Un bâtiment en cours de construction s’est effondré à Anosizato

Tiens ça ne m’étonne même plus tellement rien n’est aux normes dans ce pays, à l’instar des fameux hôpitaux soit-disant manara-penitra.

Décompte des victimes en cours, certains évoquent le chiffre de … 54 maçons ?

elman

elman

Digital Native Allez on y croit !

Souscrire
Me notifier des
guest
Le formulaire de commentaire recueille votre nom, email et contenu pour nous permettre de garder une trace des commentaires placés sur le site. Veuillez lire et accepter les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de notre site Web pour publier un commentaire.
20 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Rafangy

quand on voit la composition du beton à madagougou…..

Njakanirina

Ici à Madagougou, beaucoup de maçons francs ne sont pas du tout francs … et enfoncent le pays de plus en plus dans la m.rde.

gerard

plutôt que le béton ce sont le ferraillage ou le soutènement qui sont en cause…

zo.zefa

la portance du sol remblayé aussi!

mangableu

Hasiaka be amizay izao ilay tompon’ilay trano vao hoamboarina iry arina iry ary hiteny an’ireo mpiasany hoe « tandremo sao manao asa tsy manjary fa izao ny vokany, io hitantsika io ampita io! »




Rafangy

arahabaina aloha amin’ilay fanamboarana e! dia aza adino ny mandefa ny sary eto ho jerenay e!

mangableu

Ezahina hoatao journal kely mihitsy.

ramatoa

dose du ciment dans le béton calcul du féraillage et béton, qualité du ciment, qualité du sable peuvent emmener la construction à cet état

Zao zavatra ny olona rehetra milaza fa entreprise de construction daholo, milaza fa maçon daholo, milaza fa mahay manao trano daholo koo

jr31

Ils ont oublié que le bâtiment est avant tout une question de descente de charge et résistance des matériaux




jr31

effectivement, juste pour définir la section d’armature d’un ouvrage est vraiment maka lagy puisque il faut faire entrer dans le calcul plein de paramètres comme la dimension, la portée, la résistance du béton à 28jours, le poids de l’ouvrage, le poids d’exploitation envisagé, etc, ….

mangableu

Effectivement, c’est aussi et surtout la qualité des matériaux qui posent un grand problème à Mada. On voit des fer qui se cassent en deux dès qu’on essaie de tordre et qui se décomposent direct après 5 ans, des ciments qui ont juste la couleur mais la composition laisse à désirer,….. alors qu’on achète tout cela à prix d’or.

Senior

Content de vous relire mangableu.

S agissant des problèmes que vous évoquez sur la qualité des matériaux à gougou, je me permets d apporter ici mes humbles expériences en la matière :
. Ciment : il y a actuellement une multitude de marque sur le marché et de provenances diverses et certaines même inconnues. En ce qui me concerne, je me fie exclusivement aux marques de notre cimentier historique certes plus chers à l achat mais offrant à mes yeux les garanties de qualité nécessaires.
. Acier : là encore, on peut trouver généralement deux qualités d aciers sur le marché. L une de qualité dite ‘ Turquie ‘ ( norme BS british standard ) et l autre dite ‘ Afrique du sud ‘ ( norme ASTM américan standard… ).
Les aciers cassants évoqués par mangableu sont généralement de la norme BS et coûtent moins chers que l autre qualité.

Modifié 1 mois plus tôt par Senior
mangableu

C’est tout un problème. Et je pense que les importateurs ne sont pas du tout responsables ou ne sont pas experts en la matière. Ils achetent juste le moins chers du marché et les revendent a Madagascar. Si le ministère faisait aussi bien leur boulot on n’aurait pas cette qualité médiocre dans le pays. « Ny tsara tsy mba mora » est juste une excuse pour moi.

Rafangy

dia ianao nianatra nandany 5taona no lazaindry lerony fa manao asa manahirana fa alefao amin’izao fa mety io e! ny andrnona nataonay ary natao kely simenitra sady mifanelanelana be ny vy io tsy mihetsika io firy taona izay!
izany no henonao, dia izao amin’ny sary izao no vokany avy eo




Senior

Si je regarde la photo du haut, on peut remarquer une partie existante aux niveaux inférieurs, on pourrait donc imaginer que cet effondrement est du à une surélévation et que ce sont les structures existantes de ces niveaux inférieurs qui auraient cédées faute d avoir été renforcées au préalable.

Modifié 1 mois plus tôt par Senior
ACTUTANA