de votre acabit, âpres à la critique et lents au pragmatisme.

mpijery

Le terme Réussir est relatif
En ce qui me concerne, c’est 50/50, pour l’instant, je suis ailleurs mais je caresse l’idée de revenir en étant encore jeune
Oui, c’est vrai que c’est c*iant de vivre avec 30€ par mois, des mentalités ory hava-manana, avec l’insécurité ambiante etc… mais Madagascar reste ma patrie et malgré les apparences, tout n’est pas encore perdu

mpijery

Sans doute, mais je connais des personnes qui ont malgré tout fait le choix de vivre là-bas après quelques années de réussite ailleurs et ne veulent plus entendre parler d’un départ même si elles en ont l’opportunité




Ralek

si le système de soins la-bas n’avait pas été aussi mer*ique. On peut supporter beaucoup de choses la-bas mais la santé non, c’est totalement rédhibitoire…

10000% D’accord. Surtout pour mes enfants.
J’ai connu des membres de ma famille qui ont perdu des enfants de bas âges pour des maladies qui sont totalement soignables et gratuit en France.
Là, je dis non. Pas ça pour mes enfants, j’en ai rien à battre du patriotisme mais quand il s’agit de la vie, c’est stop.
C’est mon principal frein actuellement. Je ne pourrais pas mettre mes capacités au service du pays en sachant dans un coin de ma tête que s’il arrive quelque chose à mes enfants, le système ne pourra pas faire grand chose (alors qu’ailleurs si…)

kof

Le problème c’est que le système de santé n’est qu’un aspect de la richesse (ou de la pauvreté) d’un pays. Puisque c’est la richesse nationale (le fameux PIB/habitant pour faire simple) qui le finance. Le système de santé s’améliore ou coule avec le reste et jamais tout seul. Donc le jour où le système de santé endémique ira mieux, c’est que beaucoup d’autres choses vont mieux aussi.

Lalabe

Lorsque vous manquez d’eau et sans électricité durant 365 jours, vous êtes obligés de trouver un système D alors que vous réglez régulièrement vos factures. Si en France les gilets jaunes réclament une justice sociale, à Madagascar, les foyers réclament la fin des bidons jaunes. Pour ce qui me concerne, je mettrai mon patriotisme en veille, le temps de m’accommoder avec ma nouvelle vie à l’extérieur, un confort qui n’a pas de prix malgré toutes les difficultés du monde. Le robinet coule naturellement et tous les jours, il n’y a jamais de dételage de l’électricité, on se sent en « sécurité », on peut sortir tard le soir, même à pied. Autrement dit, j’aime ma patrie mais quand les dirigeants sont aux abonnés absents, autant mettre les voiles vers d’autres cieux

mpijery

Oui, je vous comprend (j’ai fait la même chose 🙂 ) , partir ailleurs est une solution provisoire (ou de facilité?) mais il faudra bien faire quelque chose pour le pays tôt ou tard

mpijery

Retourner au moyen-âge en tant que boss ne vous tente plus pas? disons vers 2028, au hasard 🙂




Lalabe

Quand vous voyez ça, on peut dire que nous sommes réellement au moyen âge. Comment pouvez-vous traiter vos concitoyens de la sorte alors que le Pape était dans la place à cet instant précis

comment image

ramatoa

tena vovoka fotsiny ilay congélateur
tean tsy nisy nanampo an’iny andro iny aloha e!
Ny tenako ary moa naheno horohoron-tany ny alahady tany @ 7h 8 maraina tany

Ngita

Pour l’éducation de mes enfants j’ai bien fait de rester ici, quand je vois les gens de ma promotion qui sont rentrés à Mada après leurs études par choix et qui envoient leurs enfants ici maintenant, quelles galères aussi bien pour les parents que pour l’enfant.

mangableu

Je vais arranger ca, quand je serai ministre de l’éducation et Elman comme Président. 🙂




ramatoa

hihihi, merci d’avance

Ngita

Et rester ici ne m’empêche pas d’aider mon pays d’origine au contraire j’ai plus de possibilité. et j’ai investi beaucoup plus à Mada par rapport à ceux qui sont rentrés

Harline

N’exagérons rien, 365 vous êtes sûr que vous étiez au pays ? Non ! Il n’y a pas tout mais faut pas enfoncer non plus . Délestage pour un temps ok.

