Enfin du béton sur la route Tamatave-Foulpointe

C’est le seul vrai matériau qui tienne … la route à Madagascar !

De bonnes grosses dalles de béton armé bien comme il faut, en espérant que la composition ait bien été soignée, avec ce qu’il faut de ciment, de sable, de pierre, de ferraille.

Par contre surveiller … et faire payer les poids lourds qui bousillent nos routes ?

Partager l'article
elman

Digital Native Allez on y croit !

23
Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
tsytiafoza
Membre
tsytiafoza

Espérons que ce soit bien fait avec les canalisations mais pas comme celui du côté Andohanimandroseza qui s’est dégradé un peu trop vite à mon avis.

Debile Profond 2.1.5 ™
Membre
VIP

Je trouve ce ferraillage très léger pour une route qui va devoir supporter des poids lourds …

Lalabe
Invité
Lalabe

Ka nisy nangalatra ny vy. Iza tao sisa no nampiasaina no mbola mitsitsy noho ny kely enti-manana

Olivier
Invité
Olivier

Hum, cette épaisseur et ce léger ferraillage me semble bien fragiles…
Quand je vois ce que j’ai mis dans de simples dalles de bâtiment (4 fois plus de fer et même quelques centimètres de béton en plus) et que là il y aura des camions 40 tonnes chargés à 50 qui passeront là dessus, hum hum…
Très étroit aussi.
Qu’en pense les actunautes qui sont du métier ?




Debile Profond 2.1.5 ™
Membre
VIP

Surtout qu’es ce qu’il y a comme fondations, si c’est juste la couche de roulement sur des bases solides alors oui ok !

TTL
Invité
TTL

C’est normal d’avoir plus de ferraillage pour les dalles de bâtiment étant donné qu’il y a rien en dessous pour supporter les charges venant des occupants. Il y a par contre la couche de fondation, la couche de base compactée en dessous pour les routes en béton armé, ces différentes couches travaillent de concert. On assiste à ces affaissements quand la couche d’en dessous a été mal compactée ou s’il y a une couche de tanimanga dans la couche de fondation, qui gonfle durant les périodes de pluie et rétrécit durant les périodes sèches. Bien entendu, cette dalle doit être dimensionnée suivant les charges roulantes et leur fréquence pour ne pas casser trop prématurément.

Senior
Invité
Senior

.L’épaisseur est effectivement limite limite, 14 /15 cm me semble être un minimum pour résister aux poinconnements et vibrations des fortes charges roulantes .
.Les barres d’aciers du quadrillage sont trop espacées et la nappe inférieure, posée à même le sol n’est pas correctement enrobée dans le béton tandis que la nappe supérieure, écrasée sous le poids de l’opérateur et du béton, n’est pas maintenue idéalement en position haute faute de suffisamment d’ecarteurs malgré la présence de quelques cales en béton.
.Pour le dosage du béton, on ne peut que constater l’excès de l’eau de gachage ( béton ohatriny la soupe ) qui aura pour effet, entre autres, de réduire la résistance du béton. L’idéal serait de mettre moins d’eau juste pour que le mélange ait une consistance pâteuse et utiliser un pervibrateur pour sa mise en œuvre.
.C’est aussi le rôle des bureaux de contrôle et de surveillance de faire respecter ces quelques règles élémentaires si l’entreprise présente des défaillances de compétence à ce niveau.

dadazaka
Invité
dadazaka

Tena otran’ny tsy mety kosa io fer10 io raha beton a!!

razafi
Membre
razafi

Il faudrait rajouter du goudron dessus et des canalisations au dessus pour que cela tienne longtemps. Sinon très bonne idée de faire payer les poids lourds. On devrait d’ailleur mettre des taxes aux poid lourd ou plus généralement aux entreprises de transport qui emprunte nos routes nationaux. En échange il faudra bien encadrer les kolikoli (rackette) endémique sur la route en échange.




raossy
Membre
Gold
raossy

On peut quand même être un peu sceptique sur la durabilité de cette route quand on regarde les ferraillages qui se font en pays non endémiques :comment image?itok=i0shlnpR

jr31
Membre
Actif
jr31

Le truc blanc que vous voyez en bas, c’est le géotextile, qui permet au béton de ne pas entrer en contact avec les impuretés de la couche d’en bas, quand à l’armature, les suspentes ne sont là que pour maintenir les barres à une hauteur bien définie, qui elles même ne sont là que pour la cohérence de l’ouvrage(elles ne supportent rien du tout). Bref le béton ou l’enrobé n’est que le revêtement(imperméabilisation et confort de l’usager qui est appelé à être changé de temps en temps comme votre vêtement), mais le vrai corps de la route se trouve en bas, comme quoi s’habiller en Dolce&Gabanna ne vous garantit pas la guérison si votre corps est malade

Freuu
Membre
Freuu

Puis-je préciser que le béton armé par de la ferraille l’est parce que si le béton résiste à la compression, il ne résiste pas à la traction. Sur la photo ci dessus les fers supérieurs seront recouverts par deux a trois cm de béton afin de pouvoir résister à la traction imposée par le passage des véhicules.
Le béton n’étant pas éternellement étanche, un revêtement en asphalte peut être utilisé pour éviter que le fer ne rouille.
Mais durant ces 40 à 50 dernière années la chimie du béton a fait d’énormes progrès et certains bétons peuvent être étanches… au point de pouvoir être coulés sous assez forte pluie. Mais c’est une autre histoire.

Rafangy
Membre
Rafangy

bof ,le geotextile, seuls colas, sntp et smatp peuvent se le payer.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!