« La Présidence interpelle certains Ministères sur la qualité de certains travaux »

Des travaux « perfectibles » selon la Présidence.

Bon, disons les choses comme elles sont : de la mer*de quoi.

Aaaah le soin du détail… le choix des prestataires.. le suivi des travaux..  le planning, le respect du budget, la qualité des travaux, la réception, la recette, etc.

Et avant d’autoriser la mise en production d’un nouveau site web, moi je passe en revue une check-list d’une centaine de points de contrôle environ.

Quand tout est coché, seulement là oui je tamponne « Bon pour le service ».

Fa tsy pingapinga anao lancement et inauguration à tout bout de champs pour se faire mousser. Car si vous livrez de la mer*de, vous aurez des réactions de mer*de aussi, et qui remonteront très très vite.

La preuve.

Subscribe
Me notifier des
guest
13 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
gerard
Expert
1 mois plus tôt

je sors d’un hopital « manara penitra » ou j’ai accompagné mon épouse qui doit y passer quelques jours
deux constats, c’est un désert, la plupart des chambres sont vides, et une ruine, carrelages arraché , mobilier totalement livré aux termites ….
mais le personnel y fait de son mieux et inspire vraiment la sympathie

gerard
Expert
En réponse à  elman
1 mois plus tôt

bien sûr que quand on le peut on se fait soigner à l’étranger, mais, un médecin spécialiste de mes amis qui travaille ici me disait récemment que si l’état voulait consacrer une part des sommes affolantes dépensées en évacuation sanitaire, à l’achat du matériel qui serait utile ici ….
un exemple : il semble qu’i n’y ai pas de scanner à Diégo !

gerard
Expert
En réponse à  elman
1 mois plus tôt

oui mais
je connais plusieurs médecins qui ont fait leur spécialité à l’étranger, et en qui j’ai confiance
outre le coût des évacuations sanitaires, l »état pourrait aussi limiter le recours, à ses frais, à des cliniques privées locales dont les tarifs exorbitants sont à sa charge pour certains hauts fonctionnaires

dtesfa
dtesfa
Certifié
En réponse à  gerard
1 mois plus tôt

Je connais aussi plusieurs médecins qui ont fait majoritairement leurs études en Europe, mais bizarrement, de retour au pays, ils se mettent au niveau de nullité local, avec ses lots d’erreurs de conseil et de diagnostic.




Rafangy
Rafangy
Expert
En réponse à  gerard
1 mois plus tôt

ben les cliniques privées appartiennent aux cipains -coquins dont il faut toujours gaver, et curieusement aussi, le paiement de ces cliniques privées ne connait aucun retard

Rafangy
Rafangy
Expert
En réponse à  gerard
1 mois plus tôt

cela vous etonne qu’il n’y ait pas de scanner à diego? mais dans tout gougouland, il n’y a que 1 ou 2 scanner(ainsi que les autres materiels) dans les hopitaux publics que le mamimbahoaa trimbale au gré des inuaguration pour monter au public qu’il se soucie du bien etre de la population

gerard
Expert
En réponse à  Rafangy
1 mois plus tôt

ce qui m’agace, sans vraiment m’étonner, c’est que l’état dépense autant en évasans et en soins privés locaux dans une fameuse clinique pour quelques privilégiés, au lieu d’investir dans les équipements nécessaires pour le plus grand nombre
comme souvent, ce n’est pas l’argent qui manque, ici, mais le mauvais emploi que l’on en fait

Modifié 1 mois plus tôt par gerard
dtesfa
dtesfa
Certifié
En réponse à  gerard
1 mois plus tôt

Forcément, avec les « Mety faona io rams a » à toutes les étapes (de la construction jusqu’à ce que ça soit délabré), on ne peut espérer mieux.




no name
Gold
1 mois plus tôt

Lui aussi on pourrait mettre sur son bulletin de notes : peut mieux faire. Les employés suivent l’exemple du patron.

Fil info

Jirama : le bricolage se poursuit

Les coupures sauvages se suivent et se ressemblent, matin, midi, soir. C’est effroyable qu’on en soit réduit à bricoler de

Voir d'autres articles

Les derniers commentaires

ACTUTANA