RNS 2020 : ce sera donc à … Cergy

Wow, des Rencontres sportives malgache en région parisienne, c’est suffisamment rare pour être signalé.

Bon et bien rendez-vous est pris pour les 11,12 et 13 avril 2020 à Cergy et alentours alors.

En tout cas ça m’arrange plus que … Bordeaux par exemple 🙂

elman

elman

Digital Native Allez on y croit !

Souscrire
Me notifier des
guest
Le formulaire de commentaire recueille votre nom, email et contenu pour nous permettre de garder une trace des commentaires placés sur le site. Veuillez lire et accepter les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de notre site Web pour publier un commentaire.
20 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Joany

Certes mais ceux qui sont moins dans la magouille, ceux qui ont fait de la renommée de ces rencontres sportives malgaches jusque-là, ceux qui privilégient le sport et la fraternité seront à Bordeaux.
Après comme on dit, c’est comme les goûts et les couleurs, on n’en discute pas.

Lalabe

Et c’est reparti, magouilles et autres fikafika à la sauce malgache. Mais que se passe-t-il encore, dites nous cher Joany. Sans me mêler des affaires de la RNS, Cergy est pour moi beaucoup plus pratique, géographiquement et financièrement.

Doraadm

Raha mbola tany France koa aho dia naleoko nandeha Bordeaux namonjy CSM ( Collectif Sport Malagasy) izay karakarain’ny ankambeazan’ny assoication sportif mpanao RNS taloha rehetra.
Ny tena antony dia tsy fitovian-kevitra fa lasa « business » loatra ny RNS ka tsy ao intsony ilay « esprit » fratérnité sy ny sisa taloha, niezaka ny nifampiresaka ihany t@ herintaona fa tsy nahomby dia izao mizara izao.
Anisan’ny olana ohatra :
Ny AEOM moa izay tena hoe loharano niforonan’ ny RNS dia tsy afaka mampiasa io marque « rns » io satria efa napetraky ny CEN tany @ INPI ary tsy mba nifampiresaka t@ AEOM akory ka na ny hevitra nihaingana aza lasa tsy ao intsony.
Nisy boky nataon’ny AEOM izay teo aloha teo hoe tantaran;ny RNS dia mba ho amidy @ vidiny mirary nandritry ny RNS fa tsy nety ny CEN na tsy aiko izay tsy fifankazahoana tao. AMidy ihany moa hatr@ izao io boky io fa sur commande @ fb ihany sisa.
Lasa fitadiavam-bola no mibahana be fa ny rencontre sportive lasa ohatry ny haingony fotsiny indray.
Fa ny tena olana lehibe dia tsy maintsy handoavam-bola daholo izay aleha ary mihalafo hatrany izany, ka hatr@ ireo ekipa hanao « finale » aza dia tsy maintsy nandoa vola ho ao @ ilay « gymnase ».

PS : Tatitra avy @ olona vitsivitsy nanontaniako ireo fa tsy avy aty amiko, mety misy latsaka na tsy ampy fa sombinkevitra ihany. Elman izao mety handalina bebe kokoa an’io. Izay ilay gasy, misy zavatra mba mandeha sy mety kely dia misy indro foana avy eo

rnaivos

La séparation RNS vs CMS c’est classique dans le milieu associatif/cultuel de la diaspora malgache. Combien de « Fiangonana » ou d’association de la diaspora se sont constitué suite à une scission ?
Mon analyse est que le milieu associatif/cultuel est généralement l’endroit ou les membres peuvent se demarquer, car souvent en milieu professionnel ils sont souvent noyé dans la masse pour ne pas dire insignifiant. Ce qui fait que tout le monde veut devenir chef à la place du chef pour satisfaire son égo, et chaque divergence de point de vue dans l’association est sujet à tout remettre en cause jusqu’à la creation d’une structure paralelle.
Donc ce qui est exceptionnel ici c’est que la RNS a tenu 45 ans tout seul anvant la scission.




Lalabe

On dit souvent que les expats ou les immigrés malagasy ont fait des études, c’est ce qu’on laisse croire en tout cas. Alors pourquoi on ne raisonne pas objectivement. Votre remarque cher « rnaivos » reflète bien l’image de nos compatriotes à Madagascar et à l’extérieur, toujours endémique au sens propre comme au figuré.

