Ouéée une nouvelle fournée de maîtres Fram

Dépêche

160 plus exactement, qui viennent donc d’être titularisés.

Et bé… zetes pas sortis de l’auberge mes pauvres.

C’est compliqué hein ?

Subscribe
Me notifier des
guest
19 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
gerard
1 mois plus tôt

voila une production “industrielle” mais peut être pas manara penitra

Rafangy
Rafangy
En réponse à  gerard
1 mois plus tôt

je comprends maintenant le chiffre de 107 (rectifié par la dircab de la presidence à 119) industries

Rakoto
Rakoto
En réponse à  Rafangy
1 mois plus tôt

Mahagaga mihitsy fa raha vao tafiditra direktera ao @ prezidansa ao dia lasa miha-dondrona ho azy e, ohatran’ny tonga dia miala daholo ny faculté rehetra. Mahavariana an

Rakoto
Rakoto
En réponse à  elman
1 mois plus tôt

Ozy Dadanay zay hoe ‘lisany aty andafy aty sisa no antenaina hanavotra an’io’. Dia novaliako hoe ‘olona saika formés sy nianatra taty daholo anie ireo lasa degany sy salantapy ireo raha vao tonga eo @ fitondrana e’.

zafimbaza
1 mois plus tôt

Manière de montrer qu’on crée des emplois . Mais ces Fram , même peu instruits , comprendront rapidement qu’ils ne seront pas payés . Médaille en chocolat .




Coolboy
Coolboy
1 mois plus tôt

Je ne suis pas sûr qu’on manque d’enseignants compétents à Mada mais ils refusent d’aller dans la brousse avec toute l’insécurité

mpijery
mpijery
En réponse à  elman
1 mois plus tôt

On peut faire en sorte que ce soit le cas: il faut valoriser le metier d’enseignant, les enseignants sont nettement plus importants que les militaires; c’est juste une question de volonté politique

mpijery
mpijery
En réponse à  elman
1 mois plus tôt

pas exactement, j’ai entendu dire que du temps de Tsiranana, le sort des enseignants était nettement meilleur




Rafangy
Rafangy
En réponse à  mpijery
1 mois plus tôt

exact et quand la revolution est arrivée, deba, qui a etudie dans l’ecole de guerre en france a trouvé qu’il vaut mieux privilegier les militaires que les enseignants! io izy io

Modifié 1 mois plus tôt par Rafangy
Rakoto
Rakoto
En réponse à  Rafangy
1 mois plus tôt

Après Deba, il y avait quand même Ravalo. Il ne délaissait pas les enseignants ni l’éducation nationale, au contraire. La décadence commençait depuis 2009 exactement depuis que notre grand président sosie de Kagame est à la commande. Comment voulez vous qu’il mette en place un système d’éducation que lui même a très peu fréquenté.

Rakotovelo
Rakotovelo
En réponse à  mpijery
1 mois plus tôt

Effectivement, par exemple, les profs de lycée (bac +3) étaient mieux payés que les ingénieurs des travaux (bac+4) du temps de dadabe Tsiranana (fonction publique). L’enseignant (tout niveau) avait une place honorable dans la société!
Dans la première partie du règne de deba, le sort des enseignants restait acceptable (tout niveau). Après les militaires devenaient privilégiés…de plus en plus ! La période de construction des centres universitaires régionaux et des éléphants blancs s’en suivit mais il manquait cruellement d’enseignants !
Pour deba, il n’y a pas que du mauvais car il a démocratisé plus ou moins l’attribution des bourses à l’université par exemple. Par contre, il a dynamité indirectement l’enseignement supérieur en permettant de recruter des enseignants pas au niveau pour compenser.
On peut aussi dire que la Banque Mondiale (et FMI) a mis son grain de sel en ayant empêché le recrutement d’enseignants-chercheurs pendant de très longues années et s’en suivit le PAS.
Personnellement, je crois que cela a été le début d’un coup de frein déterminant dans l’evolution de l’enseignement supérieur à Madagascar ! Cela n’a jamais été rattrapée, en dépit de la création des écoles normales niveau 3. Puis les sous commencent à manquer.
Malheureusement, cette période FRAM n’est que la suite logique de cette longue histoire (simplifiée). Et tout cela est actuellement aggravé et amplifié par cette équipe radoma 13. Il n’y a pas les sous, pas la volonté politique mais pire, il n’ y a pas les têtes dans le gouvernement non plus ! Sorry !

Rakoto
Rakoto
En réponse à  elman
1 mois plus tôt

Moi dirigeant, je ferais vraiment tout pour instaurer ça. Et je supprimerais l’armée qui ne sert vraiment à rien dans un pays comme le nôtre, je garderai la gendarmerie et le système policier.




mpijery
mpijery
En réponse à  Rakoto
1 mois plus tôt

Mais avant, il faut vraiment surveiller vos arrières, quelques centaines de sous-officiers peuvent organiser un coup d’état dans les heures qui suivent cette decision
Et la gendarmerie et la police nationale, il faut non seulement les garder, mais les renforcer considérablement

Modifié 1 mois plus tôt par mpijery

Fil info

Voir d'autres articles

Les derniers commentaires