L’inflation sera maîtrisée nous annonce le Premier ministre

Euh oui ? Il est sûr ? Sûr sûr sûr ?

Oui nous dit-il car « il n’y aura pas de pénurie« .

Oui mais il devrait se méfier. Ici en France par exemple, j’observe une explosion de la hausse des tarifs dans le secteur des soins privés. Les professionnels tentent de rattraper leurs 3 mois de manque à gagner.

Deuxio, j’observe que comme à l’accoutumée, la Loi des Finances arrive avec sa cohorte de « droits d’accise » en tout genre, avec des hausses jusqu’à 100% sur les produits de consommation les plus lucratifs. Tenez, 43% pour la bière par exemple.

Bref, il me paraît un peu prématuré d’annoncer que l’inflation sera maîtrisée cettr année. En octobre, nous établirons comme d’habitude notre panier annuel de la ménagère.

C’est comme si quelqu’un disait aujourd’hui « l’épidémie de coronavirus est maîtrisée tompokolahy sy tompokovavy« .

Ah mince, quelqu’un l’a vraiment dit ?

elman

elman

Digital Native Allez on y croit !

Souscrire
Me notifier des
guest
Le formulaire de commentaire recueille votre nom, email et contenu pour nous permettre de garder une trace des commentaires placés sur le site. Veuillez lire et accepter les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de notre site Web pour publier un commentaire.
8 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Ianona

déjà avec l’ariary qui sombre à vue d’oeil, il est impossible que le prix des produits importés ne flambe pas. Espérons que le prix des carburants ne monte pas sinon c’est la cata.

kof

Contrôler l’inflation est facile : il suffit à la banque centrale d’augmenter son taux directeur, c’est-à-dire le taux auquel elle prête aux banques. Izay vita. Mais ceci a un coût évidemment et il est plutôt élevé car l’élévation du taux directeur se traduit mécaniquement par un ralentissement économique donc, dans le cas du pays endémique, par l’augmentation de la pauvreté. Donc au final, l’inflation sera maîtrisée mais la pauvreté explosera à des niveaux stratosphériques 🙂 .
 

Modifié 4 jours plus tôt par kof
Olivier

Les deux principaux postes pourvoyeurs de devises que sont le nickel et la vanille vont fortement baisser en 2020. Le premier parce qu’Ambatovy est fermée et le second, la vanille, dont le prix amorce sa plongée, comme à l’accoutumée, yoyo sur 5 à 7 ans. Cette année le prix à l’export sera divisé par 2 et peut-être par 3.
Ce manque de devises aura forcément une forte influence sur la parité EUR/AR et je crois à une perte de valeur de l’ariary spectaculaire avant la fin de l’année.
L’état a le devoir de soutenir l’ariary en injectant des devises sur le MID mais le magot d’un milliard en devises existe-t-il encore ?
Je ne crois pas du tout à une maîtrise de l’inflation qui à mon avis dépassera très largement les scores habituels (6 à 8%).

kof

Je ne crois pas du tout à une maîtrise de l’inflation qui à mon avis dépassera très largement les scores habituels (6 à 8%).

 
Si si, vous allez voir. Ils vont y arriver. Contrôler l’inflation ils savent faire. Tout le monde sait faire. Mais ça sera au détriment de la lutte contre la pauvreté qui va exploser davantage.

Ianona

justement c’est au niveau du pouvoir d’achat des ménages que l’on ressent l’inflation, même s’ils vont bidouiller les chiffres pour le faire baisser, seuls les faits comptent.




kof

En fait ils ne vont rien bidouiller du tout. Ils n’ont pas besoin. Mais s’ils parviendront assez aisément à contrôler l’inflation, ça ne veut pas dire qu’ils vont résoudre les problèmes sociaux qui les attendent. Car il y a pire que la baisse du pouvoir d’achat due à l’inflation : le chômage et l’inactivité. Et c’est ce qui se passe lorsqu’une économie est grippée par la hausse des taux d’intérêt. Beaucoup moins d’acteurs économiques empruntent de l’argent à cause des taux d’intérêt. Les banques elles-même sont très réticentes à prêter de l’argent. il y a moins de liquidité en circulation etc… Tout ceci se traduit par des faillites et une chute des créations d’entreprise. Donc par une hausse massive du chômage. D’où une explosion de la pauvreté.

Ianona

la Loi des Finances arrive avec sa cohorte de « droits d’accise » en tout genre, avec des hausses jusqu’à 100% sur les produits de consommation les plus lucratifs

Voici l’email que Orange a envoyé à ses clients:

Chère cliente, cher client,
Nous tenons à vous informer que la facture Orange que vous recevrez au mois de juillet reflétera les dispositions de la Loi de Finance Rectificative 2020 du Gouvernement Malagasy :
– Une taxe de 10% correspondant aux droits d’Accise sur les usages mobiles (voix, SMS, Internet)
En dehors de l’application de cette disposition fiscale, les tarifs de vos offres sont inchangés.
Notre service clients reste à votre disposition pour toute information complémentaire au 204.
Nous vous remercions de votre fidélité.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!