« La Jirama souhaite importer directement elle même son carburant »

Oui c’est une bonne idée.

Mais après, quand on achète, il faut payer comptant. Et quand on perd 4 milliards ar par jour, on a les moyens d’acheter comptant ?

Et d’autre part, quand le carburant arrive à Toamasina ou un autre port, il faut encore l’acheminer vers les centrales. Et la Jirama dispose-t-elle de la logistique nécessaire ?

elman

elman

Digital Native Allez on y croit !

Souscrire
Me notifier des
guest
Le formulaire de commentaire recueille votre nom, email et contenu pour nous permettre de garder une trace des commentaires placés sur le site. Veuillez lire et accepter les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de notre site Web pour publier un commentaire.
12 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
kof

Et le pétrole vita gasy, ça en est où?

babakaty

L’huile lourde de Tsimiroro n’est pas rentable pour la Jirama ,il faut la raffiner puis la transporter vers un port car l’endroit est encore très enclavé pour l’acheminer vers une route nationale praticable,pour l’acheminer ensuite vers le port de Toamasina ou Majanga, où il y faudra encore du logistique de stockage et de dispatching … Alors,Rajao avait fait appel en son temps aux distributeurs locaux qui ont déjà les infrastructures adéquates pour importer directement de l’huile lourde …

zainjafy

la Solima nous manque

kof

Tout nous manque.

mpijery

Même Rajao! hahaha

kof

Oui. Même lui. mdr!




Ycc

Rien à voir avec votre article: mais, je me faisais la réflexion suivante, dans une entreprise on a pour objectif :

spécifique : il décrit précisément la situation à atteindre et les résultats à atteindre. L’objectif est précis et sans équivoque ;
mesurable : par des indicateurs nécessaires et suffisants.
ambitieux : il implique un effort de la part de la direction, des collaborateurs, un engagement ;
REALISTE : il prend en compte les moyens, les compétences disponibles et le contexte de l’entreprise ;
temporel : il est défini dans le temps avec une durée, une date d’échéance, des étapes, etc.

Ycc

Merci. Si le processus est suivi, au lieu de phrases mirobolantes; ne devrions-nous pas avoir des études avec des chiffres, des faits, un résumé des infrastructures en état de marche, défaillantes, vieillottes, inutiles, une estimation pour de nouvelles infrastructures et un budget réaliste établi dans le temps…L’ont-ils fait? Y-a-t’il une volonté d’aller dans ce sens? Sous mon angle, j’ai l’impression que l’on veut mettre le toit alors que l’on a pas les murs.

Tabraka

acheter des carburants pour des groupes appartenant à des karana. Bon courage

kototsotra

ny fitantanana anatiny ny jirama no tena isan’ny namotika ny nanomboka ny 2009.
Impiry zay nanova DG zay, hanafatra mivantana solika nefa mbola ireo mpiasa tao hatr@ zay ihany no omena andraikitra amin’zany: AIM BERY fotsiny.

diovy aloha ireo mpiasa sy TALE marobe ao ireo, ireo no manao blocage ao noho ny sezany sy ny tombotsoany. Indrindra voatendry t@ andron’ny HVM daholo ireo.




Do NOT follow this link or you will be banned from the site!