elman

elman

Digital Native Allez on y croit !

Souscrire
Me notifier des
guest
Le formulaire de commentaire recueille votre nom, email et contenu pour nous permettre de garder une trace des commentaires placés sur le site. Veuillez lire et accepter les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de notre site Web pour publier un commentaire.
61 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Molaly

Il faudrait éduquer d’abord les parents, surtout après les tolona depuis les années 70

Rafangy

helas, helas, helas!depuis ce refus des etudiants en medecine de manger des tsaramaso, nous avons degringole , et ce dans tous les domaines

Ralek

Après à babakotoland, entre les parents défaillants et les maîtres FRAM très peu armés… nos enfants ne risquent pas d’aller loin.

zafimbaza

Eh oui , les dirigeants continuent à se remplir les poches au max . Ca me rappelle Hailé Sélassié en Ethiopie: il a littéralement pillé le pays et tout mis sur un compte suisse . N’ayant confiance en personne, il a gardé le code pour lui seul . A sa mort les Suisses ont tout gardé!




amatchi

Premier voyage en ville.
C’est la grande vacance. Maman a décidé de visiter sa grande soeur à Antananarivo. Je lui ai demandé de m’emmener avec elle. C’est la première fois que maman et moi voyageons en ville. Par la fenêtre du minibus, je regarde de jolies maisons défilées de larges rues, des nombreuses autos. La circulation est dense. L’agent de police a arrêté les voitures. Voici qu’on débarque à la gare routière. Il y a là des taxi-brousses, de nombreux restaurants et des milliers de gens. Un flot humain se dirige vers la rue et la traverse. Nous nous décidons à traverser mais un grand autobus bleu passe devant nous. Maman remonte vite sur le trottoir, moi aussi. Je ne comprends rien. Mon coeur bat fortement. « Oh, mon Dieu, protégez-nous ! » dis-je tout bas. Notre séjour en ville est magnifique. Quand j’arrive chez nous, je travaillerai très fort pour réussir à l’examen de CEPE et je préfèrerai vivre avec ma tante en ville.

Il s’agit du deuxième CEPE blanc distribué par les autorités, aux écoles, faut il en rire ou pleurer?

Ralek

La vache… au départ, j’allais vous corriger pour vos fautes (« les grandes vacances », « aller visiter », le temps utilisé pour la narration..) mais quand j’ai lu la dernière phrase, j’étais sans voix.

Rafangy

la ministre de l’education nationale est une conseillere pedagogique niveau I

Soso

Rafangy>> Oups….Est-ce une affirmation ou une supposition ?

Rafangy

affirmation; deja, elle n’a pas demissionne quand elle s’etait presentee a bealanana, mais le grand bavard ainsi que l’autre n’ont rien dit

amatchi

je comprends votre étonnement, maintenant la question se pose: peut on laisser passer de telles choses et que faire pour être entendus,




amatchi

donc on baisse les bras et on laisse faire?

amatchi

et donc en attendant ces dates, on croise les bras!

Ianona

C’est aujourd’hui seulement qu’on constate les ravages des « Écoles d’expression française » qui fleurissaient à chaque coin de rue dans les années 90.

À l’époque, je me rappelle, les parents étaient tout contents, car leurs enfants débitaient des récitations en français. Souvent ce qu’ils disaient n’avait aucun sens, mais leurs parents eux-mêmes ne savaient pas que leurs enfants disaient n’importe quoi.

Aujourd’hui, ces mêmes enfants postulent pour des postes de rédacteurs, de transcripteurs. Ils croient sincèrement qu’ils sont au niveau, que leur français est parfait, mais non. Quand on essaie de le leur faire comprendre, ils sont dans le déni, car ils croient qu’ils sont réellement bons.

Et on ressent cette lacune partout, même dans les universités. On se demande même comment certaines personnes ont eu le bac. Beaucoup étudiants prennent des notes et eux-mêmes ne comprennent pas ce qu’ils écrivent, mais ils apprennent par coeur et vont tout transcrire en l’état pendant les examens.




amatchi

les parents des enfants scolarisés dans ces années 90 avaient pour la plupart fréquenté l’école avant 72 et le changement dans l’enseignement donc pourquoi ne comprenaient ils pas ce que disaient leurs enfants, j’ai souvent entendu que avant 72, il n’y avait aucun problème, tout le monde allait à l’école, tout le monde parlait français!

amatchi

et l’enseignement malgache de bonne qualité, homologué par le ministère malgache de l’enseignement?

amatchi

je persiste et signe, qu’en est il de l’enseignement malgache, diplômes malgaches sur un programme élaboré pour Madagascar,




amatchi

pour apprendre une langue étrangère il faut d’abord maîtriser sa langue maternelle

amatchi

ne le prenez pas mal, mais si j’avais le droit de vote à Madagascar, en 2023 ou 2028 je ne voterai pas pour un dirigeant qui ne maîtrise pas du tout la langue nationale, qui, particularités dialectales comprises, est parlée par presque tous les électeurs et qui, pour la grande majorité, est la seule langue usitée.

amatchi

pour entraîner la population, ne faut il pas se faire comprendre dans la langue qu’ils parlent?




amatchi

ce ne sont pas des langues mais des différence dialectales, il faut s’adapter suivant l’endroit où on vit, le fait d’avoir une langue commune devrait être un atout
vous connaissez certainement la polémique entre le pain au chocolat et la chocolatine!

