« Le Ministère du Travail de l’Emploi, de la Fonction Publique et des Lois Sociales »

Oui quoi le « Le Ministère du Travail de l’Emploi, de la Fonction Publique et des Lois Sociales » ?

Non rien de spécial.

Enfin si, un peu quand même, on s’étonne qu’il existe un « Ministère du Travail de l’Emploi, de la Fonction Publique » quand on voit toutes ces histoires de fonctionnaires fantôme un peu partout dans l’Administration malagasy.

Un Ministère semble donc dédié à cette « Fonction Publique » et c’est quand même scandaleux qu’on soit incapable en 2020 de dire à l’unité près le nombre de fonctionnaires réels dans ce pays.

Le contribuable a le droit de savoir et surtout est en droit de s’attendre à une meilleure gestion de ces emplois dans la « Fonction publique« .

Si le contribuable s’acquitte durement de ses impôts ce n’est pas pour payer des fonctionnaires fantôme, il vous en remercie d’avance.

elman

elman

Digital Native Allez on y croit !

Souscrire
Me notifier des
guest
Le formulaire de commentaire recueille votre nom, email et contenu pour nous permettre de garder une trace des commentaires placés sur le site. Veuillez lire et accepter les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de notre site Web pour publier un commentaire.
14 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
kof

Arrêtez, les agents de ce ministère ont reçu le fameux panier garni, en guise de récompense à leur dur labeur. 🙂

Lalabe

Le système Augure a été mis en place pour distinguer du vrai du faux des fonctionnaires en activité. A qui veut l’entendre mais l’insuffisance du logiciel est du aux informations fournies par les responsables. Et visiblement, on laisse entendre que certains essaient de cacher des informations. Alors que l’accès dans l’administration malgache passe par voie de concours, pour le moment, elle est plutôt réservée à dadatoa, ses enfants, les cousins et autres cousines, les gendres, les brus

Lalabe

D’après les indiscrétions, ils introduisent volontairement des données erronées malheureusement

mpijery

ça revient toujours aux chevaux sous le capot et l’âne au volant 😛

Ianona

il est donc difficile de faire un recensement basique de l’effectif des fonctionnaires, ce qui signifie aussi qu’il n’y a pas d’organigramme clair dans chaque ministère et qu’il est impossible de connaître chaque poste qui existe dans chaque direction/département/service?




Lalabe

Lorsque vous allez dans les administrations, il y a toujours ces personnes qui trainent à l’entrée ou assis sans raison au milieu du couloir. D’autres ont carrément un pied dans le bureau, l’autre pied dans le couloir, notre administration est sans doute malade

mpijery

Non, c’est reservé au deuxième bureau 🙂

Lalabe

comment image

Coolboy

tena marina tsy misy hokianina. Enga anie ka mba ho hitan’ireo minisitra ireo ka hotsikafonina @ conseil des ministres io zava-misy io




carole

et ne parlons pas de l’Inspection de Travail…terrible!

The Man

Si évaluation il y avait, la première question qu’aurait pu poser le « mamim-bahoaka » à chacun ou chacune de ses boulets, était celle de savoir le nombre de fonctionnaires travaillant au sein de son ministère.

Puis, on va attendre sagement la venue des cerveaux pour faire l’addition des chiffres divulgués par les boulets et confronter le tout avec les données en possession du Ministère du Travail de l’Emploi, de la Fonction Publique et des Lois Sociales, si à jour, bien évidemment. Du coup, des choses vont se savoir.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!