Harline

Je suis à l’étranger depuis ma maladie. Je suis désolée pour cette situation mais à mada aujourd’hui je ne serais plus qu’une « Razana » Je rentre heureusement 1 / an pour me ressourcer et surtout voir les évolutions à tana qui est ma terre natale où il y a encore ma famille ( malade)

Lalabe

Votre terre natale est aussi malade chère sœur, et vous avez raison de vous faire soigner à l’étranger surtout que certains « mpitsabo » ne voient que votre porte monnaie. Portez vous bien, ne vous souciez pas de l’état de santé de votre pays, pour vous dire, l’endémicité gagne véritablement du terrain mais il est entre de bonnes mains avec toutes les promesses et les mensonges et autres manipulations des tenants du pouvoir




kof

S’ils ont quitté le pays c’est que précisément ils ne pouvaient pas y développer leurs talents. Ou alors s’ils le peuvent, ils ne peuvent pas pleinement en profiter. Insécurité, infrastructure, santé, éducation, corruption etc… Autant de problèmes qu’ils doivent eux-même résoudre personnellement en payant le prix fort. Ce qui réduit leur pouvoir d’achat et leur qualité de vie. C’est pourtant simple à comprendre.

razafi

bah (re)venez au pays pour y montrer vos talents

Une fois revenu, ils vont dire

il faut s’adapter à la mentalité local. C’est comme ça ici

ou alors

ça ne fonctionne pas comme ça ici

Et c’est comme ça à chaque fois tu essayes de faire quelque chose. Par contre si tu es blanc, c’est différent…. Maintenant vous comprenez pourquoi les grandes entreprises utilisent la main d’œuvre étrangère « blanche »pour les postes de direction.

NGITA

« Si tu es blanc c’est diffèrent!! » c’est exact, on appelle ça le complexe du negre, c’est un phénomène connu en Afrique et à Madagascar en particulier, entre Malgache on se jalouse, naturellement l’autorité n’est pas reconnue mais quand c’est un vazaha c’est tout de suite oui Monsieur

ranaivo rabehaja

Tena diso fanantenana aho izany fa tsy hahita any Elman ho candidat aminy 2023 sa moa 2028 ?

Rakoto

Kiiii, en forme be ra-Elman zany 🙂




Razafindrainibe

Moi je conseil de réussir à l’étranger, et utiliser les compétences , les outils et le réseaux acquérir pour construire Madagascar. Car si ce n’est pas les malgaches qui construisent le pays, aucune autre origine le feront. C’est triste à quelle point, les malgaches ne ce soucient en rien de leur intégrité et fierté des origines. Jamais vous entendrez un américain ou un emiratis ou saoudien, gens du golf . Dire de réussir à l’étranger, car c’est réussi chez eux d’abord, et même si, il s’avère qu’il commerces avec l’étranger , c’est toujours pour l’intérêt de leurs communautés. Nous nous quittons Madagascar, pour pas revenir construire le pays. Nous devrions nous éduquer à l’étranger, construire des réseau, acquérir des compétences qu’on ne possède pas sur Madagascar, afin d’y revenir pour construire le pays. Et avoir la fierté ne pas avoir a réussir a l’étranger, vivre la vie qu’on souhaite dans notre pays , avec toutes les infrastructures que possède l’Occident. Nous avons tendance à courir vers l’Europe ou Amérique, à la quête de modernité et de lifestyle, alors que l’Occident cours chez nous a cause de nombreuses opportunités qu’il ya . Les opportunités sur le sol Malgache doivent être saisies par des Malgaches, afin que nos richesses profitent à notre communauté et non aux autres.

kof

Vous avez mis le doigt sur le truc. Celui qui vit normalement et simplement à l’étranger est perçu au pays endémique comme ayant réussi dans le sens amour, gloire et beauté du terme. Alors que c’est juste le genre de réussite auquel tout être humain a droit : le droit de vivre de son métier, tout simplement.

kof

Oui. Mais comme vous dites souvent, on sait (ou on devine aisément) où va l’argent. Donc on râle parfois sur les impôts et les prélèvements sociaux mais au final on est en paix avec.




Soso

L’occident n’est pas forcément un modèle mon cher ami. Certes, les pays occidentaux sont largement avancés que le nôtre. Mais derrière, il y a une misère sociale également.

Finalement, il faut rester là où vous vous sentez à l’aise en pesant le pour et le contre. En pensant à vous et à votre bien-être d’abord.

kof

L’Occident n’est pas un modèle, le Rwanda n’est pas un modèle, le père Pedro n’est pas un modèle sns sns… Bref, tout ce qui fonctionne n’est pas un modèle. Ceci explique peut-être cela?

