Madagascar : depuis le 19 mars, aucun plan de soutien à l’économie

Le message est très clair : « vous pouvez crever, ce n’est pas le problème de l’État ».

Et bah, quelle belle mentalité.

Par contre vous osez faire 1 seul ariary de bénéfice, là oui ça devient le problème de l’État. Impôts, TVA, taxes, mametraha kely razoky ô.

Pays de mer*de disait qui déjà ?

Chaque jour qui passe je comprends de plus en plus nos compatriotes qui sont à l’étranger et qui n’ont aucune envie de remettre même un seul orteil dans un pays nul comme ça.

elman

elman

Digital Native Allez on y croit !

Souscrire
Me notifier des
guest
Le formulaire de commentaire recueille votre nom, email et contenu pour nous permettre de garder une trace des commentaires placés sur le site. Veuillez lire et accepter les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de notre site Web pour publier un commentaire.
15 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Ianona

Vous avez complètement raison, et dernier coup d’éclat de l’État, dépenser des milliards d’ariary en bonbons.

Rakoto

1 million ar aux copains artistes

Rossy est en train de crier à la diffamation. Alors que son copain Rah-Kiki lui demande de donner sa part aux pauvres. Je perds mon latin 🙁

zo.zefa

Ben quoi? Ça part en … sucettes.

Rafangy

le regime a donne 100 000ar a chaque mpampanofa fahafinaretana mais rien aux proprio des sono, espaces, etc, etc




Nina

Malheureusement oui. Quand on a gouté à la rigueur, à l’efficacité et au sens du service au sein des administrations, à la disponibilité et à la gentillesse des commerçants/des professionnels de santé/des enseignants, à la liberté d’expression, à l’humilité des dirigeants et j’en passe, on s’y habitue bien vite et l’envie de côtoyer de nouveau l’indigence morale et intellectuelle, même sous le soleil, disparaît tout aussi vite

Ralek

Pourtant plus de 400 millions de $ venu un peu de partout pour soutenir dans la lutte contre le Covid en mars.

Effectivement quand on voit les dépenses détaillés par la ministre: en bonbon, en carburant, émission TV…

Je me dis, plus c’est gros, plus ça passe.

Quand je pense à cette histoire de bonbon, à l’heure actuelle où les selfies pullulent sur les réseaux sociaux dès que ça boit du CVO, est-ce que parmi vous, vous avez vu des sucettes sur les photos?

Non seulement, on prend certains pour des cobayes, mais en plus, on se fout ouvertement de la gu*ule des autres.

Ma petite sœur qui est indépendante, dans l’événementiel, m’a dit que le pire est à venir socialement et économiquement parlant pour ceux des privés et les indépendants.

kof

le pire est à venir

A chaque fois qu’on pense que le pays endémique a peut-être enfin touché le fond, à savoir le noyau de la terre, on s’aperçoit qu’il est toujours possible de creuser.




carole

Tena mampiteny ratsy eee…t*y amin’am*ny.

Rafangy

misy vehivavy miteny an’izany ve? tena gaigy tokoa ity marina fa mingosy hatramin’ny vehivavy

Sendra

A vrai dire, depuis que les dirigeants incompétents actuels ont pris le pouvoir, il n’ y a pas un seul jour ou l’on n’a pas entendu de conneries, des stupidités et des méfaits en tout genre de leur part. Il est vraiment grand temps que cela cesse; il faut nous réveiller. Madagasikara tanindrazanay!

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!