E3, ce qu’il faut retenir de l’édition 2011 (Part 1)

Le Los Angeles Convention Center aux couleurs de l'E3

Comme chaque année, les acteurs de la vidéoludique se donnent rendez-vous à la grande messe des jeux vidéo, qui se déroule dans la ville des Anges, aux Etats Unis. Il s’agit bien évidemment du salon Electronic Entertainment Expo, plus communément connu sous le sigle E3. Depuis sa création en 1995, le plus grand rassemblement des acteurs du secteur des jeux vidéo se tient dans la salle du Los Angeles Convention Center, l’édition 2011 n’a d’ailleurs pas dérogé à cette règle. Les annonces et nouveautés étant multiples, on ne pourra les aborder toutes dans ce dossier consacré au salon E3. On se concentrera par conséquent sur celles qui méritent réellement l’attention, notamment au niveau des titres attendus pour cette année. On abordera donc dans un premier temps les nouveautés annoncées par les constructeurs de consoles tandis que dans les parties suivantes, on présentera les jeux de notoriété qui sont attendus de pieds fermes par les gamers.

 

Microsoft, le Kinect à l’honneur

Comme il est maintenant de coutume, c’est à la firme de Redmond que revient l’honneur d’ouvrir les séances de conférence constructeurs. Si la majorité de l’assistance s’attendait à découvrir une nouvelle console, ce qui est tout à fait logique dans la mesure où ses concurrents directs ont profité de l’occasion pour dévoiler la leur, l’intervention de Microsoft était davantage centrée sur son périphérique de détection de mouvements : Kinect.

La conférence de Microsoft était axée sur le Kinect

Le géant de Redmond n’a donc pas dévoilé de nouvelles consoles mais à annoncer diverses nouveautés concernant son célèbre Kinect. Pour rappel, cette solution de Microsoft a fait son entrée dans le livre des records grâce aux ventes records enregistrées à sa sortie. C’est certainement la raison pour laquelle la firme n’a pas jugé judicieux de dévoiler un nouveau dispositif mais s’est focalisée sur son amélioration. En résumé, les principaux points relatifs au Kinect, abordés par Microsoft, reposent sur la présentation des prochains titres optimisés et l’amélioration de la reconnaissance vocale.

La conférence de la firme de Redmond était majoritairement dominée par la présentation des titres qui ont été optimisés pour son périphérique de détection de mouvements. Ces derniers se différencient des jeux dits adaptés par le fait qu’ils ont été pensés spécialement pour cet accessoire, une caractéristique qui influe considérablement sur le game play et l’interaction du joueur avec le jeu. Parmi les titres qui ont été annoncés et qui ont, bien entendu, fait l’objet d’une présentation vidéo, on citera particulièrement Mass Effect 3 et Ghost Recon : Future Soldier. Concernant ME3, l’intérêt du Kinect repose essentiellement sur la possibilité de répondre oralement durant les séquences de dialogues et de donner des ordres tactiques à l’intelligence artificielle, vu que la reconnaissance vocale a maintenant été optimisée. Ces possibilités sont également valables pour Ghost Recon : Future Soldier. Toutefois, le FPS phare de la maison Ubisoft offre l’opportunité de viser, tirer, recharger et de personnaliser son arsenal via de simples gestes. Les prochains titres de la saga seront d’ailleurs optimisés pour la technologie Kinect.

Comme il a été souligné plus haut, la fonction de reconnaissance vocale a été améliorée par Microsoft. Cette fonctionnalité était déjà proposée certes mais les possibilités étaient considérablement limitées. Les langues gérées étaient d’ailleurs restreintes à l’anglais et l’espagnol. A ce propos, la firme de Redmond a annoncé que 12 autres langues seront intégrées d’ici la fin de l’année. Pour en revenir à la reconnaissance vocale, elle aura son rôle à jouer au niveau de la XBox 360 en tant que console de jeu vidéo certes mais elle a surtout été optimisée pour les autres services. En effet, il sera désormais possible de lancer une recherche sur le moteur de recherche Bing via une simple commande vocale ou de rechercher des contenus sur les plateformes XBox Live et YouTube.

En raison de l’élargissement des champs d’applications du Kinect, Microsoft a mis au point une plateforme dédiée aux développeurs, dénommée Kinect Fun Labs. Elle permettra bien entendu de développer des applications qui n’ont pas forcément de relation avec les jeux vidéo.