Debile Profond 2.1.5 ™

si vous maîtrisez une langue étrangère vous êtes donc capable de penser/raisonner/comprendre dans cette langue, pas besoin de traduire dans la langue maternelle pour comprendre …
moi a l’age de 6 ans on m’a mis en pension dans un pays étranger, a 70 ans je ne parle plus du tout malagasy et j’en comprend seulement encore un petit peu (parce que ma femme est gasy, comme j’ai passé ma vie entière a l’étranger je suis plus doué dans d’autres langues …)

amatchi

je ne veux aucunement polémiquer mais seulement essayer de comprendre, avant 6 ans vous communiquiez dans quelle langue?

amatchi

je répondais à Débile Profond,




Debile Profond 2.1.5 ™

Il serait intelligent d’apprendre aujourd’hui a tous les enfants du monde le Chinois, le Français et de l’Anglais en plus de la langue maternelle naturellement !
Demain tout sera Chinois, le péril jaune est en marche ! 🙁

ramatoa

c’est plutôt la malgachisation qui nous a mené à cette situation car les générations étudiants (primaire, secondaire, lycée, universitaire) à l’époque deviennent travailleurs, professeurs, responsables actuellement . Puis les bibliothèques disparaissent dans tout Madagascar, apprendre des langues étrangère devient une vie luxe

amatchi

la malgachisation a été mal faite, 15 à 20 ans auraient été nécessaires pour la mener à bien pas à pas mais je continue à penser que l’idée était bonne,
comment lire lorsqu’on comprend mal la langue et en malgache peu de livres,
il faudrait un service de traduction afin que les oeuvres majeures soient traduites en malgache

amatchi

si voulez bien continuer cet échange, j’aimerais savoir quelle place vous donneriez à cette langue « endémique » parlée par disons une vingtaine de millions de personnes dans votre futur projet ,




amatchi

pourquoi choisir, les deux langues sont à mon avis nécessaires, comment procéder pour que la majorité des enfants les possèdent correctement,

amatchi

j’aimerais, dans la mesure du possible, que vous me donniez en tant que futur dirigeant votre vision de l’enseignement à Madagascar, destiné à tous les malgaches,

amatchi

je ne voudrais pas insister mais je suis très intéressée par l’enseignement et si je pouvais participer d’une façon ou d’une autre et partager mon expérience, je serais très honorée, je me tiens donc à votre disposition si vous le souhaitez




Debile Profond 2.1.5 ™

Commencez donc par vous teindre en brune !
Pardon – excuses, je sort … 😛

amatchi

je n’ai pas compris, vous pouvez m’éclairer (sans faute d’orthographe!)

Debile Profond 2.1.5 ™

Une toute petite place a l’image du pays.

langue « endémique » parlée par disons une vingtaine de millions de personnes

Sur les 7,43 milliards d’habitants de la planète au premier juillet 2016 selon l’Organisation des Nations unies et les 274 millions de Francophones, yapa photo ! 😛

Rafangy

remarquez que ni les langue danoise, ni suedoise ni norvegienne(l’ensemble fait environ 20 millions) ne sont parlees nulle part ailleurs, et pourtant nous savons tous le niveau de vie de ces 3 petits pays nordiques!j’ai omis volontairement la langue vietnamienne parce que elle est parlee par des dizaines de millions de gens,c’est parce que les malagasy ne comprennent pas a la fois le francais et le malagasy qu’ils sont tombes si bas, mes grand parents parlaient et ecrivaient tres bien le francais et le malagasy, ils ont toujours compte leur argent en ariary alors que la monnaie officielle etait le fmg, mais demandez a un universitaire actuel d’ecrire en francais et malagasy, cf les journaleux de l’express et midi,
alors moi j’affirme et soutiens que ce n’est pas la langue qui est un obstacle, c’est ce qui est dans la tete




Rafangy

la famille Rabenoro (Cesaire surtout) parlait et a ete baignee dans les cultures malagasy, francaise et anglaise, et pourtant aucun membre de la famille ne melangait ces trois langues, soit il parle uniquement malagasy et tout en malagasy, soit francais, soit anglais, et cette famille etait fiere d’etre malagasy!et beaucoup de malagasy (ma grande famille en premier sans que nous ayons aucun lien de parente ou de connaissance avec les Rabenoro)aussi sont fiers des Rabenoro

Olivier

Quand j’arrive chez nous, je travaillerai très fort pour réussir à l’examen de CEPE et je préfèrerai vivre avec ma tante en ville.

En plus d’être affligeant sur le style, le sens, la grammaire et l’orthographe, ce texte envoie aussi un mauvais signal : l’exode rural qui semble être un objectif.

Debile Profond 2.1.5 ™

Et si par chance ces premières vacances en ville sont en France chez sa tatie …

Quand j’arrive chez nous, je travaillerai très fort pour réussir à l’examen de CEPE et j’aimerais aller vivre chez ma tatie en France ! 😛

ramatoa

ça fait fond le cœur
Mais il n’y a pas de relecture ou de correction sur les sujets d’examen?

zana

Il n’a a pas qu’à la maison que la civilité doit être enseignée. A l’école par exemple on devrait apprendre que les déchets doivent être jetés dans les endroits qui leurs sont prévus. Au moins nos rues et routes seront agréables à voir. Mais il faut commencer cette éducation dès la petite enfance




Do NOT follow this link or you will be banned from the site!