Tiens, Koto écrit pour la Gazette ?

Dépêche

Lire : Fivavahana : Betsaka no ataony mitapy

Bon, blague à part, j’imagine trop bien les réalités au pays endémique.

Tous ces gueux et ces miséreux qui n’ont plus que l’opium populaire pour tenir.

Ça me rappelle une scène dans Titanic où ça priait sur le pont alors que le navire prenait un angle dangereux.

Pov ne m’en voudra pas d’emprunter ses caricatures, tellement à propos

Perso j’aurais plutôt tout tenté pour me barrer de ce bateau plutôt que d’attendre bêtement, en priant, d’être emporté dans le sillage à 6000 mètres de profondeur.

Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil info

Voir d'autres articles

Les derniers commentaires