Parmi les autres annonces de Microsoft à l’E3, on peut citer la refonte du tableau de bord de la XBox 360, la possibilité de sauvegarder les jeux sur le cloud permettant ainsi de reprendre là où l’on s’était arrêté à partir d’une autre console et l’intégration d’une fonction sociale. Le géant de Redmond a également dévoilé un volant sans fil, baptisé Wireless Speed Wheel, gérant la quasi totalité des jeux de course disponibles sur la XBox.

 

Sony fait le plein de nouveautés à l’E3

Comme il fallait s’y attendre, la conférence donnée par le géant de l’électronique nippon ne saurait débuter sans évoquer les récents problèmes de piratage d’envergure, rencontrés par son réseau PlayStation Network ou PSN. C’est donc le numéro un de Sony Computer Entertainment of America qui a mis la main à la pâte en présentant à nouveau des excuses aux développeurs et surtout aux utilisateurs, pour les désagréments générés par cette affaire. Cette personnalité a d’ailleurs annoncé que Sony est entrain de faire des pieds et des mains pour diversifier et optimiser les services proposés sur le réseau. Le partenariat établi avec CinemaNow, le numéro un du cinéma à la demande aux USA, rentre certainement dans ce cadre.

Ce sera finalement PS Vita et non, NGP!

Après les excuses, les intervenants à cette conférence de Sony durant l’E3 rentrent dans le vif du sujet. La présentation des principales franchises les plus attendues sur la PS3 a bien entendu dominée la séance mais cet évènement a surtout vu l’annonce des nouveautés proposées par le constructeur, en matière d’équipements. Ainsi, le fabricant nippon s’est enfin décidé à dévoiler la solution relative à son brevet d’affichage, qui a fait l’objet de toute une rumeur l’année dernière. Il s’agit ni plus ni moins que d’un écran compatible 3D au nom de code plutôt complexe : CECH-ZED1. La technologie 3D stéréoscopique est certes le cheval de bataille actuel du fabricant japonais mais elle ne représente pas réellement la principale particularité de cette solution. En effet, malgré l’ambition de Sony de favoriser l’accès à cette technologie d’affichage 3D relief, ce nouvel écran permet surtout à deux joueurs d’utiliser un même moniteur mais avec des images différentes. Pour ce faire, le constructeur s’est basé sur la technologie 3D active mais au lieu que des images différentes soient destinées à chaque œil, elles seront différentes pour chaque joueur et ce, en 2D classique. Le port de lunettes spécifiques reste bien entendu obligatoire. Le CECH-ZED1 résolve donc le fâcheux problème de l’écran splitté et offre, par la même occasion, l’opportunité d’accéder à la technologie 3D avec un écran compatible optimisé pour sa console, le moniteur étant d’ailleurs certifié PlayStation. Il s’agit d’un écran de 24 pouces qui sera disponible à l’automne aux USA, livré avec deux paires de lunettes actives et le jeu Resistance 3, le tout pour la somme de 340€ HT.

A l’E3, Sony a également placé son accessoire PlayStation Move sous les feux des projecteurs en annonçant la sortie de titres réellement optimisés, avec un game play exploitant la totalité des possibilités d’interaction proposées par cet équipement. Parmi les franchises concernées figure NBA 2K12, qui s’est offert un ambassadeur de marque pour l’occasion, en la personne de la star des Los Angeles Lakers : Kobe Bryant. Ce dernier est monté sur scène pour réaliser une démonstration du prochain volet de ce jeu de basket très attendu. Les gars de la maison Irrational Games ont succédé au basketteur pour annoncer une optimisation de Bioshock Infinite, sans plus de détails.

A propos toujours des prochains jeux vidéo attendus sur la PS3, Sony a profité de l’édition 2011 de l’E3 pour annoncer que ces derniers bénéficieront de contenus exclusifs, que l’on ne retrouvera pas sur les autres plateformes. A titre d’exemple, Need for Speed The Run sur PS3 proposera 7 bolides exclusifs tandis que SSX, offrira un domaine supplémentaire dénommé Le mont Fuji.

La nouvelle génération de console portable du fabricant nippon a bien entendu été présentée à l’E3. Après une série de démonstration des titres phares, Sony a officialisé le nom commercial et définitif du successeur de la PSP. Ainsi, New Generation Portable ou NGP n’était donc qu’un nom de code puisque la console sera finalement commercialisée sous la dénomination PS Vita ou Vie, en italien. C’était également une occasion pour dévoiler le prix de vente des deux déclinaisons de la console portable : 249€ pour la version Wifi contre 299€, pour le modèle embarquant connectivité Wifi et 3G. Sa disponibilité est annoncée pour cette fin d’année.