Joany

Analyse erronée et tentative de détournement de la réalité difficilement acceptable pour ceux qui suivent la rns depuis des années et qui connaissent l’objet ou plutôt les raisons de la scission. Pour preuve, le CSM comme son nom l’indique c’est un Collectif. Il n’y a pas de chef.
Il faut quand même savoir que plus de 40 associations historiques faisant la renommée de la RNS jusque-là tournent le dos à cette même rns. Est-ce imaginable de dire qu’au sein de ces associations, ils veulent tous être chefs?

Lalabe

Mais dites nous ce qui se passe Joany, vous êtes tout simplement en train de dénigrer Piera, Paoly ou Njaka. Pour la dernière fois, quel est le fond du problème.

Joany

Outre ce que Doraadm énonce :
– tout est devenu business
– vous êtes une famille de 5 personnes, un de vos enfants est en finale, vous allez payer 4 x 9 € pour assister à la finale de votre enfant. Sachant que le déplacement de toute la famille est déjà un budget (hôtel, déplacement, restauration…)
– pour aller au village pour déguster les mets malgaches, vous devez payer 5 € par personne pour y accéder.
– vous êtes joueurs (surtout les footeux), à peine si vous êtes livrés en rafraîchissement mais par contre, au lendemain du tournoi, les packs d’eau sont en libre libre-service pour tout le monde
– pour ceux qui aiment les situations comptables, vous seriez étonnés de constater les règlements de 10 à 15000 € en espèces pour la sécurité sur 3 jours et idem pour le service de nettoyage.
– démission du président, on magouille afin d’installer le copain pour pérenniser le système opaque mis en place jusque là
Et j’en passe et des meilleurs

Joany

Non, personne n’a dit que tout serait gratuit mais au moins on retrouvera l’esprit sportif et fraternité d’avant.
Ce qui est sûr c’est qu’il n’y aura pas de frais d’accession au village, il n’y aura pas de finale à 9 € l’entrée, ni à 8 €, ni à 7 €, ni à 6 €, ni à 5 € et encore moins à 13 €.
Et sûrement pas de règlement en espèces sans factures en bonne et due forme.




Lalabe

Pourquoi on ne devrait pas retrouver l’esprit sportif et de fraternité à Cergy. Notez tout de même qu’une telle organisation demande un gros budget, vous les citez d’ailleurs plus haut. Et bien évidemment, il faut payer la sécurité, le nettoyage et tout le reste, c’est normal cher Joany.

A Cergy comme à Bordeaux, les « mpitsagantsangana » ou non initiés et autres « mpanao spaoro malefaka » mettront quand même la main au portefeuille. Maintenant, si vous pensez que certains organisateurs ne sont pas capables de gérer convenablement la caisse ou de détourner les fonds, il fallait porter l’affaire devant les tribunaux

kof

C’est vrai. A Lyon il y a 2 ans j’ai trouvé le frais d’accession au village plus que scandaleux. On y va déjà pour dépenser du fric à la base et je suppose que les exposants et les vendeurs paient aussi pour avoir un stand (ce qui est normal). Pourquoi faire payer le grand public aussi?

Et les enfants devraient aussi bénéficier de tarifs enfants pour souligner le côté familial de l’événement et éviter de pénaliser les familles.

A part ça c’est normal que l’entrée au principal complexe sportif soit payante. En gros, tout ce qui nécessite un coût doit avoir un prix.

justice-madagascar.org

1er test de transparence : C’est bien dans la ville de Bordeaux ? ou ville périphérique de Bordeaux ?

Joany

Pessac à 7min de Bordeaux centre et 15 € en UberX à partir de la gare Saint-Jean. Tout aussi transparent en lieu et chiffre

justice-madagascar.org

C’est donc à Pessac et non à Bordeaux ? La RNS a été organisée à Pessac en 1999, quand il y avait 1000 à 1500 participants. Y réorganiser un tournoi malgache, c’est donc reculer de 20 ans par rapport à une manifestation censée accueillir 7500 personnes.




Doraadm

Hay Pessac iny. Mon 1er RNS.
Naika very tany fa GVT t@ izany lol

justice-madagascar.org

Chaque année, on a bien le lundi de Pâques et le lundi de Pentecôte, un week end de trois jours récurrent : pourquoi ne pas organiser un tournoi lors de la Pentecôte par exemple puisqu’on prône l’unité

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!