Quand on disait que la France ne laissait personne au bord de la route

Pas de werawera, pas de poerapoera, ça avance.

elman

elman

Digital Native Allez on y croit !

Souscrire
Me notifier des
guest
Le formulaire de commentaire recueille votre nom, email et contenu pour nous permettre de garder une trace des commentaires placés sur le site. Veuillez lire et accepter les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de notre site Web pour publier un commentaire.
7 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
gerard

la solidarité d’un état riche , là ou le « modernisme » a tué la solidarité familiale
la face sombre de ce modernisme, ce sont les vieux en Ehpad
ici on est entre les deux, la solidarité traditionnelle disparaît tandis que l’on est très loin d’avoir les moyens d’un « état providence »

Modifié 1 mois plus tôt par gerard
Rafangy

je pense plutot que c’est la volonté des enfants d’envoyer leur vieux dans les ephad, car moi, je n’enverrai jamais le miens dans ces maisons et je ne suis pas le seul;
notre mère nous a repete tous le temps que c’est de son vivant qu’elle veut voir les marques d’amour qu’on lui porte, elle ne veut pas du tout de ces innombrables fleurs et lamba qu’elle ne verra même pas

mpijery

À mon avis, les Ehpad étaient prévus au départ pour mieux accompagner les personnes agées car elles sont entre les mains des professionnels. Après, rien ne remplace l’attention des enfants ou des proches.
Pour moi, tant que les proches gardent contact en les visitant souvent, ça ne me dérange pas, à condition bien sûr que les personnes concernées sont à l’aise là-bas

Rafangy

là, vous avez parfaitement raison , moi, je pense ici à madagougou où il y a toujours quelqu’un de libre dans la famille pour s’occuper des ainés, et ce n’est pas toujours possible en France! j’ai répondu sans bien réfléchir, mes excuses




Do NOT follow this link or you will be banned from the site!