 

Nintendo, la Wii U ou rien

Pour le géant de la vidéoludique nippon : Nintendo, cette édition 2011 du salon E3 se résume à deux termes : Wii U. On l’aura compris, il s’agit de la nouvelle génération de console de salon de la firme, qui a été officiellement dévoilée à l’occasion de cet évènement majeur.

La Nintendo Wii U était la star de l'E3 2011

Nintendo emboite donc le pas à ses concurrents directs en présentant en avant première sa prochaine console. En réalité, la solution dévoilée durant la conférence du constructeur est un prototype, a priori, finalisé puisqu’elle ne devrait pas débarquer sur le marché avant 2012. Ce délai lui permettra d’ailleurs de peaufiner son Wii U afin de répondre favorablement aux attentes des joueurs. En effet, mise à part la nouvelle expérience de jeu qui devrait être introduite par son pad atypique, la principale nouveauté de la console nippone reste la gestion de l’affichage HD : 1080p, 1080i et 720p. A ce propos, on reste plus ou moins dubitatif quant au succès pouvant être généré par cette caractéristique dans la mesure où elle a depuis longtemps été proposée par les solutions concurrentes. Quoi qu’il en soit, le retour des éditeurs de renom et par conséquent, des franchises de notoriété sur la console de Nintendo semble être un signe favorable, ce qui implique qu’elle ne sera pas trop orientée jeux vidéo occasionnels, comme ce fut le cas de son prédécesseur. Le numéro un de la firme nippone : Satoru Iwata a d’ailleurs affirmé, lors de son intervention, que la Wii U va réconcilier les hardcore et les casuals gamers.

Pour en revenir à la line-up de la Wii U ou les premiers titres optimisés annoncés sur la console, on remarque effectivement que les poids lourds de l’industrie vidéoludique ont adhéré à la solution de la firme nippone. On peut citer entre autres Ubisoft et le dernier volet d’Assassin’s Screed, Namco avec Tekken ou encore, Codemasters avec la série Dirt. On constate également la présence de jeux casuals, pour ne citer que Lego City Stories et Les lapins crétins. Bonne nouvelle également pour les inconditionnels de la Wii de première génération puisque le constructeur a annoncé la rétrocompatibilité de la Wii U, impliquant par conséquent une gestion des jeux déjà acquis. Il en est de même pour les différents périphériques, pour ne citer que le WiiFit, Wiimote et autres Balance Board. Une initiative plutôt judicieuse de la part de la firme dans la mesure où le prix de ces solutions n’était réellement pas donné.

La nouvelle console de salon Wii U est constituée de deux solutions interdépendantes. On a un d’un côté la console en elle même, qui est reliée au poste TV et de l’autre, un contrôleur ou Pad, vraisemblablement atypique. Ce dernier se présente sous la forme d’une tablette tactile pourvue des éléments d’un joystick classique, plus précisément des boutons d’actions, des flèches directionnelles, des gâchettes et des sticks analogiques. L’écran tactile présente un format de 6,2 pouces et est à la fois capacitif mais également résistif, en raison de la gestion de stylet. Ce moniteur pourra servir d’espace d’affichage supplémentaire mais également principal ou encore d’interface complémentaire pour certains jeux. Peu de caractéristiques techniques ont été dévoilées par Nintendo à l’E3. Les informations disponibles font état d’un accéléromètre, d’un gyroscope, d’un vibreur, d’une caméra frontale, d’un système audio stéréo et d’une entrée micro sur le contrôleur/ pad. Il en est de même pour la console. L’on sait seulement qu’elle sera motorisée par un processeur IBM multicoeurs, bénéficie d’une solution graphique d’AMD, dispose d’une mémoire flash native, embarque un lecteur optique propriétaire, propose un port HDMI en plus des connecteurs S-Video, est équipée de 4 ports USB compatibles Host et est pourvue d’une connectivité Wifi mais également Bluetooth.

On apprend également durant cette édition 2011 de l’E3 que Nintendo revient à ses premiers amours, autrement dit, utilisera un support propriétaire pour les jeux dédiés à la Wii U. L’expérience du DVD sur la Wii première du nom représente donc l’unique adoption des standards puisque le disque utilisé pour stocker les jeux est dénommé iDensity. La capacité de ce support reste méconnue mais les rumeurs parlent de 25Go. Pour justifier son initiative, Nintendo évoque les problèmes de piratage rencontrés actuellement par l’industrie vidéoludique.

elman

Digital Native Allez on y croit !

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!