E3, ce qu’il faut retenir de l’édition 2011 (Part 4)

On arrive à la quatrième et dernière partie de ce dossier consacré à la grande messe mondiale de la vidéoludique de Los Angeles ou E3. Malgré le fait qu’il était impossible à la rédaction d’Actutic d’aborder les centaines de jeux annoncés durant cet évènement majeur, on souhaite que ce tour d’horizon de ce salon mondial ait satisfait les lecteurs. Ainsi, comme il a été souligné dans la partie précédente, on conclut ce dossier sur l’E3 avec les « meilleurs » titres appartenant à la catégorie TPS ou jeu de tir à la troisième personne et les beat them all, abrégés BTA. On le réitère encore, les choix des jeux sont ici plus ou moins subjectifs et de ce fait, on espère qu’ils soient réellement pertinents par rapport aux attentes des lecteurs. Pour ces deux dernières familles de jeux vidéo, on a choisi Gears of War 3, Ghost Recon Future Soldier ainsi que Resident Evil Operation Racoon City pour les TPS et God of War Origins Collection, Asura’s Warth mais également Ninja Gaiden 3, pour les Beat Them All.

 

TPS : des séries qui ne vieillissent pas

 

Gears of War 3

Lors de la dernière édition du salon E3, le tant attendu troisième volet de la franchise Gears of War fait son apparition durant la conférence de Microsoft. Cette initiative se révèle effectivement loin d’être fortuite dans la mesure où GOW3 sera, malheureusement, exclusivement disponible sur la XBox 360. Pour donner un avant-goût de ce que réserve le titre aux inconditionnels de la série, une sortie prévue pour le mois de septembre, le lead designer de la maison Epic Games : Cliff Bleszinsky, a pris les manettes et a réalisé une brève démonstration du mode solo. Le but étant de démontrer que Gears of War n’a pas perdu de sa superbe et reste fidèle à l’état d’esprit de la franchise. On retrouve donc un opus typique de la saga avec toujours Marcus et ses acolytes en tant que principaux protagonistes, dont le langage reste toujours aussi injurieux mais parsemé d’humour. A priori, les développeurs n’ont apporté aucune modification au niveau gameplay, certainement pour ne pas s’attirer la colère des fans. Le côté bourrin reste donc d’actualité ainsi que le gabarit gigantesque de certains Locustes. La démonstration de Gears of War 3 lors du dernier E3 présentait d’ailleurs Marcus et compagnie dans une bataille contre un géant Léviathan. Une occasion pour Epic Games de dévoiler les nouveaux joujoux tel que le Silverback ou le Vulcan et de donner un aperçu du mode coopératif, qui semble particulièrement bien pensé.

Ghost Recon : Future Soldier

Avec l’opus Future Soldier, la maison Ubisoft entend redorer le blason de la série Tom Clancy. C’est certainement la raison pour laquelle le développement du titre se fait « en douceur » et que les développeurs communiquent rarement à son sujet. Ainsi, après un trailer pas réellement convaincant diffusé l’année dernière, Ubisoft se devait de faire sensation durant cette édition 2011 du salon E3. Ce qui fut apparemment chose faite puisque les pupilles furent parfaitement comblées par les démonstrations réalisées par les développeurs et ce, sur le mode solo, coopératif mais également multijoueurs. Le contexte de la séquence reste flou mais les premières infos affirment que la scène se déroule dans un trou perdu du Nigéria. La démonstration mettait en exergue le côté furtif de la mission, avec un arsenal d’équipements à la pointe de la technologie à utiliser judicieusement. Le titre de cet énième volet de Ghost Recon est effectivement loin d’être un hasard puisque cette épisode se veut être une vitrine des commandos du futur. Ubisoft a d’ailleurs collaboré avec le Natick, le centre de recherche et de développement de l’armée américaine. Au menu donc, des drones miniatures télécommandés, des combinaisons de camouflage optique ou encore des détecteurs de chaleur, de quoi prendre le dessus sur l’ennemi en termes d’informations. En effet, la partie fusillade et explosions volonté n’interviendra que si l’équipe n’était pas réellement discrète ou si le « colis » a été récupéré, autrement on devra faire usage du couteau et autres silencieux.

Resident Evil : Operation Raccoon City

 

La franchise Resident Evil fête cette année ses 15 printemps, une occasion pour Capcom d’apporter du neuf au sein de la doyenne des séries de type survival horror et ce, en réalisant un portage audacieux vers l’univers des TPS. Pour ce faire, l’éditeur a confié le développement de ce dernier opus à sa filiale Slant Six Games, une maison de développement canadienne qui se présente comme une référence dans la conception d’univers multijoueurs. Il se trouve effectivement que Resident Evil Operation Raccoon City sera un titre optimisé pour le multiplay, en déplaisent aux puristes de la saga. Lors de l’édition 2011 de l’E3, la présentation de ce volet reposait uniquement sur deux courtes vidéos mettant en avant le gameplay, ce qui est bien entendu insuffisant pour se prononcer. Fort heureusement, on en sait un peu plus concernant Operation Raccoon City. Ainsi, le scénario ramène les joueurs en 1998, une période située entre le deuxième et troisième volet. Les sempiternels zombies sont relégués au second plan puisque le but consiste maintenant à éliminer les survivants ainsi que les Spec Ops, les commandos du gouvernement. On l’aura compris, on aura à incarner les « méchants » dans cet épisode, plus précisément les membres de l’équipe de sécurité d’Umbrella Corp : les fameux USS.

