L’expression « se faire la malle »

Je googlais l’origine et l’historique de cette expression et en fait au début ça signifiait « préparer sa malle, sa valise » en vue d’un voyage.

Pour les détenus, faire un voyage c’était un peu ironique, on a alors parlé d’évasion.

Il est très fort ce Carlos Ghosn : il a utilisé l’expression dans tous les sens du terme.

… et il a même fait encore plus fort : il s’est carrément glissé lui-même dans la malle lol

elman

elman

Digital Native Allez on y croit !

Souscrire
Me notifier des
guest
Le formulaire de commentaire recueille votre nom, email et contenu pour nous permettre de garder une trace des commentaires placés sur le site. Veuillez lire et accepter les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de notre site Web pour publier un commentaire.
3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Ranaivo

Et en laissant quelques millions de dollars, plus exactement 500 millions de yens ou 4 millions d’euros, à titre de pourboire, à des japonais de surcroît. Exercice : On pourrait se faire la malle combien de fois (i) à Antanimora, (ii) et à Nosy Lava ?

Olivier

Carlos is gone

lalabe

Carlos s’est fait la malle grâce à TOA (toi)

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!