NGITA

l’occident est un modèle dans leur évolution, si nous nous intéressons à leur histoire nous pouvons progresser rapidement comme l’asie car l’occident était comme Madagascar il y a un siècle et demi voir 2 siècles et c’est la le point fort des asiatique, ils ne refont pas les mêmes conneries que les occidentaux par contre nous on fait exactement pareil qu’eux comme il y a un siècle et demi




NGITA

Je ne pense pas qu’on vous laisse apporter vos expériences et vos connaissances au pays, les diaspora qui ont tenté de faire changer les choses sur place ont tous abandonné ou ils sont rentrés dans le système, c’est à dire ohatran’izao ny aty, tsy aty anadfy akory ianareo…. il y a un blocage et lobbying qui vous découragent.
Est ce que vous avez déjà entendu un gouvernement malgache faire appel et en publique à des ingénieurs, médecins, gestionnaires… issus de la diaspora qui ont réussi à l’étranger pour donner leur avis sur la situation à Madagascar, proposer des solutions grâce à leurs vécus et expériences acquis à l’étranger. Organiser on colloque, visite sur terrain, échanger avec les gens sur place, jamais c’est arrivé!

Ngita

Je doute fort Elman, lui il a fait appel directement à des vazaha et c’etait Efficace avec Air MAD Jirama …..

Ngita

Ses proches collaborateurs étaient des mecs majoritairement issus de la diaspora qui n’avaient pas besoin de faire les mpisolelaka et ils disaient ce qu’ils pensaient, ravalo était bien conseillé et il les écoutait du moins au début mais après c’etait autre chose d’ailleurs ces gars ont tous des bons postes à l’etranger maintenant, ce qui n’est pas le cas des anciens collabo de Rajao
Mais je ne me rappelle pas ravalo invité l’es diaspora gasy à venir à Mada pour une conférence ou participer à des échanges pour le développement du pays.




Ngita

Sans une implication et écoute du régime en place c’est même pas la peine

angady

beaucoup de cadres de tiko s.a. sont des gens de la diaspora qui voulaient rentrer pour faire des choses pour le pays. on connaît la suite de l’histoire.

Mada

Tout a fait d’accord j’aime mon pays Mada reste my number one mais il n’y a pas d’avenir.

Laina

Dia raha miala eto amin’ny taniny NY Gasy rehetra dia iza no hipetraka eto s’y hitrandraka NY harena eto? Dia hanaiky handray vé ireo firenena hoe sera tokony ho an’ny mponina tompon tany any dia lasan’ny vahiny fotsiny? Jereo fotsiny NY zava mitranga ao Afrika Atsimo

Gasikara

Mitenena aloha lisany rehetra gasy fa manahirana
Izaho aty andafy mianatra fa tena tsy reveko ilay mahita gasy efa razoky sy ramatoa efa mahazo taona mbola mipetraka aty ihany, tsy mba hiverina hanasoa firenena mihintsy zany , fa rehefa hody vovoka iany vao iverina any.
Ahitsiko kely, Madagasikara tsisy avenir hoy ranamana tetsy ambony, firenena be arena b io, ao arany ny mpanjanaka no manorina ny ho aviny ny fireneny ka io lasa firenena matanjaka io.
Amiko na tsy voatery aty andafy vao ilamina fiainana, mila mahay « mientreprendre » fa tsy iasa SMIC aty andafy eh

mpijery

Mitenena aloha lisany rehetra gasy fa manahirana

Fanamarihana kely: inona izany mientreprendre ?




Soso

Gasikara> Soyez réaliste, voyons! Et je me demande pourquoi dans ce cas vous restez vivre aty andafy et ne pas entreprendre dans un pays riche et prometteur comme le nôtre ?

Razafiarisoa

Je suis contente d’être partie de là bas et dieu sait si j’adore mon pays mais il n’y a aucun avenir combien même si vous avez fait des grandes études ça fait 35 ans que j’ai quitté Mada avant j’y retournais tout les ans mais actuellement je ne veux plus y aller à cause de l’insécurité tu peux mourir pour pas grand chose la preuve mon neveu s’était fait attaquer chez lui et laisser pour mort par des dahalo à coup de hache et de fusil son chauffeur y a laissé la vie et les assassins courent toujours et je ne pense pas que les choses vont changer de si tôt

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!