“Des politiciens mal intentionnés auraient eu l’intention de fomenter des troubles”

Ambohidahy hier

“Des politiciens mal intentionnés auraient eu l’intention de fomenter des troubles”

Rappelez-vous vous, c’était l’argument bidon que le Préfet de Police avait sorti pour interdire la célébration des 15 ans du TIM de Marc Ravalomanana dans une enceinte close, le stade de Mahamasina.

Au vu des événements, ce sont plutôt le Préfet de Police et l’Emmoreg qui ont été à l’origine de trouble car du coup, faute d’enceinte close, les partisans de Marc Ravalomanana se sont retrouvés à la rue. Et des milliers de manifestants dans la rue, bonjour les troubles ! Jets de pierre et bombes lacrymogènes étaient inévitables.

Donc à cause de quelques imbéciles qui ont eu peur que Marc Ravalomanana fasse naturellement le plein au Stade de Mahamasina, on est passé à deux doigts d’un nouveau lundi noir ?

Contrairement aux sauvages de 2009 qui avaient tout brûlé et tout cassé sur leur passage, les zanak’i dada ne brûlent rien et ne cassent rien sur leur passage.

Du moins en théorie car une foule est toujours difficile à maîtriser. Surtout en ces temps troubles où la colère et les fitsaram-bahoaka sont à leur paroxysme : quelques meneurs bien placés et la manifestation pacifique aurait pu dégénérer en quelques instants en un déferlement de rage et de violence, signes d’une colère et d’une frustration trop longtemps retenus.

On pense que la force peut tout résoudre ? Mahamasina ce 08/07/2017

Les dirigeants stupides ne retiennent rien des leçons du passé : ils pensent toujours qu’ils sont plus forts que leurs prédécesseurs, qu’ils ont l’argent, le pouvoir, la force, les armes. Qu’ils sont invincibles. Qu’ils seront là ad-vitam.

A cela je leur dis simplement : imaginez simplement une seconde qu’il y aurait eu ne serait-ce qu’un seul mort dans les rangs des manifestants hier ? Une belle chienlit aurait dis l’amiral Didier Ratsiraka.

Arrivé à ce stade il n’y a plus que deux options : soit on continue à se croire le plus fort et on s’entête dans son obstination stupide.

Soit on se met raisonnablement autour d’une table et on laisse un petit espace d’expression à ses adversaires politiques.

A Hery Rajaonarimampianina de jouer finement et rapidement sous peine pour lui d’être “tratra farany” et de devoir lui aussi quitter le pays en catimini, la queue entre les jambes.

A propos de elman

Digital Native
Allez on y croit !

Copyright Actutana Inc. - Tous droits réservés.  © 2017