Madagougou : l’Etat fixe les prix du riz, du carburant, de l’énergie

On est plus dans le capitalisme là, avec le marché qui fixe ses propres prix. On est plutôt dans le socialisme, voire le communisme comme dans les pays de l’ancien bloc de l’Est, où c’est l’Etat qui fixe les prix.

Le communisme, l’apanage des pays pourris et bien pauvres quoi. C’est incroyable d’être aussi pauvre… et de continuer à s’appauvrir comme cela. Ce qui est sûr c’est que ce ne seront pas les tramways ni les téléphériques qui enrichiront les 26 000 000 de crevards à Madagougou.

Ah, j’ai pas encore eu le temps de la poser

Allez c’est le week-end, il est temps que je m’occupe de mon avion de chasse et de mon prochain déménagement. Fiainana tsotra, milamina, mirindra, pas de gidragidra au quotidien, le frigo est toujours plein, on a la sécurité et les soins, avec de la connexion, de l’eau et du courant 24/7/365.

En fin de compte, le peuple ne demande pas grand chose pour être heureux au quotidien. Mais on dirait bien que ce pas grand chose s’apparente déjà à un luxe inouï dans certaines contrées tropicales et endémiques.

elman

elman

Digital Native Allez on y croit !

Souscrire
Me notifier des
guest
Le formulaire de commentaire recueille votre nom, email et contenu pour nous permettre de garder une trace des commentaires placés sur le site. Veuillez lire et accepter les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de notre site Web pour publier un commentaire.
4 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
idefix

« Il en faut peu pour être heureux » ! C’est baloo ballot, mais à ce stade le chemin est encore long 😛 https://youtu.be/teKygneXkX8

no name

et l’Etat ne produit ni riz ni carburant ni électricité. A bien y réfléchir, il ne produit finalement rien d’utile

no name

à enrichir ceux qui en sont à la tête et leur clique

ACTUTANA