Il tombe du 3ème étage, ils se précipitent pour …

Pour lui venir en aide ? Non non, pour prendre une photo avec leur téléphone.

Le téléphone ça les rend c** ou ils l’étaient déjà avant ?

Bref…

 

Partager l'article
elman

Digital Native Allez on y croit !

9
Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
barman
Membre
Certifié
barman

Selon les journaleux ? J’ai lu dans je ne sais plus quel journal que les sapeurs pompiers auraient pris en charge la victime devant leur portail, mais j’ai vu : c’était à 5m du point d’impact que les pompiers l’ont embarqué, au niveau même du carrefour. Le comble : les collègues de la victime se contentaient de contempler du 3è étage, alors qu’en bas des gens leur font signe de venir, quand d »autres s’affairent à emporter l’accidenté. Bref, il y a eu des c** (en prenant des photos, ou en contemplant d’en haut), mais il y a ceux qui ont essayé de faire quelque chose (quitte à mal faire en emmenant sans civière le mec)

Banksybeat
Invité
Banksybeat

c’est le comportement typique de l’endemique, tout le monde se precipite pour voir un cadavre ou un accident mais des qu’il s’agit d’aider quelqu’un c’est le vide absolu. Je me souviens d’un epileptique qui convulsait sur le trottoir et qui manquait de se faire percute par les voitures venant d’en face. La seule chose qu’il demandait c’est de l’aider a saisir ses medocs qui s’echappaient de ses mains tremblotantes. Tsy misy manao scout intsony angaha ny ankizy sa efa scout babakoto koa ankehitriny

Njaka
Invité
Njaka

a babakotoland, ils se seraient précipités pour prendre son téléphone.
Quand vous avez un accident ici, vous risquez de perdre votre téléphone, montre, porte feuille, et même votre moto (si vous êtes motard)

no name
Membre

j’étais juste à côté de l’endroit où cela s’est passé quand cela s’est passé vendredi en milieu de matinée. J’ai vu des gens courir et j’ai suivi des yeux. j’ai vu le fil de la jirama pendouiller (la victime l’avait heurté et cassé dans sa chute), je n’ai pas osé m’approcher par peur de l’électrocution, mais surtout par peur qu’on me fasse les poches avec tous les gens qu’il y avait. Je ne sais pas combien le temps s’est écoulé avant que le pauvre soit évacué, j’étais un peu pressé.
ce que j’ai remarqué tout de suite par contre ce sont les dispositifs de sécurité pratiquement inexistants et à la mode endémicité babakotoesque pour des travaux en hauteur.

mpijery
Membre
mpijery

par peur qu’on me fasse les poches avec tous les gens qu’il y avait.

Tout à fait, ce sont leurs lieux de prédilection avec les arrêts de bus, il faut surtout se méfier des types qui portent des sacs et/ou des capuchons (de type nylon? 😛 ) sans pour autant être des étudiants. Vous les reconnaîtriez tout de suite

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!