 

Beat Them All, la violence virtuelle comme on l’aime

 

 

God of War : Origin Collection

Autant le préciser tout de suite, le titre God of War : Origin Collection n’est pas le quatrième opus de la série, bien que l’on aurait franchement aimé qu’il le soit. En effet, il n’est autre qu’une seconde compilation des précédents volets de la saga de Kratos, plus précisément les épisodes qui étaient exclusivement disponibles sur la première génération de console portable du constructeur nippon. Il s’agit bien évidemment de God of War : Chains of Olympus et Ghost of Sparta. Ainsi après le « regroupement » des deux volets sortis sur la console PS2 au sein d’un unique titre, c’est autour des épisodes PSP de bénéficier d’un sérieux lifting ainsi que d’un portage sur la PS3. Par conséquent, cette initiative de Sony  permettra finalement aux inconditionnels de la console nippone de jouer à tous les volets de God of War. A l’E3, le beat them all mythique fait son apparition lors de la conférence du constructeur Sony, ce qui s’avère tout à fait logique dans la mesure où Origin Collection sera une exclusivité de la maison nippone, dont elle est d’ailleurs l’éditeur. Compilés au sein d’un unique disque Blu-ray, on ignore d’ailleurs si la distribution se fera tout de même en dématérialisé, les épisodes Chains of Olympus et Ghost of Sparta seront remis au goût du jour avec au programme le passage au Full HD 1080p mais également à la 3D stéréoscopique ainsi que la compatibilité avec les pads Dual Schock 3 et PS Move.

Asura’s Warth

Capcom s’est décidé à communiquer davantage sur son prochain beat them all phare : Asura’s Warth durant l’E3 2011 mais comme à son habitude, la présentation du titre était particulièrement avare en termes d’informations. En effet, on a tout juste eu droit à deux séquences vidéos de présentation des plus courtes puisqu’elles ont à peine duré 30 secondes chacune, de quoi laisser l’assistance sur sa faim. En résumé, le premier trailer dévoilait une séquence de combat acharné entre Asura « l’énervé » et un boss véritablement massif tandis que le second, essayait d’éclairer le public sur le gameplay. A propos justement de ladite jouabilité, point de nouveautés puisque l’on retrouve un jeu vidéo typique BTA, dans lequel les QTE ou Quick Time Event et les combos se conjuguent harmonieusement. La présence massive desdits QTE est d’ailleurs parfaitement justifiée puisqu’ils permettront de venir à bout des adversaires divins d’Asura dont la force est bien évidemment au dessus de la volonté « rageuse » de l’héros. Ils offriront par exemple l’opportunité de renvoyer les attaques à distance ou encore, de réaliser un Finish Him spectaculaire décimant une divinité plus immense que la planète. Pour rappel, Asura’s Warth met en scène un demi-dieu déchu et amnésique : Asura, qui se donne pour mission de donner une raclée à 7 divinités qui se sont prises à sa fille. Bien entendu, la violence est le principal mot d’ordre de ce titre.

Ninja Gaiden 3

Ryu Hayabusa reprend du service. Le ninja le plus sanglant de l’histoire des jeux vidéo devra effectivement encore faire usage de son katana dans ce troisième opus de la saga Ninja Gaiden. Pour sa présentation au salon E3 de Los Angeles, l’éditeur Tecmo a proposé deux séquences vidéo. La première semble être une bande annonce du titre tandis que la seconde, révèle la jouabilité du jeu. A priori, la maison nippone s’est surpassée, le but étant certainement de faire oublier le départ du charismatique Itagaki de l’équipe. Selon les intervenants à la conférence, Ninja Gaiden 3 sera davantage immersif par rapport aux précédents volets puisque les joueurs découvriront ce qu’est réellement la sensation de déchiqueter un homme avec un sabre. A propos justement de la violence à outrance qui a fait la notoriété de la saga, les développeurs ont souligné que les scènes resteront sanglantes mais les fameux démembrements en « pièces détachées » ne seront désormais plus d’actualité. Rayons nouveautés, on constate un certain changement au niveau du gameplay. En effet, les traditionnels QTE laissent doucement la place à des indicateurs ATH informant les joueurs des opportunités de porter des coups critiques ou encore, d’entreprendre une esquive salvatrice. Ninja Gaiden 3 introduit également des mouvements et enchaînements de coups spectaculaires, le tout accentué par des changements spontanés d’angles de prise de vue.

elman

Digital Native Allez on y croit !

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!